Viva Piñata : Party Animals

Viva Piñata : Party Animals

Les compilations de mini-jeux conviviaux ont décidément la côte en ce moment. Dans le sillage de Mario Party ou des Lapins Crétins, on assiste en cette fin d'année à une véritable déferlante de party games. Tous les héros de jeux vidéo se doivent désormais d'avoir le leur. Pour être dans l'air du temps, chaque éditeur s'acquitte bon gré mal gré de sa corvée de mini-jeux à bon marché. Microsoft a donc décidé d'utiliser sa franchise Viva Piñata, laquelle était la plus à même de convenir à ce type de divertissements. Il faut dire que le design coloré de ces animaux burlesques était tout ce qu'il y a de plus craquant. Figurines en papier mâché remplies de bonbons, les piñatas font partie du paysage festif mexicain depuis des siècles. On a fait connaissance avec elles pour la première fois l'an dernier avec la sortie de Viva Piñata. Véritable ovni vidéoludique, ce soft proposait de s'occuper d'un jardin pour y attirer une grande variété de créatures bariolées. Malgré la qualité de la réalisation et un gameplay unique, le succès ne fut pas au rendez-vous pour ce titre original. Microsoft revient donc à un concept beaucoup plus consensuel pour le retour de ses attachantes piñatas : le party-game.

Test Viva Pinata : Party Animals Xbox 360 - Screenshot 13Le rendu visuel est toujours aussi agréable.

Proposant une cinquantaine de mini-jeux répartis en sept catégories principales, Party Animals semblait offrir un contenu suffisant pour passer de bons moments entre amis. Il est possible en effet de participer à des concours de tirs, des tests de réflexes, des jeux musicaux, des missions de ramassage, des séquences de destruction, des courses de vitesse ou des pugilats endiablés. Malheureusement, les épreuves se ressemblent tellement que l'on réalise bien vite que nombre d'entre elles ne sont que de vulgaires variantes des autres. De plus, la plupart des défis n'ont en définitive rien de passionnant. Il s'agira de ramasser des bonbons dans une arène ou d'appuyer en rythme sur un bouton pour danser. Passé la première impression favorable, les courses omniprésentes se révèlent quant à elles bien vite répétitives et ennuyeuses. Le nombre de circuits est honnête mais les bonus archi convenus et les bandes d'accélérations classiques ne parviennent pas à insuffler suffisamment de fun. On est bien loin de l'excitation procurée par un Mario Kart d'autant que la difficulté n'est pas précisément au rendez-vous. Un reproche qui vaut d'ailleurs pour l'ensemble des autres mini-jeux mais qui s'explique par l'âge du public visé par Microsoft.

Test Viva Pinata : Party Animals Xbox 360 - Screenshot 14Ecraser des fourmis pendant deux minutes présente peu d'interêt.

Les modes de jeu se résument à des parties arcades jouables à quatre sur une console et des tournois online sachant qu'il est impossible de choisir les épreuves auxquelles les joueurs vont participer. Une telle restriction laisse pantois. Pourquoi ne peut-on pas se bricoler des championnats avec les mini-jeux que l'on apprécie ? De même, nous aurions aimé voir un mode histoire ou des options de personnalisation pour ses piñatas. Hélas, les développeurs ont privilégié une prise en main immédiate et une accessibilité rapide au détriment du contenu. Il en résulte qu'en solo, Party Animals se révélera vite d'un ennui mortel tandis que le manque d'originalité et la simplicité des épreuves lasseront également les joueurs en multi. D'ailleurs, à trop vouloir simplifier le gameplay après l'échec commercial de Viva Piñata, cette séquelle n'offre plus le moindre challenge. Certes, elle se destine avant tout aux enfants mais était-ce une raison pour passer à la trappe tout élément de stratégie ou de réflexion ?

Test Viva Pinata : Party Animals Xbox 360 - Screenshot 15Les courses finissent vite par toutes se ressembler.

Visuellement, le soft est très attractif et c'est bien là son principal atout. Le design des piñatas est tout simplement adorable. Elles sont bien animées et prennent parfois des poses hilarantes. Les courses sont fluides. Les décors sont colorés et vivants de sorte que la magie opère dès la première cinématique de présentation. Néanmoins la magie en question prendra un sacré coup dans l'aile dès lors que l'on entendra roter bruyamment sa piñata à chaque canette de soda vidée, voire tout au long d'une épreuve. A vrai dire, la bande-son flirte parfois avec la limite du supportable. Les voix et commentaires en français sont par exemple affreusement niais. Le jeune de plus de sept ans n'aura qu'une envie, c'est de les zapper le plus rapidement possible ! En ce qui nous concerne, nous les avons coupés au bout de cinq minutes. Pourtant Dieu sait qu'à la rédac' tout le monde adore les dessins animés et leurs doublages débiles. Mais trop c'est trop, même un bambin de cinq ans aurait l'impression qu'on le prend pour un demeuré.

Test Viva Pinata : Party Animals Xbox 360 - Screenshot 16Le design des animaux est vraiment sympa.

Pour résumer, amère déception que ce Party Animals sans génie et bâclé. Le fan de Viva Piñata que je suis n'a rien retrouvé de ce qui l'avait envoûté l'an passé. Plus de jardin, plus la moindre dimension stratégique, exit la créativité onirique et naïve du premier opus. A la place, on doit se contenter de concours de rots vulgaires et de courses soporifiques. Party Animals n'est qu'une compilation de mini-jeux insipides pour enfants formatés, conçue pour surfer sur la vague de party- games qui déferle en ce moment sur nos machines. L'emballage avait beau mettre l'eau à la bouche, le résultat est plus que médiocre.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site