Far Cry Instincts Predator

Far Cry Instincts Predator

Ils sont gentils chez Ubisoft, après tout ils auraient pu faire comme sur Xbox, sortir Far Cry Instincts puis son add-on Evolution. Et bien que nenni, aujourd'hui, vous avez les deux pour le prix d'un. Ainsi, vous pourrez constater dans le menu du jeu la présence des deux campagnes, Instincts et Evolution, on ne regrettera qu'une chose à ce niveau, l'impossibilité d'accéder à la seconde avant d'avoir bouclé la première. Un peu dommage, surtout si vous avez déjà pratiqué Instincts sur Xbox et que vous serez donc contraint de le refaire avant de pouvoir découvrir les nouveaux environnements offerts par Predator. Car si la campagne principale laisse la plus grande place aux environnements naturels (dominés par la forêt et la plage, ponctués de marécages), la seconde contient quelques décors différents, dont un bidonville sur pilotis, à titre d'exemple. Pour le reste Far Cry ne change pas en arrivant sur Xbox 360, demeurant le titre qu'il n'est plus nécessaire de présenter.

Autorisant la carte de l'infiltration, Far Cry sur consoles reste pourtant avant tout un titre assez bourrin comprenant un arsenal bien fourni. En pratique, la quantité d'ennemis empêche de jouer de manière fourbe pour tous les liquider. Nonobstant, on pourra commencer par poser quelques pièges permettant d'en éliminer quelques-uns avant d'en envoyer deux ou trois autres ad patres en se planquant dans les fougères. Mais pour les 10 suivants, il faudra le plus souvent se décider à sortir et à mitrailler comme un petit fou.

Test Far Cry Instincts Predator Xbox 360 - Screenshot 48Embusqué, vous êtes prêt à faire un massacre.

Ce qui fait l'originalité du titre reste sans l'ombre d'un doute la mutation du héros. Contaminé par un sérum mis au point par quelque savant fou, Jack Carver va peu à peu développer ses capacités et instincts animaux. Dopé à l'adrénaline (qu'il faudra donc cumuler), notre camarade touriste pourra courir comme un dératé, effectuer des sauts de puma, frapper ses ennemis d'un bras surpuissant et même flairer leurs pistes en visualisant la trace de leur odeur. Et c'est précisément là que se trouve le fun du jeu. Dissimulé sous les fougères, progressant à la manière d'un fauve pour finalement bondir et lacérer sa proie, on prend son pied. Assez limités au début du jeu, ces pouvoirs ne font que croître pour ne révéler leur toute puissance qu'une fois la seconde campagne, Evolution, entamée. Un ensemble de scénarios encore plus primaires, mais aussi plus courts.

Test Far Cry Instincts Predator Xbox 360 - Screenshot 49Le moteur de Far Cry se montre aussi performant en extérieur qu'un intérieur.

Sur le plan du gameplay, la conversion Xbox vers Xbox 360 n'a pas apporté de réels changements, fort heureusement ce n'est pas le cas de la technique qui a profité d'un petit lifting. Dommage qu'il soit insuffisant pour soutenir la comparaison avec des monstres tels que Ghost Recon Advanced Warfighter ou Oblivion. Far Cry Instincts Predator n'a toutefois pas à rougir, les textures sont détaillées, la végétation finement ciselée, seuls les modèles de personnages auraient peut-être pu se montrer un brin plus complexes. Il est à noter que la physique ne concerne pas ici que les véhicules mais s'applique également à divers objets, malheureusement sans réelle utilité. Si sur PC on pouvait faire s'effondrer un pont de corde ou un container, la seule application utile dans ce volet Xbox 360 est de faire s'écrouler un mirador de temps à autres.

Test Far Cry Instincts Predator Xbox 360 - Screenshot 50L'éditeur de map, simple et efficace.

Fort de ses deux campagnes solos assez pêchues, ce portage n'oublie pas le multijoueur largement dominé par le mode Predator dans lequel un joueur possède un nombre de vie illimité et surtout les pouvoirs bestiaux. Face à lui, des joueurs lambda devant activer un système qui mettra fin à la vie du Predator. En marge, on trouvera un ensemble de modes plus classiques déguisés sous les masques de noms embellis ne cachant que des Deathmatch, CTF et autre Domination. Pour conclure, n'oublions point de signaler aux esprits créatifs que Far Cry Instincts Predator est toujours livré avec un éditeur de niveaux multijoueurs simple d'utilisation et terriblement efficace. De quoi assurer une durée de vie conséquente sur le Xbox Live.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×