Armored Core 4

Armored Core 4

Derrière Armored Core 4, se cache la volonté affichée de From Software de faire entrer de plein pied une de ses séries phares dans le 21ème siècle. La question n'est donc pas tant de savoir ce qui change par rapport à ses prédécesseurs mais plutôt ce qu'on y trouve de neuf. De fait, ce quatrième opus (oui, oui je sais, ce n'est pas réellement le quatrième segment) se la joue plutôt conventionnel même si on peut cette fois bénéficier par exemple de modes multijoueurs pour affronter des joueurs du monde entier. Le reste, lui, stagne légèrement même si dans l'absolu, le titre reste agréable à parcourir notamment grâce à des missions variées, dynamiques ou la customisation de son mecha. En somme, voilà un bon palliatif à l'exécrable Mobile Suite Gundam : Target In Sight.

Test Armored Core 4 Xbox 360 - Screenshot 53Il est dommage que certaines missions se terminent avant même d'avoir véritablement commencées.

Si ce qui définit le mieux un Armored Core est la vitesse alors Armored Core 4 n'a pas à rougir de cet aspect de sa personnalité qui est ici bien mise en scène à l'aide de plusieurs types de boost à même de faire déplacer des montagnes. Pour le coup, votre mécha straffe, virevolte tout en lockant vos pauvres adversaires qui essaient tant bien que mal de vous toucher. Bref, nous nageons ici en pleine guerre, l'action devant aussi bien à un shoot'em up qu'à un jeu comme Front Mission pour ne citer que ce dernier. En effet, à chaque fois que vous terminerez une mission du mode Scénario (que vous pourrez ensuite refaire librement afin d'engranger des pépettes), vous obtiendrez de l'argent qui vous servira à acheter de nouvelles pièces pour améliorer les différentes parties de votre AC. Celui-ci, composé de six sections (tête, tronc, bras, jambes, etc) évoluera donc au fur et à mesure de votre progression et vous permettra de faire face au danger de plus en plus pressant. A noter que ladite customisation s'apparente énormément à du tuning vu qu'en plus de l'achat de pièces, vous pourrez changer la couleur de votre robot ou acheter de nouveaux plans faisant référence à des machines plus ou moins puissantes et maniables. Ceci ne sera d'ailleurs pas à sous-estimer vu qu'en fonction des objectifs, il faudra souvent opter pour un AC plus rapide, plus mobile ou au contraire plus massif mais disposant d'une meilleure puissance de feu.

Test Armored Core 4 Xbox 360 - Screenshot 54Un très bel horizon pour un combat qui s'annonce particulièrement intense.

De ce postulat aurait pu découler une maniabilité différente en rapport au robot qu'on dirige pourtant il n'en est rien et ce n'est pas un mal en soi. De fait, si tous les boutons du pad sont utilisés, la jouabilité reste instinctive et plaisante. Le plus dur finalement sera de choisir l'arme la plus appropriée (missile, fusil énergétique, épée...) et d'utiliser vos propulseurs au moment opportun afin de déborder l'ennemi pour le prendre à revers. Par contre, on formulera quand même quelques réserves concernant le système de lock pas vraiment très au point, votre mécha ciblant en fonction de ce que vous regardez et pas nécessairement en fonction de la proximité des ennemis. Résultat, il arrive parfois qu'on vise un adversaire se trouvant à trois kilomètres de nous alors que des rangées de tanks nous canardent à quelques mètres de distance. C'est donc un coup à prendre, tout comme le fait d'utiliser le boost pour s'élever, planer et locker les ennemis tout en redescendant sur le plancher des vaches à une vitesse vertigineuse.

Test Armored Core 4 Xbox 360 - Screenshot 55Ce niveau se déroulant dans une tempête de sable, fiez-vous à votre radar pour dénicher facilement vos cibles.

De plus, il est dommage que les missions soient en règle générale basées sur les mêmes défis (détruire un certain nombre de robots et basta), même si cet aspect est contrebalancé par un éclectisme certain en terme d'environnements et un dynamisme dans la façon d'aborder chaque bataille qui se vit généralement à 100 à l'heure. Au final, Armored Core 4 n'apporte pas grand-chose de neuf à la franchise mais dispose de pas mal d'atouts pour convaincre le chaland dont un mode Multijoueur pour des rixes en 1V1, 2V2, 4V4, Battle Royal à 4 ou à 8. Cependant, il faut bien avouer qu'on trouve plus facilement des chardons de Russie sur les serveurs japonais, américains ou européens que des adversaires, en espérant que cela évolue dans le bon sens. Au final, cet opus mérite le coup d'oeil sans avoir de quoi rameuter les foules. Un bon petit jeu qui aurait eu meilleure publicité s'il s'était vendu 10 euros moins cher.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×