Cloning Clyde

Cloning Clyde

Cloning Clyde est un jeu de plate-formes en 2D mâtiné de réflexion. Le personnage principal traverse des niveaux truffés de puzzles retors qu'il doit résoudre pour atteindre la sortie. Pour ce faire, Clyde peut compter sur les machines à cloner disposées çà et là : elles lui permettent d'obtenir d'autres versions de lui-même pour l'aider à activer les mécanismes et à résoudre les casse-têtes rencontrés. Concept original ? Pas vraiment. Le principe de la coopération entre plusieurs personnages pour résoudre des puzzles a été vu et revu depuis longtemps, notamment à la grande époque de la plate-formes 2D. On se souvient de titres comme Lemmings, The Lost Vikings, et surtout Humans, que rappelle beaucoup Cloning Clyde. D'autres machines disponibles viennent toutefois étoffer un peu le gameplay : à la manière de La Mouche, elles permettent à Clyde de fusionner avec un animal ou un objet (poule, grenouille, tonneau explosif), dont il emprunte alors les capacités. Hélas, le level-design peu inspiré, couplé à la banalité et la répétitivité de l'action (presser des boutons pour ouvrir des portes, utiliser des leviers pour désactiver des champs d'énergie...), rend le jeu beaucoup moins prenant que ses illustres ancêtres.

Test Cloning Clyde Xbox 360 - Screenshot 4Parvenir à faire sortir tous les clones du niveau reste un challenge motivant.

Un autre gros reproche tient dans le manque de difficulté : il est bien souvent trop facile de conduire Clyde jusqu'à la sortie, d'autant qu'aucun chronomètre ne vient rajouter une pression supplémentaire. Les développeurs ont bien tenté d'augmenter le challenge en saupoudrant les niveaux de robots à détruire et de figurines à trouver ; mais ces deux aspects se révèlent totalement inintéressants, voire hors de propos. On préférera s'atteler à faire sortir du niveau tous les clones créés (et il peut y en avoir beaucoup) : c'est parfois un peu fastidieux, mais cela corse considérablement les choses, car il faut rivaliser d'ingéniosité pour parvenir à tous les libérer. Pourquoi diable les développeurs n'en ont-ils pas fait la finalité du jeu, à la manière d'un Lemmings ? Ont-ils pensé que cette possibilité serait plus motivante en restant optionnelle ? Autre élément à charge : la technique. Le personnage principal, dont la dégaine évoque celle d'un certain Homer Simpson, dispose d'une animation plutôt convaincante. Mais l'utilisation du cel shading procure un aspect visuel très froid aux décors, et on regrette qu'aucune musique ne vienne égayer les différents environnements traversés, souvent trop ternes.

Malgré tous ces points noirs, Cloning Clyde reste un petit jeu sympathique, bourré d'humour jusque dans ses menus, et qui parvient à faire valoir de réelles qualités dans les modes multijoueurs disponibles : de 2 à 4 joueurs peuvent collaborer ou s'y affronter (en écran splitté, en réseau, ou en ligne) dans des niveaux spécialement conçus. C'est l'occasion de s'adonner à des parties autrement plus dynamiques, stratégiques et conviviales.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site