Hordes

Hordes

Hordes est un jeu web dont les sources d'inspiration sont multiples. Fallout et Resident Evil pour le jeu vidéo, Mad Max II et 28 Jours Plus Tard pour le cinéma, L'appel de Cthulhu pour le jeu de rôle papier : voici une liste non exhaustive de références qui viennent à l'esprit. On pourrait en effet décrire Hordes comme un jeu de survie dans un univers post-apocalyptique peuplé de morts-vivants. Les joueurs sont regroupés dans de petites villes, situées au milieu d'un désert qui s'étend à perte de vue et que l'on nomme l'Outre-Monde. Ils doivent s'organiser pour tenir le plus longtemps possible face aux hordes de zombies qui déferlent quotidiennement – et à heure fixe – sur leur ville. Cela passe par la construction de défenses de fortune (fortifications, barricades, pièges...), nécessaires pour faire face à ces assauts. Mais il n'est pas question de rester cloîtré dans la ville : aussi dangereuse soit-elle, l'exploration de l'Outre-Monde est obligatoire. Les étendues désertiques regorgent en effet de ressources indispensables (matériaux de récupération, nourriture, armes...) qu'il est possible de dénicher en fouillant bien. La construction et l'exploration sont donc les deux vecteurs essentiels de survie dans Hordes. Sachez toutefois que celle-ci ne sera que provisoire : tôt ou tard, tout le monde finit par y passer. Et si d'un point de vue communautaire, l'objectif est de tenir le plus longtemps possible, celui du joueur est d'obtenir le titre de dernier survivant de la ville.

Test Hordes Web - Screenshot 13Améliorer sa baraque est très mal vu car c'est faire passer son intérêt avant celui de la communauté.

Soyez rassuré : une fois mort, le joueur peut se réincarner et retenter à nouveau l'expérience. S'il est l'ultime survivant de sa dernière ville, il obtient même le statut de "Héros" pour un temps donné. Ce mode lui permet de choisir sa ville et son métier lors de sa prochaine incarnation, de disposer d'un sac de plus grande capacité et enfin d'effectuer quotidiennement une action héroïque (dégoter un objet utile, tuer un Zombie à mains nues, revenir miraculeusement en ville ou rapatrier un joueur dont la situation est compromise). Il est également possible de passer en mode Héros par un autre biais : bien qu'il soit gratuit à la base et ne requiert rien d'autre qu'un navigateur Internet pour fonctionner, Hordes dispose d'un système de micro-paiement qui permet à tout joueur d'obtenir ce statut pour une certaine durée. Bien qu'un peu chère, cette option lui permet d'enrichir son expérience de jeu sans déséquilibrer la partie vu que les fonctionnalités supplémentaires qu'elle octroie sont utiles aux autres joueurs. Ces derniers apprécient même généralement la présence de quelques héros parmi eux.

Test Hordes Web - Screenshot 14Certains joueurs ne manquent pas d'humour, et heureusement ! Mais gare à la corde...

Chaque ville démarre avec une quarantaine de citoyens, qui dans la grande majorité ne se connaissent pas. Ils devront apprendre à cohabiter et à se serrer les coudes pour espérer tenir le plus longtemps possible. Hordes est un jeu communautaire : il est indispensable que les actions des uns et des autres soient coordonnées et visent des objectifs communs. Chaque jour, le joueur dispose de six points d'action (P.A.) qu'il peut dépenser à sa guise : en participant aux chantiers en cours, en allant explorer l'Outre-Monde, ou de quelques autres façons plus ou moins bien vues par la communauté. Chaque joueur conserve en effet son libre arbitre et peut jouer en solitaire s'il le souhaite : il lui est possible d'améliorer sa propre baraque, détournant par là-même des ressources qui auraient pu être utiles à la ville, mais aussi de voler ou d'agresser les autres joueurs. L'astuce, c'est que si l'équipe de Motion-Twin a tout fait pour que le jeu communautaire soit indispensable, elle a parallèlement tout fait pour qu'il reste possible de "se la jouer solo". Et c'est ce paramètre humain qui rend les parties de Hordes si prenantes et si proches des sensations d'un RPG papier.

