NBA Live 06

NBA Live 06

On commence à se demander si Electronic Arts a conscience que la Xbox 360 ne se résume pas à une simple bête de puissance mais qu'elle est capable d'accueillir au même titre que ses aînées des contenus au moins aussi conséquents pour éviter toute déception au joueur, attendant impatiemment la sortie de la console de Microsoft pour s'offrir des jeux de sport dignes de ce nom. A l'instar de FIFA 06, ce nouveau volet de NBA Live va sans doute partager les avis. En fonction de l'importance que chacun accorde aux différents critères servant à juger la qualité d'un jeu, il paraît clair que tout le monde ne louera pas NBA Live 06. En effet, ceux qui sont pressés de voir à quoi ressemble un match de NBA sur Xbox 360 sans passer par les différents menus seront sans doute bluffés par la qualité graphique du jeu. En revanche, en décortiquant les possibilités de jeu qui nous sont offertes, on se rend vite compte que la durée de vie d'un tel titre est franchement limitée, voire indigne d'une console Next Gen. Ne l'oublions pas, le passage d'une génération à une autre ne doit pas se cantonner à une évolution graphique, et ça, les éditeurs/développeurs de jeux ne l'ont manifestement pas tous compris.

Test NBA Live 06 Xbox 360 - Screenshot 11La présentation des joueurs en début de rencontre.

Par manque de temps, d'envie ou d'autre chose, EA a effectué un véritable ratissage des modes de jeu de la série. On constate qu'il n'y a plus de mode Dynasty, plus de concours de dunks, plus de concours de tirs à 3 points, plus de all-star week-end, plus de freestyle challenge, plus de un contre un et plus de mode entraînement digne de ce nom. Ajoutons à cela le fait qu'il ne soit plus possible d'attaquer des play-offs sans passer par la saison régulière. Certains prétendront qu'il y a bien un mode entraînement puisque l'on peut jouer pendant les temps de chargement (très longs au passage) ou dans les premiers menus du jeu. Seulement voilà, si l'on souhaite s'entraîner à tirer des lancers-francs ou à dribbler les meilleurs défenseurs de la NBA, on n'a aucun moyen de secours, il faut donc aller au charbon pendant les matches. Heureusement que le Live est là pour rehausser la durée de vie du titre en proposant d'affronter un autre joueur, aussi désoeuvré et mécontent du contenu proposé que nous. On terminera par citer l'éditeur de joueurs, archi bordélique mais assez complet, amusant quelques minutes... En résumé, il est difficile de comprendre que les joueurs 360 n'aient pas le même traitement que les autres. Pour atténuer la déception, on nous envoie des graphismes somptueux en pleine figure, et là, le constat est forcément différent et bien plus probant bien qu'il y ait encore à dire sur certains détails de la finition made in EA...

Test NBA Live 06 Xbox 360 - Screenshot 12Les animations sont toutes de cet accabit, c'est un vrai régal.

Une fois de plus, comme avec FIFA, EA nous en met plein la vue avec des salles détaillées au maximum, des ambiances parfaitement retranscrites et une modélisation des visages des joueurs à en faire tomber plus d'un. Chaque joueur est soigné et superbement bien reproduit (contrairement aux autres versions, les gabarits permettent de distinguer chaque acteur en une fraction de seconde), les stars bénéficiant bien évidemment d'une attention supplémentaire de la part des designers. On sera d'ailleurs tout de suite emballé par la moindre goutte de sueur longeant la peau des protagonistes. A ce sujet là justement, EA n'a pas lésiné sur les doses, les joueurs étant de véritables fontaines d'eau et ce, même au tout début du match alors qu'ils n'ont pas encore parcouru leurs premiers hectomètres. Autre point ayant véritablement évolué, le public. Bien animé et très réactif à chacun des paniers marqués, il contribue à l'exceptionnelle atmosphère régnant sur les parquets NBA. On remarque tout de même que les supporters sont divisés en blocs de quelques dizaines de personnes exécutant les mêmes gestes au même moment de manière parfaitement synchronisée, ce qui diminue tout de même nettement la dose de réalisme précédemment citée. En revanche, rien à redire sur les effets de lumière et notamment les reflets sur les parquets qui sont parfaitement bien intégrés, sans trop empiéter sur le reste du jeu. Chaque salle est foncièrement différente, on voit même les responsables et dirigeants munis de leurs ordinateurs portables le long de la touche, à l'affût de la moindre donnée à entrer dans leur disque dur pour les statistiques de matches.

Test NBA Live 06 Xbox 360 - Screenshot 13Les effets de lumières sur les parquets sont vraiment bien réussis.

Au niveau de l'animation, on était en droit d'exiger un peu plus de la Xbox 360. En effet, même si les mouvements des basketteurs sont bien décomposés et fidèles à la réalité, on note chez eux une relative lenteur, notamment dans les dribbles, qui donne une impression de ralentissement pour le moins étrange. Si les joueurs restent cependant vifs et facilement dirigeables, on n'en dira pas autant des allées et venues de la caméra. Celles-ci ont énormément de mal à suivre le rythme, principalement durant les contre-attaques ou les passes longues. On reste alors parfois plus d'une seconde sans savoir où est la balle et si l'on est en sa possession ou non. Pour éviter cela, on peut privilégier les angles de caméra placés sur les lignes de fond mais qui ne permettent pas d'apprécier précisément les distances ce qui peut être préjudiciable dans notre placement. De plus, la durée de certaines animations cassent nettement le rythme des rencontres puisqu'on ne peut pas toutes les zapper immédiatement, ce qui peut provoquer un réel énervement chez les joueurs les plus pressés d'en découdre. Enfin, on note qu'il n'y a pas d'option ralenti une fois le jeu en pause et qu'on ne peut admirer les beaux paniers que si l'on a le réflexe d'appuyer sur LB dans la seconde qui suit l'action car après, c'est trop tard.

Test NBA Live 06 Xbox 360 - Screenshot 14La vision en 16/9ème permet d'avoir un oeil sur tout ce qui entoure le parquet.

Le gameplay reste très proche de celui constaté dans les autres versions de NBA Live 06, on note cependant que malgré une fréquence des fautes diminuée dans les paramètres à moins de 50 %, les arbitres ont tendance à siffler trop souvent les fautes défensives au moment des contres, il faut avoir un timing précis au millimètre près pour réaliser une bonne crêpe sans se voir sanctionner de lancers francs. Ces derniers se jouent différemment des autres opus puisqu'il vous faut orienter le stick analogique droit vers le bas jusqu'à ce que le joueur ait le ballon au dessus de la tête puis immédiatement effectuer le mouvement inverse, vers le haut pour lui dire de shooter en direction du panier. Si vous ne parvenez pas à en renter 5 % de vos tentatives, c'est normal puisque cette technique demande énormément de pratique avant d'être maîtrisée, a fortiori si vous contrôlez un pivot maladroit dans ce genre d'exercice. On parlait tout à l'heure des manques, on en compte un également au niveau du jeu, et non un des moindres puisque c'est le freestyle contrôle, action permettant de jouer sur les points forts des tauliers de la NBA qu'on ne retrouve malheureusement pas ici. Finalement, il est difficile de critiquer complètement ce NBA Live Xbox 360 car sa qualité graphique est vraiment de très haut niveau mais comment ne pas regretter toutes ces absences se révélant être de véritables tares qu'un fan de basket aura du mal à accepter, surtout pour un jeu Next Gen censé apporter une évolution à tous les niveaux.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×