Pimp my Ride

Pimp my Ride

Pimp My Ride est une sorte de GTA-Like sans phase à pied. Constamment au volant d'un véhicule tuné à souhait et insensible à toutes formes de contact violent, le joueur va devoir parcourir différents quartiers de Pimp City, une petite ville qui abrite autant de bolides modifiés que de vieilles carrioles bonnes pour la casse. Accompagné de ce cher Xzibit, le roi du tuning, il aura pour mission de concrétiser le rêve de tout amateur de belles carrosseries issu d'une culture de quartier bien connue de tous, à savoir devenir le possesseur d'une voiture gadgeto-flashy aux jantes brillantes. Et comme dans l'émission, les candidats sont préalablement choisis, ce qui nous mâche le travail, pour leur capacité à s'exciter devant la présence d'une machine à coudre incluse dans la caisse d'un 4X4, d'un mini-réfrigérateur dans une boîte à gants d'une décapotable ou encore d'un barbecue à l'arrière d'une fourgonnette. Votre mission est donc, en concurrence avec un autre prétendant au titre de meilleur tuneur que l'on n'aperçoit pas une seconde, de combler les désirs d'une quinzaine de postulants, dont Xzibit en guise de bouquet final.

Test Pimp My Ride Xbox 360 - Screenshot 1Ce qu'on ne voit pas ici, c'est que la voiture continue de rouler.

Munis d'un GPS très sommaire et particulièrement mal pensé, nous devons dans un premier temps réunir les fonds nécessaires à l'opération tuning puisqu'ici, c'est le joueur qui paie les réparations et l'ajout de pièces. Il existe pour cela différents moyens de remplir vos caisses. Le plus simple, foncer dans les véhicules des civils afin d'en faire des épaves. Vous pouvez aussi vous amuser à détruire tous les parcmètres du quartier ou les quelques panneaux de publicité dispersés çà et là. Encore plus basique et indigne de tout intérêt, des sommes d'argent sont situées un peu partout sur la map et peuvent être récupérées très facilement dans la mesure où elles sont indiquées par votre GPS et que vous bénéficiez d'un temps illimité pour en faire la collecte. La plupart de ces pratiques étant illégales, on se demande bien quel est le challenge dans l'histoire. Aucune force de l'ordre ni obstacle ne vient compliquer vos balades, faites de carambolages et de glissades souvent incontrôlées. Signalons au passage l'absence quasi totale d'interactions avec les décors, des piétons qui se téléportent si vous les collez de trop près et un système de flèches indicatives littéralement chaotique.

Test Pimp My Ride Xbox 360 - Screenshot 2Elle a l'air contente Marcia ! On va lui rajouter une machine à coudre à l'arrière de sa voiture.

Toutefois, de pseudos missions sont proposées. Il n'y en a que trois types. Les épreuves "Parade" où votre avatar (dont l'apparence n'est nullement personnalisable) danse aux côtés de sa voiture encore en marche. Présenté sous forme de jeu de rythme, ce type d'épreuve ne nécessite aucune concentration particulière puisqu'il suffit de presser la touche indiquée en bas de l'écran au bon moment. Idem pour les missions "Flambeur" où la difficulté supplémentaire réside dans le fait qu'il s'agit d'une combinaison de touches à effectuer le plus rapidement possible. Mais le véritable problème de ce genre d'épreuve est que le pseudo-breaker se ridiculise par son choix de mouvements, parodie de ce que sont capables de faire de véritables danseurs. Pourtant, pour une raison encore inconnue, la foule qui borde les rues s'enthousiasme de ce pathétique spectacle. Difficile de discerner la parodie de la véritable représentation... Quoi qu'il en soit, le dernier moyen de gagner quelques deniers et d'exhiber sa monture devant une petite assemblée en activant un régulateur de vitesse afin de leur faire profiter des moindres détails affichés par le véhicule. Là aussi, c'est la pression de quelques touches qui permettra d'accomplir la mission avec succès.

Test Pimp My Ride Xbox 360 - Screenshot 3Une fois le travail achevé, le candidat peut choisir le modèle qui lui plaît le plus. Ici, le choix est vite fait.

En fonction des clients, la somme d'argent nécessaire à couvrir tous les frais peut varier. Mais une fois celle-ci récoltée, Xzibit et vous-même allez frapper à la porte d'un(e) agité(e) pour lui emprunter sa chignole le temps d'un lifting. C'est là que le seul point intéressant du jeu intervient puisque vous vous lancez dans une course contre-la-montre en voguant d'un magasin à l'autre, à la recherche des pièces les plus à même de combler les caprices des clients. Un certain sens tactique et un minimum de réflexion sont alors indispensables afin d'être en mesure de passer chez chacun des fournisseurs de pièces avant la fin du chrono. Entre les vendeurs de peintures, de pièces mécaniques, d'objets gadgets ou d'améliorations extérieures, le joueur n'a que quelques minutes et pour passer tout son budget dans un tuning flash. Chaque achat se présente sous forme de mini épreuve de rapidité. Plus le joueur est rapide (la plupart du temps, il s'agit d'enchaîner les combinaisons de touches ou d'utiliser les sticks du pad), moins la note est salée. A la fin du temps imparti, la voiture du joueur est alors comparée à celle d'un concurrent et c'est l'invité de l'émission qui doit faire son choix, après avoir entendu quelques précisions de Xzibit sur les pièces qui ont été rajoutées par chacun des deux tuneurs. Une victoire donnant évidemment accès à un nouveau client et ainsi de suite. Pimp My Ride est donc répétitif, parfois mal pensé et techniquement très limité. Mais son côté parodique et la ressemblance avec l'émission pourront en amuser certains.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site