Test Hordes Web - Screenshot 15La consultation des forums est un aspect essentiel de Hordes, qui vous engage aussi à y participer.

Heureusement, les citoyens possèdent un panel de possibilités pour les aider à se gérer et à s'organiser. En premier lieu, chaque ville dispose d'un forum dédié où tous les joueurs peuvent poster librement. Il est particulièrement intéressant de constater à quel point le forum devient vite le reflet de la diversité des comportements sociaux : certains joueurs s'improvisent chef de ville, énonçant les objectifs de construction quotidiens ou planifiant des expéditions dans l'Outre-Monde ; d'autres au contraire se rebellent contre cette autorité ; d'autres encore choisissent d'y dénoncer leur voisin et de convier les autres à porter plainte contre lui. Hordes dispose en effet d'un système de bannissement qui permet aux joueurs d'écarter l'un des leurs au bout de 10 plaintes obtenues. Un joueur banni reste en ville mais voit ses possibilités d'action fortement limitées. Si la ville dispose d'une potence, il est en revanche immédiatement exécuté. Il faudra alors penser à se débarrasser du corps. Les citoyens morts viennent en effet grossir les rangs des Zombies dès la nuit tombée !

Test Hordes Web - Screenshot 16Au fil des jours, le nombre d'habitants diminue. A moins de 10 la ville passe en mode chaos : c'est l'anarchie !

Six points d'action, cela peut paraître peu. Heureusement, cette limitation peut être contournée grâce à certains objets. Boire une ration d'eau ou manger quelque chose permet de regagner, une fois par jour, tous ses P.A. Il faut toutefois garder à l'esprit que ces ressources aussi rares que précieuses viennent vite à manquer au fur et à mesure de l'avancement d'une partie. Il est également possible de consommer des drogues pour bénéficier d'un regain de points d'action. Mais le joueur devient alors dépendant et devra en prendre quotidiennement sous peine de mourir dans d'atroces souffrances caractéristiques du manque. Bref, en dépit de la possibilité d'outrepasser la limite des 6 P.A., Hordes reste un jeu où il n'est possible d'effectuer que quelques actions par jour. A l'instar d'autres jeux web, il se pratique donc via de courtes sessions quotidiennes, le temps de jeu pouvant varier de façon importante entre ceux qui investiront tous leurs P.A. dans les chantiers et ceux qui prendront part à une excursion dans l'Outre-Monde après l'avoir organisée à partir des forums.

Test Hordes Web - Screenshot 17La construction d'un atelier permet de transformer les matériaux de moindre qualité.

Intéressons-nous de plus près aux chantiers, auxquels le joueur peut participer d'un simple clic. Il dispose alors de la liste des bâtiments constructibles, avec mention de leur coût en ressources et en P.A., et de leur niveau d'avancement éventuel. Il faut savoir que les matériaux utilisés pour les constructions collectives doivent être placés en banque, à laquelle ont accès tous les citoyens. Ce système facilite la mise en commun et le partage de ressources, mais reste soumis aux vols et aux dérives. La plupart des constructions permettent à la ville de bénéficier de défenses supplémentaires, certaines n'étant que provisoires. D'autres ont des effets plus variés. La pompe augmente le rendement du puits de la ville, et donc les rations d'eau à disposition. La porte à pistons provoque la fermeture automatique des portes à 23h45, empêchant tout esprit malveillant de les rouvrir une minute avant l'attaque tant redoutée. Il existe également des constructions aussi chères qu'imposantes, nommées "projets insensés", comme cette fausse ville qui permet de leurrer les Zombies afin qu'ils n'attaquent pas la vôtre.

Test Hordes Web - Screenshot 18Une option permet d'indiquer aux autres joueurs le résultat de ses découvertes sur la carte.

