Mortal Kombat vs DC Universe

Mortal Kombat vs DC Universe

La série Mortal Kombat ne date pas d'hier et le premier épisode fit sensation dans les salles d'arcade en son temps. Les plus âgés d'entre vous se souviennent peut-être des grappes d'ados qui faisaient la queue devant la borne de ce nouveau jeu ultra-violent au début des années 90. Avec ses personnage digitalisés et ses fameuses fatalités, Mortal Kombat a soulevé plus d'un cri d'admiration dans les rangs des spectateurs. Il fallait vraiment voir la mine des petits Kevin de l'époque se décomposer lorsque Sub-Zero arrachait la tête et la colonne vertébrale de son adversaire en hurlant. C'était énorme ! Par la suite, la série débarqua sur les consoles et connut le succès que l'on sait et Mortal Kombat II sur Megadrive restera sans doute longtemps dans la mémoire des joueurs. Malheureusement, les épisodes suivants furent de plus en plus décevant au point que l'on ait craint un moment que Midway finisse par lâcher l'affaire. Alors que la série semblait avoir touché le fond, le salut vint de là où on ne l'attendait pas : le passage à la 3D. Au point que Deadly Alliance et Mystification comptent aujourd'hui parmi les meilleures versions jamais parues. Et c'est bien en 3D que l'on pourra dévisser la tête de Batman ou fracasser les côtes de Raiden sur Xbox 360.

Test Mortal Kombat vs DC Universe Xbox 360 - Screenshot 135Le Klose Kombat est efficace mais risqué.

Mortal Kombat vs DC Universe, c'est d'abord la rencontre de deux mondes qu'a priori rien ne rapproche. Jamais un DC Comics n'a sombré dans l'ultra-violence d'un Mortal Kombat et ses héros gominés ne semblent avoir qu'un lointain rapport avec un ninja mort-vivant ou un Dieu de la foudre. Pourtant, il sera bel et bien question de neutraliser par exemple le démoniaque Baraka avec Superman ou de combattre Kano avec Flash. Pour justifier des affrontements aussi improbables, les scénaristes de Midway ne se sont pas cassés la tête. Ils ont simplement imaginé qu'une faille spatio-temporelle avait créé un pont entre les mondes respectifs des super-héros et des Kombatttants. Ni vu ni connu, je t'embrouille ! Mais, on commence à avoir l'habitude puisque Koei nous a déjà fait le coup avec Warriors Orochi il n'y a pas si longtemps. Sans compter qu'on a retrouvé Dark Vador au beau milieu du casting de Soulcalibur IV cet été... Bref, la mode est au grand n'importe quoi et ce n'est pas si grave puisque dans Mortal Kombat vs DC Universe, l'histoire n'a finalement pas grande importance.

Test Mortal Kombat vs DC Universe Xbox 360 - Screenshot 136Que serait un Mortal Kombat sans ses célèbres fatalités ?

Les deux scénarios proposés (un pour chaque camp) ne volent en effet pas très haut. Illustrés par des cinématiques basiques et un jeu d'acteur (volontairement ?) kitschissime, ils se bornent à mettre en scène une longue succession de combats entre les différents personnages du soft. Combats qui nous opposent d'ailleurs parfois à nos propres amis mais nous nous garderons bien de vous dévoiler pourquoi. Contentons-nous simplement de préciser que les deux scénarios nous imposent l'un comme l'autre de nous battre avec des personnages pré-sélectionnés histoire de ne pas écraser tout le monde avec notre personnage favori. Il faut dire que, malgré ses deux scénarios, le mode story est plutôt court. Il ne faut pas espérer y passer plus de 5 ou 6 heures en tout. On se rabattra donc sur le mode Arcade voire, sur le mode Online limité.

Test Mortal Kombat vs DC Universe Xbox 360 - Screenshot 137On continue à se friter pendant les chutes.

En ce qui concerne le gameplay, plusieurs nouveautés sont au rendez-vous. Le Klose Kombat tout d'abord nous permet de zoomer sur notre adversaire pour essayer de lui coller une série de quatre châtaignes en appuyant successivement sur l'un des boutons d'attaque du pad. Plus efficace qu'à l'accoutumé, l'enchaînement peut néanmoins être contré si l'adversaire appuie sur le même bouton que nous au bon moment. Il s'agit donc d'une tactique à double tranchant. Tout aussi risquées mais encore plus spectaculaires, les séquences de Freefall Kombat se déroulent dans les airs. Quand on projette un adversaire en dehors d'une arène, on peut en effet le rouer de coups durant tout le temps de sa chute. Le problème, c'est qu'il peut reprendre le dessus à tout moment en réussissant un contre. Quand on réalise que seul celui qui est en train d'attaquer au moment de l'impact avec le sol valide les dégâts qu'il a infligés, on imagine sans peine la tension dramatique qui accompagne chaque Freefall Kombat. Enfin, comme si on n'avait pas assez d'occasions de se friter commer ça, des tests de force se déclenchent quand on passe à travers les murs de certains environnements. Les joueurs doivent alors matraquer les manettes pour infliger un maximum de dégâts à leur adversaires.

Test Mortal Kombat vs DC Universe Xbox 360 - Screenshot 139Le boss est toujours aussi costaud.

Pour le reste, on retrouve la jouabilité habituelle des Mortal Kombat avec ses qualités et ses défauts. Néanmoins, l'attribution du stick aux déplacements latéraux et de la croix au reste laisse perplexe au début. Par ailleurs la plupart des techniques des Kombattants ont déjà été vues et revues dans les épisodes précédents et les fatalités (ou brutalités pour les gentils) ne cassent pas trois pattes à un canard. Les puristes noteront avec un désespoir qu'elles sont même infiniment moins gores que par le passé. Néanmoins, les combats sont dynamiques, le système de contre est bien pensé et les personnages DC Comics apportent réellement un second souffle à la licence. Au final, on a donc un jeu de combat honnête voire vraiment intéressant si on accroche à la série. Le problème, c'est qu'une fois qu'on a fait le tour de la vingtaine de personnages en Arcade et terminé le mode Story avec les deux camps, il n'y a plus grand-chose à faire dans Mortal Kombat vs DC Universe. On peut certes essayer de réaliser de jolis combos dans le Mode Challenge mais à quoi bon puisque contrairement à certains épisodes de Mortal Kombat très généreux en matière de bonus, il n'y a rien à débloquer dans celui-ci à part deux boss. Il faudra donc y réfléchir à deux fois avant d'acheter le soft et peut-être même se résigner à le louer.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×