Duke Nukem 3D

Duke Nukem 3D

L'avantage avec Duke Nukem 3D, c'est qu'on peut trucider des ennemis sans se soucier de politique ou de droit international. Nos adversaires sont gros, rebutants, moches et pour leur plus grand malheur, ils ont eu l'idée de venir faire pipi sur le terrain de jeu préféré d'un héros qui affectionne la castagne et les ribaudes. Le bonhomme, né de l'union impossible entre un tube de stéroïdes, une altère et un magazine de charme, va donc évoluer dans 39 niveaux répartis en 4 épisodes pour se livrer à l'extermination pure et simple des aliens. Les vieux de la veille se souviendront sans doute que le jeu originel ne comptait que 3 chapitres, et ils ont absolument raison. La quatrième aventure, intitulée Birth, fut rajoutée par la suite au travers de l'extension Plutonium. Parti des cinémas pornos d'Hollywood, on filera donc rapidement dans l'espace pour revenir ensanglanter les rues de Shrapnel City, avant de faire un petit tour par le Duke Burger.

Test Duke Nukem 3D Xbox 360 - Screenshot 4Malgré les années, Duke Nukem conserve toute sa fraîcheur et toute sa poésie.

C'est donc avec énormément de plaisir qu'on retrouve tout ce contenu issu de l'ancien temps. L'ensemble baigne toujours dans une atmosphère tout simplement inimitable. Les niveaux sont remplis de strip-teaseuses désireuses de montrer leur poitrine agressive contre quelques dollars. On retrouve encore des aliens surpris sur le trône alors qu'ils démoulaient consciencieusement un cake. Duke est resté fidèle à lui-même et n'hésite pas à ponctuer les explosions et les geysers d'entrailles de répliques cinglantes prononcées avec la voix roque de Jon St. John, devenue maintenant légendaire. Bref, Duke Nukem 3D n'a pas vendu son âme et titille encore joyeusement films, jeux vidéo et actualité de l'époque (avec des télés qui diffusent la fuite d'O.J. Simpson par exemple). Les clins d'oeil sont nombreux et parleront immanquablement aux vieux joueurs, et parfois même aux plus jeunes. On pense notamment au premier niveau du chapitre 4, largement inspiré du premier film Mission Impossible.

Test Duke Nukem 3D Xbox 360 - Screenshot 16Les Porcoflics sont moches mais costauds.

Duke Nukem 3D reste donc absolument fidèle au jeu d'origine. Comme vous pouvez le constater sur ces images, ses graphismes n'ont profité d'aucune amélioration notable et le jeu ne s'affiche d'ailleurs qu'en 4:3. Sur les écrans larges, les bords seront tout simplement remplis par des illustrations. Dans le même ordre d'idée, sachez que la structure des niveaux est également la même que celle que nous avions pu découvrir en 1996. Les monstres sont placés aux mêmes endroits, de même que les objets et les multiples zones cachées. De fait, on se sentira vite à l'aise en traversant pour la millième fois Hollywood Holocaust ou le Spaceport. D'autant que le contrôle au pad permet des déplacements extrêmement rapides et précis. Et si l'on pourra maintenant déplacer le réticule verticalement, il reste souvent plus simple de s'en tenir au plan horizontal et de faire confiance à la visée automatique (néanmoins désactivable), le jeu ayant tout de même été conçu sur le modèle d'un Doom. Le confort est là, mais avec une manette, on aura peut-être plus de mal à changer d'arme puisqu'il faudra maintenant les faire défiler en appuyant sur RB et LB. Même combat pour les objets comme le médikit, le jetpack, les stéroïdes ou l'holoduke, qui devront être sélectionnés avec la croix directionnelle et activée avec B. C'est un petit peu fastidieux, mais fonctionne convenablement.

Test Duke Nukem 3D Xbox 360 - Screenshot 19Vous êtes mort ? Pas grave, Duke vous propose un petit retour dans le temps pour corriger tout ça.

Comme mentionné précédemment, cette version Xbox Live Arcade s'accompagne également de fonctionnalités nouvelles qui raviront sans doute les fans et rendront peut-être le jeu un peu plus attirant auprès d'un jeune public friand de HD et de bump mapping. En solo, on découvre ainsi la possibilité de remonter le temps en cas de décès. L'option, sans doute inutile pour les vieux gamers habitués à traverser les niveaux tortueux de Duke à la dure, apparaîtra peut-être sympathique aux yeux des néophytes. Plus besoin en effet de recharger une sauvegarde pour reprendre une section ratée d'un niveau. En découle plus de facilité et donc moins de frustration. L'autre ajout, beaucoup plus significatif, tient à la dimension multi du soft. Imaginez seulement pouvoir jouer à Duke en ligne, en profitant des petits conforts du Xbox Live et sans avoir à subir les sautes d'humeur d'un modem 56k moribond ! Le rêve !

Test Duke Nukem 3D Xbox 360 - Screenshot 29Le multi peut-être chaotique ou très tactique. Tout dépend du niveau et des adversaires.

Duke Nukem 3D offre effectivement la possibilité d'affronter jusqu'à 8 joueurs en match à mort sur le Live. En partie personnalisée, toutes les options de configuration et tous les niveaux sont disponibles. En Classé, seule une petite sélection de maps est employée, mais le tout profite de jolis tableaux de score et d'un sympathique classement mondial. Dommage que ce dernier ne tienne compte que du nombre de victimes et non du ratio frags/décès. Mais ne boudons pas notre plaisir, Duke Nukem 3D reste fun, très fun malgré quelques parties bourrées de lag. Sachez également qu'on pourra dorénavant parcourir l'aventure à 8 en coopération, ce qui donnera lieu à de grandes rigolades. Il est très dommage dans ces conditions de voir que le titre ne propose pas aux joueurs de pratiquer ces modes en écran splitté. Un oubli franchement navrant tant le titre semble taillé pour se prêter à cet exercice. Reste enfin un dernier élément à mentionner. Il s'agit de petits clips vidéo qui seront enregistrés après chacune de vos parties, en solo comme en multi. Rien ne vous empêchera effectivement de sauvegarder vos clips préférés et de les envoyer à vos collègues. Il sera même possible d'aller visionner les dernières parties des 100 premiers joueurs mondiaux. Pratique pour comprendre leurs tactiques et découvrir les zones secrètes de chaque niveau.

Bref, pour 800 points Microsoft, Duke Nukem 3D reste une très bonne affaire. Certes, on aurait apprécié des textures retouchées, sur le modèle des mods accessibles sur PC depuis longtemps, mais le Live et le confort de jeu que procure la manette justifient à eux seuls l'achat du soft. Il est évident que les jeunes joueurs ne trouveront sans doute pas autant d'intérêt que les anciens à tâter de cette légende, mais on leur recommande tout de même de télécharger la version d'essai et de donner une chance à un titre qui malgré son âge, conserve toujours d'immenses qualités.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×