Spider-Man : Allie ou Ennemi

Spider-Man : Allie ou Ennemi

Pour les tous petits, ou du moins ceux qui ne connaissent Spider-Man que par la version Ultimate du personnage. Ainsi, les développeurs ont opté pour un design qui se veut bien plus proche de la caricature que du trait d'un John Romita ou d'un Todd McFarlane. Le résultat a de quoi surprendre d'autant plus que le titre ne se prend pas une seule seconde au sérieux en alignant à intervalles réguliers des dialogues saupoudrés d'humour (pas drôles pour un sou mais ceci est une autre histoire). Néanmoins, malgré ce postulat de départ duquel aurait pu découler un concept un brin plus déjanté, Next Level Games s'est fendu d'un jeu d'action très banal où la progression renvoie à celle de centaines d'autres jeux du même genre avant lui.

Test Spider-Man : Allie Ou Ennemi Xbox 360 - Screenshot 17Les combats contre les boss ne sont pas des plus intéressants.

Tout commence par une pluie de météorites, celle-là même qui nous a amené ce cher Venom. Des débris s'étant écrasés un peu partout dans le monde, le colonel Nick Fury, dépêche notre tisseur préféré pour aller faire le ménage. Mais cette fois Spidey ne sera pas seul face à l'inconnu puisqu'un compagnon d'infortune, dirigé par la console ou un ami, prendra également part à l'aventure. En fait, outre son design très carré et le côté parodique de l'oeuvre, la force du soft est de proposer une quinzaine de personnages secondaires qu'il est aussi possible d'incarner. En fait, avant de commencer une mission, vous pourrez choisir le super-héros ou super-vilain qui vous accompagnera, pour peu que vous les ayez débloqués au préalable. Pour ce faire, il suffira de les battre ou simplement de les rencontrer et le tour sera joué. Ensuite, c'est en passant par le quartier général du S.H.I.E.L.D. que vous opterez pour tel ou tel compadré. C'est aussi dans cette forteresse volante que vous pourrez booster les caractéristiques de vos héros, débloquer des attaques spéciales ou des compétences pour Spidey sans oublier les quelques bonus à reluquer.

Test Spider-Man : Allie Ou Ennemi Xbox 360 - Screenshot 18En récupérant des orbes, vous pourrez augmenter les caractéristiques de vos héros.

Bien que le jeu reste agréable et jouable, les défauts ne manquent pas, à commencer par l'IA absolument lamentable du personnage vous accompagnant. Comme je le disais plus avant, il est possible de switcher d'un personnage à l'autre à tout moment mais ceci ne résout en rien un flagrant manque d'intelligence de notre partenaire quand il faut agir. Le plus étrange est que tout se passe bien quand nous sommes encerclés d'ennemis mais que face à un ou deux adversaires, le second personnage ne réagit plus du tout. Le hic est qu'il se fait alors démonter la tête et meurt très bêtement en emportant avec lui une pluie de jetons, récupérables un peu partout et servant notamment à ressusciter nos avatars. On retiendra aussi un manque dans la gamme de mouvements disponibles, ceux-ci ne permettant que de frapper ou d'user de deux types de choppes ou d'un coup spécial. A ce petit jeu, Spider-Man reste quand même mieux loti avec diverses façons d'utiliser sa toile sous la forme de projectiles, de fils, etc. Malgré tout, il est possible de dénicher plusieurs cristaux pour augmenter notre force, notre défense ou pour lancer une attaque combinée éliminant tout ce qui se trouve à l'écran.

Test Spider-Man : Allie Ou Ennemi Xbox 360 - Screenshot 19Contre ce type d'ennemi, rien ne vaut un bidon ou tout autre lancer d'élément dans la face.

On reprochera aussi au jeu quelques combats contre des boss toujours découpés de la même façon et s'étirant inutilement en longueur ou une durée de vie minimaliste. Le mode scénario se compose en effet de cinq chapitres découpés en quatre niveaux se terminant en une poignée de minutes. On pourra à la limite passer un peu plus de temps à arpenter les niveaux pour débloquer tous les bonus ou découvrir des lieux secrets donnant accès à des arènes supplémentaires en mode Duel mais même en compilant tout ceci, la longévité d'Allié Ou Ennemi se résume à moins de dix heures. Malgré tout, ce petit jeu se laisse savourer grâce à sa bonne jouabilité, simple, mais autorisant des combos très nerveux (sur terre comme dans les airs) ou toutes sortes d'actions spectaculaires. Alors, oui, on tourne vite en rond, le graphisme est loin d'être au top mais avec sa bonne galerie de personnages, son gameplay intuitif et son aspect "non prise de tête", le titre d'Activision ne se débrouille pas trop mal au final.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×