NBA 2K6

NBA 2K6

Le plus important dans les différents volets d'une série sportive, et tout le monde sera d'accord sur ce point, ce sont les nouveautés qui apparaissent pour diversifier le gameplay et apporter des expériences de jeu variées et novatrices afin d'entretenir un renouvellement constant autre que l'actualisation des effectifs. Comme s'y était essayé EA Sports il y a quelque temps, 2K Sports a décidé de proposer au joueur de contrôler deux basketteurs à la fois dans le même match. L'expérience faite dans NBA Live 2005 n'avait pas été franchement concluante alors on peut se demander pourquoi cette idée renommée simplement "double contrôle" fait son apparition dans ce NBA 2K6. Tout d'abord peut-être pour compenser la relative lenteur de l'IA qui ne propose que peu de possibilités, ne tente que rarement de se démarquer et a du mal à anticiper nos actions. Les développeurs ont tout de même tenu à ne pas pousser le délire trop loin en limitant l'impact du double contrôle dans le jeu et en le rendant assez simple à exécuter pour qu'on y revienne plusieurs fois. Ici, il suffit donc d'appuyer sur une touche pour contrôler la course d'un de nos coéquipiers lorsqu'on a le ballon sans disposer de la moindre solution. A partir de là, il faut utiliser les quelques secondes qui nous sont accordées à bon escient pour appuyer sur une touche directionnelle et demander au joueur de se démarquer. Sympa sans être indispensable, cette nouveauté est malheureusement la seule digne de ce nom en ce qui concerne le gameplay. Un peu juste...

Test NBA 2K6 Xbox 360 - Screenshot 10Le système des icones est également de la partie sur Xbox 360.

Pour le reste, on retrouve nos petites habitudes de NBA 2K5. A commencer par les icônes placées sous le nom des joueurs ayant des aptitudes particulières. Les joueurs les plus rapides (une chaussure), les plus habiles à 3 points (le chiffre 3), les plus précis dans des tirs en suspension (un réticule), les plus décisifs (une étoile) et les plus costauds en défense (une main) disposent donc d'une icône indiquant leur compétence première. Si les fans de NBA connaissant les effectifs et les joueurs par coeur ne feront pas très attention à cela, les novices ne suivant pas l'actualité du plus grand championnat de basket au monde seront ravis de cette fonction, très utile et permettant de faire la différence en solo lorsque la maîtrise collective tarde à venir. Le débutant ne passera donc pas son temps dans les menus à chercher désespérément qui est le meilleur tireur à 3 points de son équipe ou lequel sera le plus solide pour enchaîner contres, crêpes et rebonds défensifs pour annihiler les attaques adverses. Concernant les tactiques, on dispose toujours de quatre choix offensifs et défensifs en fonction de l'équipe qui a la possession. Pour cela, on attribue chacune des touches directionnelles à une tactique choisie parmi une trentaine au total, ce qui est tout de même considérable. Ce n'est pas une nouveauté mais un des points forts du jeu qui permet de varier notre façon de jouer afin de trouver une manière de prendre le dessus sur l'équipe adverse, quelle que soit sa façon de jouer.

Test NBA 2K6 Xbox 360 - Screenshot 11Les effectifs de la saison en cours ont bien évidemment été actualisés.

Le jeu n'a donc pas vraiment changé et ce ne sont pas les modes de jeu qui me feront mentir. Un seul d'entre eux fait son apparition : le mode "Situation". Malheureusement, son inutilité n'en fera pas une révolution. Le concept est simple : on se lance en quelque sorte des défis en paramétrant le score d'un match, le temps qu'il reste à jouer ou encore quelle équipe possède la balle dans le but de renverser la situation et d'en sortir vainqueur. On aurait franchement préféré que le jeu propose de revivre les précédentes finales NBA, auquel cas il aurait fallu changer le cours de l'histoire. Par contre, il n'est pas désagréable de retrouver le mode 24/7. Dans celui-ci, on crée notre joueur de toutes pièces et on le fait évoluer en relevant différents défis aux quatre coins des Etats-Unis. En remportant différentes rencontres en un contre un ou à plusieurs, on se fait ainsi une réputation, un réseau d'amis et on accumule des points de développement qui nous permettent d'acheter indirectement des points de compétence. Indirectement puisque ce qu'on achète, c'est le droit de participer à un "atelier" visant à améliorer chacune des seize compétences du joueur (parmi lesquelles le shoot à 3 points, les lancés francs, les contres, les dribbles, l'endurance, les rebonds, les passes ou encore les interceptions). Si l'épreuve est réussie, on améliore les attributs de notre protégé, si ce n'est pas le cas, il n'évolue pas et on a dépensé nos points de développement pour rien.

Test NBA 2K6 Xbox 360 - Screenshot 12Attention à ne pas faire de faute au rebond.

Ce mode est le plus intéressant mais la durée de vie de NBA 2K6 ne se résume pas qu'à lui. Outre les matchs amicaux, il est possible de jouer une saison NBA classique, de créer son équipe et de lui faire gravir les échelons un à un (tout en gérant les transferts et les autres aspects financiers), de prendre part à des tournois, de privilégier le basket de rue ou de s'aguerrir lors de l'entraînement. Ce dernier est du reste particulièrement limité et vraiment bâclé, ce qui ne plaira pas aux néophytes voulant acquérir un certain nombre de bases, aussi bien dans le jeu que dans les gestes. Cela n'est qu'un détail aux côtés de la grande déception du jeu : les graphismes. La Xbox 360 ne fait pas parler sa puissance et les nombreux effets utilisés dans d'autres simulations sportives ne sont pas au rendez-vous. En voulant faire simple, 2K Sports rend le titre un peu triste bien que réaliste. De près, les joueurs sont assez bien modélisés mais on ne peut nier que de nombreux détails auraient pû leur être apportés. Heureusement, la décomposition des gestes est séduisante et les animations des protagonistes réalistes, ce qui nous fait un peu oublier une réalisation très décevante. Pour le reste, R.A.S., on prend les mêmes et on recommence...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site