Time Crisis 4

Time Crisis 4

Si vous pensiez que vous pourriez vous la couler douce après avoir réussi à survivre à la situation de crise de Crisis Zone, vous vous êtes bien fourré la poutre dans l'oeil. Eh non, mes bons amis, la guerre est à nouveau déclarée et cette fois, les terroristes ont mis au point une sorte d'arme biologique synonyme de nuées d'insectes géants particulièrement voraces. La bonne nouvelle dans tout ça ? Aucune, vu que c'est vous qui allez devoir sillonner le monde pour éliminer les méchants garçons à l'origine de cette nouvelle menace. Et c'est reparti pour un nouvel épisode de Time Crisis qui ne profite pas vraiment de son arrivée sur PS3 pour faire évoluer le concept ou améliorer le niveau technique de la réalisation. De fait, on ne s'étonnera pas de retrouver à-peu-près les mêmes modes de jeu que dans les précédents segments. Au menu un mode Arcade, l'équivalent du jeu disponible sur bornes, un mode Complete Mission avec des stages supplémentaires et une vingtaine de mini-jeux dans lesquels vous devrez la plupart du temps détruire des cibles le plus rapidement possible.

Test Time Crisis 4 Playstation 3 - Screenshot 281Wild Dog : le retour du retour.

Bien entendu, il est toujours possible de jouer à deux, que ce soit dans lesdits mini-jeux ou bien le mode Arcade où deux joueurs pourront incarner Giorgio Bruno et Evan Bernard. De fait, comme la construction du titre est similaire à celle des ses aïeuls, on ne s'étonnera pas de boucler l'aventure en une poignée d'heures. Un conseil, optez pour le mode Normal pour un brin de challenge. Plus nerveux que Crisis Zone, Time Crisis 4 se veut aussi plus éclectique dans ses situations ou environnements. Ainsi, on se retrouvera juché dans un hélicoptère à mitrailler des tanks, dans une grotte à tirer à la lueur d'une lampe-torche, à zigouiller des nuées d'insectes rampants ou volants, etc. A ce sujet, notez que les affrontements contre ces fameux insectes mutants deviennent vite saoûlants tant les développeurs en ont abusé. De plus, grâce au nouveau modèle de Gun Con, il est maintenant possible à certains endroits de bouger à droite ou à gauche ceci apportant un très léger petit plus question liberté au niveau des phases de rail-shooting. Ainsi, durant ces passages, vous devrez éliminer rapidement un nombre précis d'ennemis pour réussir des sortes de missions bonus. Bon, ce n'est pas vraiment important en soi mais après tout, pourquoi pas. Plus original, le mode Complete Mission, comprend tous les niveaux arcades plus des stages inédits se jouant à la manière de n'importe quel FPS et mettant en scène un troisième bad boy solitaire du nom de William Rush.

Test Time Crisis 4 Playstation 3 - Screenshot 282En terminant le mode Complete Mission, vous débloquerez huit missions bonus.

Comme vous pouvez l'imaginer, la maniabilité est alors très différente. En somme, vous pourrez dans ces niveaux aller où vous voulez en utilisant les deux sticks du GunCon 3, le premier servant à avancer, s'accroupir via une pression, ou straffer, le second à tourner la tête. Néanmoins, vous devrez toujours viser en pointant le flingue sur l'ennemi, ce qui demande finalement un temps d'adaptation. Ensuite, vous n'aurez plus besoin de vous cacher automatiquement pour recharger, à l'inverse du mode classique, ceci pouvant se faire à tout moment. Dans le même genre d'idées, vous pourrez à tout moment changer d'arme en optant pour un flingue, un uzi, un fusil à pompe, un couteau, des grenades ou, le cas échéant, un lance-grenades. Bref, la jouabilité n'est pas mauvaise a contrario des sensations induites par ces phases qui frôlent le zéro absolu. La faute en incombe à des niveaux trop vastes et trop longs, une action extrêmement molle et des déplacements très lents. On remarquera aussi une absence de gestion des distances qui permet de toucher un ennemi se trouvant à une vingtaine de mètres avec un fusil à pompe.

Test Time Crisis 4 Playstation 3 - Screenshot 283Les séquences FPS sont totalement à l'Ouest.

En somme, les développeurs n'ont pas totalement scindé en deux le gameplay, ce qui nous donne une action batarde qui n'arrive jamais à convaincre. D'ailleurs, le level-design pitoyable ou les mécanismes de jeu éculés nous demandant de trouver une clé à un bout d'un niveau pour ouvrir une porte à l'autre bout de ce même niveau font peine à voir. Pourtant, on ne pourra pas en vouloir à Namco Bandai d'avoir essayé d'apporter un peu de sang neuf à sa série mais force est de constater que l'originalité n'est pas toujours synonyme d'amélioration. De plus, on pestera devant une réalisation vieillotte indigne d'une PS3 ou du prix prohibitif de 90 euros. Difficile en effet de passer outre ce détail d'autant que si le mode Arcade est toujours aussi fun et pêchu et que la durée de vie du mode Complete Mission est bien plus conséquent qu'auparavant, on pourra facilement délaisser ce segment essayant de voir plus loin. Manque de bol, s'il fait un pas en avant, il en fait deux en arrière. Conclusion, si vous êtes un fana de la saga, guettez le en occasion pour éviter de vous sentir floué.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×