Alexandra Ledermann

Alexandra Ledermann : Le Haras de la Vallee

Lily est une jeune fille comme toutes les autres : elle est grande, elle est blonde, elle a des allures de top model... Et puis surtout, elle adore les chevaux ! Elle vit avec son oncle dans un magnifique ranch, où elle passe ses journées à s'occuper de sa jument et à téléphoner à son amie Edie pour lui dire à quel point elle est super sympa. Mais un jour, alors qu'elle galope tranquillement dans la vallée, elle tombe sur de vilains hommes en train de maltraiter un étalon peu docile. La correction qu'elle leur inflige lui coûtera cher : dès le lendemain, l'odieux Van Guiness, le propriétaire de l'étalon, menace l'oncle de Lily de mettre la main sur son ranch s'il ne lui rembourse pas rapidement ses dettes. Lily est prête à tout pour sauver son ranch ; elle décide de participer aux plus grandes compétitions d'équitation afin de gagner assez pour pouvoir sortir son oncle de ce pétrin. Aidée de Grant, l'homme qui hurle à l'oreille des chevaux, elle va devoir s'entraîner sans relâche afin de remporter les compétitions les plus prestigieuses.

Test Alexandra Ledermann : Le Haras de la Vallée Wii - Screenshot 1Bourrique, c'est le nom de ma jument. Et son poulain s'appelle Chocolat.

Comme le laisse présager le scénario, Le Haras de la Vallée propose un savant mélange d'aventure et de phases d'équitation. Il s'agit d'une part de soigner son cheval et de prendre en charge son entraînement, et d'autre part de remplir des objectifs assignés par le jeu afin de faire avancer l'histoire. Celle-ci prend place dans une petite vallée constituée de plusieurs lieux : le ranch, le manège à chevaux, la maison d'Edie et celle de Van Guiness, la forêt... Les lieux à parcourir sont un peu restreints. Lily peut toutefois galoper librement dans ces environnements, mais les allers-retours incessants qui lui sont imposés lui ôteront rapidement toute envie de promenades supplémentaires. D'autant que les entraînements, vite répétitifs, combleront largement sa soif de sports équestres. A chaque retour au ranch Lily doit (idéalement) prendre soin de son canasson afin de le calmer et de garder sa confiance pour les compétitions à venir. Au programme : lavage, brossage, décrotage des sabots et nettoyage du box. Ces phases de jeu plutôt amusantes sont hélas reprises à l'identique de la version précédente sur PS2. Lily peut enfin jouer à l'éleveuse en accouplant ses chevaux pour donner naissance à des poulains pleins de potentiel. Bref, les possibilités de jeu combleront comme d'habitude les jockeys en herbe.

Test Alexandra Ledermann : Le Haras de la Vallée Wii - Screenshot 2Une flèche permet de s'orienter vers le prochain objectif.

Le Haras de la Vallée est donc sensiblement identique au jeu sorti l'année dernière sur PS2. La grosse nouveauté de cette version Wii tient en fait dans le contrôle du canasson. Il s'effectue à la Wiimote et au Nunchuk, que l'on tient comme des rênes : un léger coup vers l'avant et le cheval marche au pas, des petits coups supplémentaires lui intiment l'ordre de trotter puis de galoper ; on les incline à droite ou à gauche pour tourner, et on les lève pour le faire ralentir. Pour peu, on s'y croirait. Le système nécessite un temps d'adaptation, mais il est au point, et se révèle au final assez convaincant. On notera toutefois un léger manque de précision qui peut s'avérer préjudiciable dans les épreuves requérant un certain doigté, comme le saut d'obstacles ou les tâches de soin. Ces dernières sont rendues hasardeuses par le contrôle à la Wiimote, alors qu'elles sont d'une simplicité désarmante avec une manette classique, comme en témoigne la version PS2. Malgré ces quelques réserves, les sensations de jeu procurées sont tout à fait satisfaisantes, et devraient permettre aux jeunes filles de s'identifier au mieux à leur héroïne.

Test Alexandra Ledermann : Le Haras de la Vallée Wii - Screenshot 3Les épreuves d'équitation ne sont pas très élaborées.

La réalisation n'est pas du même acabit, et déçoit comme d'habitude. Du moment que l'on s'en tient éloigné, les environnements de jeu sont plutôt jolis : les teintes pastel et les effets de flous renforcent le côté féerique de cet univers sucré. Mais de près, les textures égratignent l'oeil et les personnages anguleux à l'animation grossière renvoient plusieurs années en arrière. En outre, si les musiques sont plutôt agréables et bien adaptées au public visé, on a la désagréable surprise de constater que tous les dialogues du jeu n'ont pas été doublés. On pense d'abord à un bug, mais il n'en est rien puisque ce souci inexplicable se produit sur les deux versions du jeu. Pour le reste, Le Haras de la Vallée remplit pleinement son objectif : proposer un univers accessible et édulcoré auquel les jeunes filles peuvent s'identifier. Cet opus Wii fait donc le parfait cadeau au pied du sapin pour peu que votre petite soeur soit passionnée de cheval et ne soit pas une hardcore-gameuse exigeante.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site