FIFA 07

FIFA 07

La saison de FIFA se clôt sur Xbox 360, la version la plus attendue et sur laquelle de nombreux espoirs sont fondés, tant par les fidèles de la série que par d'autres joueurs, curieux de tâter le gameplay du premier vrai FIFA de la console. En effet, les deux précédents volets n'étaient pas le meilleur exemple de ce que les équipes d'EA Sports sont en mesure de proposer à leur public puisqu'ils ne se concentraient que sur l'évènement majeur de l'été dernier : la Coupe du Monde 2006. Bien qu'avançant un contenu mois radin, ce FIFA 07 subit, à l'instar de plus en plus de jeux de sports de la console, le traditionnel déblayage de la base de données. Comme l'avait déjà annoncé l'éditeur, le jeu est donc plutôt limité en terme de championnats jouables puisqu'on n'en retrouve que six : la Ligue 1, la Premiere League, la Serie A, la Liga, la Bundesliga et la première division mexicaine. Pas moins gonflée que celle de ses concurrents, la base se veut donc très décevante en comparaison avec les autres supports accueillant FIFA 07. Un phénomène que les joueurs d'une console nouvelle génération se devront de digérer, quelle que soit la manière...

Test FIFA 07 Xbox 360 - Screenshot 73En mouvement, cette séquence est excellente, avec un public surchauffé.

Une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule, les modes de jeu font eux aussi les frais de cette razzia incompréhensible. En dehors du mode carrière, du mode fiesta et des défis, ne comptez pas, pour un usage solo, pouvoir jouer un championnat, une coupe ou une compétition parallèle quelle qu'elle soit puisqu'on ne retrouve aucune de ces possibilités. Le multijoueur n'est pas beaucoup mieux loti puisque les fameuses Ligues Interactives faisant le bonheur des versions PC, PS2 et Xbox ne sont pas non plus au rendez-vous. Il faut donc se contenter des rencontres classiques du Xbox Live auxquelles ont été ajoutées quelques fonctionnalités (ESPNsoccernet) sympathiques qui permettent de suivre l'actualité en temps réel de son club préféré, à l'instar de ce qui se fait dans NBA Live 07 et son téléscripteur. En résumé, le online est surtout intéressant pour des parties pouvant accueillir jusqu'à 8 joueurs en coopération dans des rencontres avec ou sans classement. Un écran stat complet est évidemment là pour jauger votre niveau sur le Live. Notez enfin qu'il est possible de télécharger les effectifs qui seront régulièrement mis à jour afin de ne pas être trop vite largué à ce niveau-là même si les différentes options du jeu permettent logiquement d'effectuer autant de transferts qu'on le souhaite.

Test FIFA 07 Xbox 360 - Screenshot 74Les terrains sont immenses et demandent davantage de construction dans le jeu.

On compte malgré tout quelques nouveautés même si celles-ci restent mineures et pas vraiment révolutionnaires en la matière. La première d'entre elles est la décomposition en deux niveaux différents de l'état de fatigue. On dispose désormais d'une jauge de résistance classique et d'une autre d'endurance qui sera sujette à diminuer au rythme des accélérations placées par-ci par-là. La seconde est l'éditeur de formation qui permet (enfin !!!) de pouvoir modifier la position individuelle des joueurs sur le terrain. On était jusqu'à présent contraint de faire avec les formations préétablies ne laissant aucune souplesse. Pour le reste, Electronic Arts a tendance à se moquer ouvertement des joueurs en prétendant fournir tout un tas de nouveautés qui n'en sont absolument pas, masquées par de nouvelles appellations qui ne tromperont pas le fidèles de la franchise. Parmi ces vraies fausses nouveautés la désignation de l'homme du match et la comparaison des statistiques entre les deux équipes d'une rencontre. En revanche, à partir de maintenant, il est possible de consulter les statistiques de chaque joueur (tirs, passes, fautes, dribbles, ballons gagnés ou perdus, distance parcourue, temps de possession du ballon, etc) ou de consulter régulièrement leur évolution, notamment en mode carrière.

Test FIFA 07 Xbox 360 - Screenshot 75Une vue idéale pour anticiper sur une longue touche.

Une fois sur le terrain, le jeu n'a malheureusement pas autant de qualités que de défauts. On commencera par ces derniers en citant notamment une gestion des contacts calamiteuse (les joueurs rebondissent les uns sur les autres), une irrégularité record des arbitres capables de siffler une faute sur un tacle manqué, ne touchant à aucun moment le joueur visé, et de fermer les yeux sur un tacle par derrière sous prétexte que le ballon a été atteint. On notera également une fâcheuse tendance de la part des gardiens à se placer un peu n'importe comment sur les coups de pied arrêtés, anticipant très souvent sur le côté ouvert pour finalement être pris à contre-pied sur le fermé. Pourtant, il leur arrivera de sortir des arrêts venus d'ailleurs et de retarder très longtemps l'échéance... L'IA n'est pas exceptionnelle non plus, tanguant elle aussi entre actions de génie et difficultés insurmontables à relancer la balle ou à effectuer une touche si vous pratiquez un marquage individuel serré. De son côté, la sélection manuelle a tendance à beaucoup trop privilégier les joueurs les plus proches du ballon au lieu de mettre l'accent sur ceux qui sont mieux et qui ne sont pas forcément les moins éloignés. Il faudra donc très souvent appuyer à de nombreuses reprises sur la gâchette gauche avant de diriger enfin le défenseur souhaité mais la plupart du temps, il sera trop tard et le décalage aura déjà été réussi de la part de l'attaquant. Enfin, les passes en profondeur sont toujours aussi efficaces, même beaucoup trop puisque les joueurs n'ont pas besoin de faire des appels synchronisés avec la passe pour prendre le dessus sur les défenses...

Test FIFA 07 Xbox 360 - Screenshot 76Que celui qui lui trouve une ressemblance au capitaine de l'ASSE se manifeste. Personne ? Normal.

Tout ceci est dommage car le jeu a fait de gros progrès en terme de diversité. En plus d'avoir fait un sérieux pas vers la simulation et oublié les joueurs qui glissent dans Coupe Du Monde De La FIFA 2006 sans parler des accélérations surréalistes, le jeu est beaucoup plus varié et permet de multiplier les combinaisons sans se sentir obligé de céder à la facilité des buts tout faits. Un constat que l'on fait notamment au moment des tirs qui, s'ils ont toujours tendance à faire fi de la position du joueur et de son meilleur pied, sont beaucoup moins faciles à cadrer. Mieux encore, on peut quasiment placer le joueur dans n'importe quelle partie du but si l'on parvient à maîtriser la puissance et la précision de la frappe avec la touche de tir et le stick analogique gauche. Les animations des joueurs ont également gagné en réalisme avec une meilleure décomposition des gestes malgré un rythme trop élevé, donnant l'impression de diriger de véritables mobylettes pour qui courir avec ou sans le ballon ne fait aucune différence. Le dosage est lui aussi mieux pris en compte afin de mettre de côté les passes et centres semi-automatisés qui finissaient toujours dans les pieds ou sur la tête d'un coéquipier. En résumé, malgré de nombreux défauts qui en rebuteront plus d'un, FIFA sur Xbox 360 se veut moins arcade que ses confrères sur les autres supports et entrevoit une amélioration significative du gameplay dans les années à venir.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site