Venons-en aux expéditions dans l'Outre-Monde, qui nécessitent préalablement d'ouvrir les portes de la ville pour en sortir. Le désert est matérialisé par une grille de 13x13 cases que les joueurs peuvent parcourir au prix d'un P.A. par case. Dans chacune, il est possible d'effectuer des fouilles pour espérer mettre la main sur un objet utile. On peut même trouver des bâtiments désaffectés et à moitié ensevelis ; il faut alors les déblayer avant de pouvoir les explorer, mais ils recèlent souvent des objets d'exception. Le problème dans tout ça, c'est que les joueurs ne sont pas seuls à arpenter le désert : il est possible d'y rencontrer des zombies ! S'ils se font rares le premier jour, leur nombre croît progressivement, et il faut alors veiller à ne pas se faire encercler. La règle est simple : un citoyen est considéré comme pouvant faire face à deux zombies ; s'il s'en trouve un de plus sur sa case, il est bloqué. Plusieurs alternatives s'offrent alors à lui : essayer d'éliminer les zombies au moyen des armes et accessoires trouvés ou fabriqués, ou bien tenter de fuir au risque de recevoir une blessure au passage, ou bien encore demander de l'aide sur le forum.

Test Hordes Web - Screenshot 19Il reste possible d'affronter les zombies, mais ne le faites qu'en dernier recours !

En effet, dans Hordes comme ailleurs le nombre fait la force : deux joueurs sur la même case peuvent faire face à quatre zombies, et ainsi de suite. Voilà pourquoi il est recommandé de ne sortir qu'en groupe, en utilisant le planificateur d'expéditions disponible. Un groupe de deux ou trois joueurs a moins de chances d'être bloqué par les morts-vivants et peut de surcroît ramener davantage d'objets. A noter qu'il est possible de s'arrêter toute une journée sur une case pour se mettre en fouille automatique : même l'ordinateur éteint, le joueur continuera à prospecter sur sa case. Il faudra toutefois veiller à rentrer en ville avant minuit, et ne pas avoir oublié de garder suffisamment de P.A. pour pouvoir le faire ! Sachez également que c'est durant les expéditions dans l'Outre-Monde que les trois métiers spéciaux de Hordes, disponibles uniquement aux Héros rappelons-le, se révèlent le plus utiles : le fouineur voit son temps de fouille automatique diminué et a plus de chances de trouver des objets rares, l'éclaireur peut se déplacer sans se faire repérer par les zombies (et donc sans se soucier de leur nombre) et enfin le gardien peut faire face à quatre d'entre eux sans être bloqué.

Test Hordes Web - Screenshot 20Voilà ce qui risque de vous arriver souvent... Bien trop souvent. Avec à la clé de nombreuses distinctions.

Minuit sonne : c'est l'heure de l'assaut inéluctable. Un savant calcul, opposant d'une part le nombre de zombies et d'autre part le nombre de citoyens majoré des points de défenses octroyés par les constructions, détermine ce qu'il advient de la ville. S'il est à l'avantage des joueurs, ils s'en tirent et peuvent entamer leur deuxième journée de survie, sachant que certains des leurs, un peu trop imprudents, sont sans doute allés grossir le nombre de leurs ennemis, qui ira croissant au fil des jours. S'il ne l'est pas, la ville est envahie. Les citoyens ne peuvent alors plus compter que sur leur baraque personnelle pour les protéger : ils en ressortiront au mieux terrorisés, au pire dévorés dans leur lit. Tout cela est répertorié dans une gazette quotidienne au ton humoristique, qui résume les événements de la veille. En cas de mort, l'âme du joueur garde la mémoire de toutes ses vies passées et de toutes les distinctions et les titres obtenus (il y en a beaucoup) ; elle constitue en quelque sorte le fil conducteur de ses incarnations. A l'heure où j'écris, les citoyens qui figurent en haut du palmarès peuvent se vanter d'avoir tenu 24 jours. Saurez-vous faire mieux ?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site