RoboBlitz

RoboBlitz

Sorti en décembre 2006, Roboblitz fut le premier titre Xbox Live Arcade à tirer parti du fameux Unreal Engine 3, et cela se voit. Sans afficher des graphismes somptueux pour autant, le titre de Naked Sky se situe tout de même largement au-dessus de la plupart de ses congénères téléchargeables. Et si ce n'est évidemment pas là l'unique qualité du titre, cet aspect précis constitue néanmoins son principal argument de vente. On se retrouvera donc dans la peau synthétique d'un robot de maintenance, prêt à sillonner les différentes zones d'une station orbitale amoureusement modélisée. Le but consiste à résoudre les énigmes propres à chacune des six ailes de la station afin de remettre cette dernière en état de marche. Chaque aile, divisée en trois niveaux distincts, répond à une thématique spécifique et se conclut invariablement par une confrontation avec une sorte de boss. La structure du soft n'est donc pas très complexe, d'autant que toutes les sections de la station sont accessibles à partir d'une plate-forme centrale. C'est ainsi qu'une ou deux longues sessions de jeu devraient être suffisantes pour parvenir à la fin de l'aventure, ce qui fait tout de même léger pour 1200 points Microsoft.

Test Roboblitz Xbox 360 - Screenshot 9Balancez des bidons et des monstres dans le broyeur pour forger des obus.

L'univers de Roboblitz repose principalement sur des énigmes classiques mais relativement bien ficelées et intégrées à l'univers du robot. Dans une des sections de la station, il s'agira par exemple d'orienter convenablement des miroirs afin de diriger un laser vers une cible précise. On demandera aussi à Blitz de propulser assez d'éléments métalliques dans un broyeur pour pouvoir forger un obus géant. Obus qu'il faudra ensuite acheminer dans la salle du canon orbital. Une autre séquence vous obligera à positionner des tapis roulants de sorte à ce que des bidons d'essence parviennent jusqu'à un moteur. Voilà quelques exemples des tâches à accomplir dans le jeu. Mais dans tous les cas, il faudra jouer de la physique des objets pour pouvoir réussir. Et avec l'Unreal Engine 3 en soutien, force est de constater que tout cela marche plutôt bien. D'autant qu'au fil de l'aventure Blitz pourra acquérir une petite sélection d'outils qui lui permettront de jouer avec son environnement. Effectivement, tous les niveaux sont jonchés de bonus qui, si vous en accumulez suffisamment, serviront à synthétiser de nouvelles armes et équipements indispensables pour continuer à progresser. Blitz se retrouvera rapidement en mesure de lier des objets entre eux, de les faire léviter, ou de les propulser dans les airs. Certains de ces équipements changent même radicalement la manière d'aborder les énigmes et apportent un peu de fraîcheur à un ensemble qui sans cela, paraîtrait tout de même bien terne. Au final, on éprouve presque plus de plaisir à jouer avec les éléments du décor qu'à trouver des solutions aux problèmes de la station. Et le jeu, sans être exceptionnel, se montre suffisamment réussi et cohérent pour nous faire continuer à avancer.

Test Roboblitz Xbox 360 - Screenshot 10Prenez garde, une chute et vous êtes bon pour recommencer le niveau...

L'ennui, c'est que par certains côtés, Roboblitz se tire dans le pied tout seul. Le fameux moteur physique qui donne tant de force et de fraîcheur à Roboblitz constitue également une sacrée source de frustration. Car pour résoudre la plupart des énigmes du jeu, vous devrez bien évidemment trimballer caisses, tonneaux et barres métalliques à travers chaque salle. Or il n'est pas rare de voir votre précieux fardeau s'envoler hors de votre portée, tout simplement parce que vous aurez malencontreusement heurté un mur. Pour peu que vous n'ayez pas une bonne prise sur l'objet en question, vous vous retrouverez souvent le bec dans l'eau, forcé de recommencer plusieurs fois la même manoeuvre et parfois même le niveau lui-même. Ajoutez à cela des contrôles qui manquent un peu de précision, un système de visée qu'il faudra soigneusement calibrer avant de pouvoir espérer faire quoi que ce soit, ainsi qu'une horrible tendance à exiger que vous soyez parfaitement en face d'un interrupteur pour l'actionner, et vous obtenez un jeu sympathique, mais excessivement énervant.

Test Roboblitz Xbox 360 - Screenshot 11Dans l'espace, personne ne vous entendra crier.

Certes, les différents équipements auxquels je faisais référence plus haut permettront parfois de contourner certains de ces problèmes, mais ils ne manqueront pas non plus de vous en créer de nouveaux. Et quand en plus, on se dit qu'il faut faire avec une tripotée de robots pirates désireux de vous éventrer et qu'un décès implique obligatoirement un retour au début du niveau, on se dit que Roboblitz se destine uniquement aux joueurs les plus zen de la galaxie. Dommage, le titre méritait sans doute mieux, mais les bonnes idées qu'il met en scène s'effacent derrière une maniabilité trop délicate et un prix toujours trop élevé. Un titre à essayer absolument avant de craquer.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×