WWE Smackdown vs Raw 2007

WWE Smackdown vs Raw 2007

Soixante-sept. Retenez ce chiffre, c'est le nombre de catcheurs (hommes et femmes) proposé par ce WWE Smackdown Vs Raw 2007, ce qui est plus que conséquent, offrant un choix des plus complets, permettant de combattre avec la star du moment ou l'ancienne idole, retirée des rings mais toujours prête à exhiber son corps de dieu grec. Une exhaustivité qui est la marque de fabrique de la série, toujours à la page et très pointue en terme de salles, de styles de combat, de modes de jeu ou de mouvements spectaculaires. Vous ne serez pas surpris d'apprendre que son contenu est richissime, donnant accès, en solo ou en multi, à un nombre incalculable de possibilités, cassant l'image d'un sport que l'on dit répétitif et ennuyeux. On retrouve en effet, en sus des combats classiques (en face-à-face, en équipes de deux ou de trois, seul contre deux ou trois ou chacun pour soi à trois ou à quatre), un mode carrière, un mode manager et un autre PPV, permettant de créer ses propres évènements. La durée de vie est donc démentielle, sans compter qu'un accès au Xbox Live boostera un peu plus la longévité d'un titre auquel il ne manque rien.

Test WWE Smackdown Vs Raw 2007 Xbox 360 - Screenshot 42Alors que tout le monde se rouste, l'arbitre entame quelques pas de break dance...

Le gameplay du titre de THQ s'oriente cette année vers une utilisation très fréquente des sticks analogiques, qui, en fonction de l'inclinaison qu'on leur fait prendre, détermineront le type de prise effectuée par le catcheur. Chacun des quatre axes principaux correspond à une prise au corps-à-corps et permet ainsi de choisir très rapidement, sans avoir à combiner de nombreuses touches, la partie du corps de l'adversaire qui subira les dommages de notre attaque. Le catcheur est donc diminué, membre par membre, jusqu'à ce que sa jauge de vie soit entièrement rouge, moment opportun pour tenter une immobilisation. Attention tout de même puisqu'enchaîner des coups ou multiplier les prises fatigue rapidement le catcheur que l'on contrôle et son état physique exige que l'on s'accorde des temps de récupération fréquents afin de reprendre le souffle et de regagner un peu de puissance. A partir de là, la gestion des temps d'attaque et de défense est plus tactique et rend le tout beaucoup moins bourrin, permettant à celui qui subit l'attaque de profiter de quelques secondes qui lui sont données pour se retourner et envisager un contre. Toutefois, on se trouve parfois incapable de sortir des cordes, notamment en coin de ring, pour peu que la puissance physique de notre adversaire lui permette de se défouler une dizaine de secondes sur nous. Un défaut qui n'en est pas vraiment un puisque les combats de catch sont souvent faits de temps où l'un des deux combattants domine outrageusement l'autre avant que la situation ne s'inverse.

Test WWE Smackdown Vs Raw 2007 Xbox 360 - Screenshot 43La modélisation des corps est un exemple en la matière.

Forcément très spectaculaires, les règlements de compte profitent de l'ambiance générale des salles de catch pour faire monter l'excitation du public, à travers des duels ne se limitant pas à l'espace du ring. Comme à leur habitude, les catcheurs peuvent aller faire un tour dans la fosse pour se servir de deux ou trois accessoires à se balancer dessus, ou même encore se donner de grosses baffes en pleine foule. On note de plus que chaque personnage possède des prises personnalisées, donnant lieu à de mini-cinématiques en mettant plein la vue, toujours dans l'optique d'affrontements dévastateurs. Des séquences visuelles semblables aux entrées des catcheurs, au moment de leur présentation où ils provoquent le public et l'adversaire durant de longues secondes, un peu trop longues parfois, donnant envie de zapper rapidement pour accéder au combat. Malheureusement, c'est là que les rares défauts apparaissent puisque les temps de chargements du jeu sont innombrables. En effet, à quelques exceptions près, chaque action effectuée dans les menus sera ponctuée par un écran de loading, souvent très long, trop long. En dehors de cela, le jeu est accessible à tous même si de nombreux termes techniques repousseront les plus néophytes, qu'ils maîtrisent ou non l'anglais. Un opus davantage destiné aux connaisseurs et aux passionnés mais qui pourra séduire certains réfractaires. Certains.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site