Monster Madness : Battle for Suburbia

Monster Madness : Battle for Suburbia

Avec ce scénario anémique comme base, on ne s'attendra pas à ce que Monster Madness : Battle For Surburbia fasse dans la dentelle. Et en effet, l'objectif n'est guère compliqué puisqu'il s'agira avant tout de vider chacun des vingt niveaux du jeu de sa population grouillante et purulente. Cette population se montre heureusement variée et chaque nouvel ennemi rencontré vous sera présenté par le biais d'une petite cut-scene rigolote. Il vous faudra donc compter avec les zombis explosifs, les Chihuahuas zombis, les diablotins de feu, les Bigfoot et même quelques boss aux attaques délirantes comme la Mamy Zombi qui vous enverra des nuées de petits chienchiens putréfiés, avant de chercher à vous embrasser vigoureusement. Bref, vous l'aurez compris, Monster Madness ne se prend pas au sérieux et cherche uniquement à vous offrir une action survoltée et complètement barrée.

Test Monster Madness : Battle For Suburbia Xbox 360 - Screenshot 34Aux commandes de votre canard de combat, vous aurez le plaisir d'envoyer des navires zombis par le fond....

Au début de l'aventure, vous devrez choisir votre avatar parmi les quatre larrons, la bimbo, le skater, la gothique et l'intello de service, mais sachez qu'en dehors d'une attaque spéciale et d'une arme spécifique, tous se manipulent exactement de la même manière. Une fois votre choix effectué, il faudra bien évidemment partir briser des crânes et retuer les morts dans des niveaux jonchés d'objets en tout genre que vous pourrez bien sûr utiliser comme des armes de destruction massive. A vous les joies du massacre à la tronçonneuse, à la brouette ou à coups de ballon de plage... L'arsenal disponible est très important, d'autant qu'on pourra venir le renforcer en achetant de l'équipement, des armes à feu notamment, en découvrant les boutiques de Mr Bricolo réparties çà et là dans les niveaux. L'idée, c'est que chaque stage regorge de petits objets inutiles en apparence (des clous, des canettes), mais qui une fois rassemblés serviront à monter les nouvelles armes en question. Vous serez alors en mesure de dispenser la mort à distance et ainsi éviter, tant bien que mal, de se retrouver avec des traces de dents sur les mollets.

Test Monster Madness : Battle For Suburbia Xbox 360 - Screenshot 35Monster Madness aime les explosions.

Au fond, cette masse d'ennemis à désosser dans chaque niveau, le nombre conséquent d'objets et de bonus à découvrir ainsi que la présence de points de régénération pour vos "collègues" (alors que vous êtes seul à parcourir l'aventure) semblent nous orienter vers une évidence : Monster Madness est un titre qui prend tout son sens lorsqu'on le traverse avec des potes. Le titre permet en effet à quatre chasseurs de zombis de coopérer pour mettre fin à l'invasion. Dommage que cette option ne soit pas disponible sur le net, mais seulement en local. Au-delà de ça, le titre permettra tout de même à seize joueurs de s'affronter sur la toile dans des arènes spécifiques, selon plusieurs modes de jeu classiques mais efficaces : deathmatch en solo ou en équipe, roi de la colline ou chasse aux monstres. Les niveaux les plus petits évoquent un peu certaines arènes de Fuzion Frenzy 2, bien que le résultat soit tout de même un peu plus divertissant dans notre cas. Malheureusement, on ne peut pas dire que Monster Madness déchaîne les passions sur le net et il faudra vous mettre à l'heure américaine pour espérer trouver des adversaires.

Test Monster Madness : Battle For Suburbia Xbox 360 - Screenshot 36L'histoire nous est contée par le biais de pages de comics.

Le véritable ennui, c'est que quelle que soit la façon dont on aborde le soft, en solo ou en multi, on sera toujours confronté à quelques petits problèmes d'ergonomie qui nuisent au plaisir de jeu. Outre la nature foncièrement répétitive de ce petit hack'n slash, on devra également subir des problèmes de caméra. Celle-ci, placée en hauteur et légèrement de biais cherchera régulièrement à tourner autour de votre personnage pour vous donner une meilleure vue de l'action, avec pour seul résultat de vous désorienter. Embêtant, d'autant que l'action est généralement confuse, hachée par de nombreuses et envahissantes explosions, des effets de blur et parfois même quelques saccades. On ne pourra pas non plus orienter cette maudite caméra à la main, mais tout juste adopter une vue un peu plus éloignée, pour un résultat en demi-teinte. Autre souci : la mauvaise gestion des collisions, ce qui apparaît comme un sacré inconvénient dans des niveaux fouillis où les carcasses de voitures et autres débris s'accumulent dans tous les coins. Ainsi, on se retrouvera régulièrement coincé contre des murs invisibles ou même contraint de passer sur un bonus à plusieurs reprises pour que votre avatar daigne se l'approprier.

Test Monster Madness : Battle For Suburbia Xbox 360 - Screenshot 37Avec leur toile, les araignées ont le pouvoir de vous ralentir.

Côté contrôle de votre personnage, tout semble à peu près correct mais il m'a semblé avoir à subir un peu de latence entre la pression d'un bouton et son résultat à l'écran. Certains niveaux vous placeront parfois au volant d'un buggy, d'une navette ou d'un bateau, pour des sessions de shoot divertissantes mais peut-être un peu plus délicates à maîtriser que les phases à pied. Conseillons tout de même aux PCistes de privilégier l'utilisation d'une manette si cela est possible, car le jeu semble avoir été développé dans une optique console et se montrera donc plus docile qu'avec un clavier et une souris. En bref, on ne criera pas au génie, mais Monster Madness : Battle For Suburbia pourra tout de même satisfaire les joueurs en mal d'action, si ces derniers parviennent à mettre la main dessus en occase et si ils disposent de potes prêts à vaporiser de la viande avariée.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×