SBK 08 : Superbike World Championship

SBK 08 : Superbike World Championship

SBK 08 est un titre unique pour deux raisons. La première, c'est qu'il est le seul à se consacrer entièrement à la discipline Superbike, méconnue du grand public, plus coutumier du MotoGP, la catégorie deux-roues la plus médiatisée. La seconde, c'est qu'il offre carrément deux gameplays distincts. L'un arcade, l'autre simulation, avec, entre les deux, des ajustements permettant d'opérer la transition en douceur et d'apprendre progressivement à maîtriser les subtilités du pilotage sur deux-roues. Profitant de la totalité des licences de la saison 2008, le titre part sur des bases solides. Les douze circuits du calendrier, les douze écuries engagées et la vingtaine de pilotes (parmi eux les Bayliss, Biaggi, Checa, Nieto et autre Laconi) sont bien au rendez-vous. En revanche, SBK 08 ne fait aucune infidélité à cette catégorie. Comprenez que c'est l'unique discipline représentée dans le jeu et qu'une fois le championnat remporté, ce n'est qu'en corsant la difficulté qu'il est possible de booster la durée de vie. Et à ce niveau-là, il y a de quoi faire.

Test SBK 08 : Superbike World Championship Playstation 3 - Screenshot 39Les freinages de ce genre sont particulièrement propices aux chutes.

Concrètement, SBK 08 propose cinq pilotages par défaut. Cinq étages, cinq difficultés, paramétrés en fonction de l'activation ou non d'un certain nombre d'aides. Chacune d'entres elle peut cependant être ajustée par l'utilisateur, de sorte à ce qu'il choisisse précisément de quelle assistance bénéficier. Ainsi, à vous d'activer ou non l'aide au démarrage, l'antiblocage des roues, le freinage renforcé, le freinage couplé (couple le freinage avant et arrière sur une unique touche), le contrôle traction, l'inertie réaliste, l'aide lors des sorties de piste, la gestion de la position du pilote, sa santé, la gestion des dégâts sur la moto, l'usure des pneus ou encore les règles officielles du Superbike. Autant de paramètres qui influent directement sur le gameplay que l'on peut rendre arcade à outrance ou à l'inverse, totalement simulation. L'intérêt est, à terme, de désactiver le plus d'aides au pilotage possible car l'IA n'est pas de niveau pour lutter lorsqu'on se contente de ne prendre aucun risque en optant pour la conduite arcade. Celle-ci ne prend en effet quasiment pas en compte les aléas des conditions météo. Autrement dit, sous une pluie battante, la moto est à peine plus compliquée à maîtriser. Alors qu'en simulation, les temps au tour souffrent beaucoup de conditions non optimales. C'est alors que l'aspect réglages entre en compte.

Test SBK 08 : Superbike World Championship Playstation 3 - Screenshot 40Le niveau de l'IA dépend surtout de la difficulté que vous vous imposez en termes d'aides au pilotage.

Avant chaque session de course, qu'il s'agisse d'essais libres, de qualifications ou de la course à proprement parler, vous disposez des conseils d'un ingénieur dans votre stand. Celui-ci vous donne quelques petites astuces pour comprendre l'intérêt de réglages optimaux en matière de suspensions, de direction, de boîte de vitesses, de freins, de pneus et même de tension de chaîne. Cela dit, on se rend compte assez rapidement des limites de cette option, davantage une décoration qu'un véritable échange avec l'ingénieur, dans la mesure où des réglages idéaux peuvent être chargés pour obtenir les meilleures performances en qualification ou en course. Les puristes passeront outre et préféreront régler leur bécane eux-mêmes via une interface assez complète sans être carrément élitiste. Les plus acharnés pourront même s'appuyer sur les données télémétriques pour constater des effets de certains réglages sur le comportement de la moto. Pour résumer ce passage réglages, soyez rassuré sur l'exhaustivité de l'interface et sur les nombreuses possibilités offertes pour mettre toutes les chances de son côté avant l'épreuve pratique.

Test SBK 08 : Superbike World Championship Playstation 3 - Screenshot 41Les vues bulles sont jouables mais nécessitent une excellente connaissance des circuits.

Sur la piste, les premières impressions ne sont pas forcément les meilleures qui puissent être. On a rapidement le sentiment que la moto ne colle pas au bitume et qu'elle se contente de glisser étrangement, sans jamais faire corps avec la surface. C'est une sensation qui ne nous quittera pas mais dont on s'accommode au fil du temps. Le comportement de la moto est cependant assez réaliste puisque le joueur doit vraiment faire avec les caprices d'une deux-roues. Que ce soit au freinage, à l'accélération ou en plein virage, la monture est particulièrement instable pour peu que l'on prenne des risques. L'utilisateur doit alors pencher son corps comme il se doit, caresser l'accélérateur au lieu de l'enfoncer et surtout switcher le mieux possible entre le frein avant et arrière pour perdre le moins de vitesse possible et ressortir du mieux qu'il peut de chaque courbe. Le transfert de masses en bout de ligne droite est assez bien rendu même s'il est encore en deçà de ce qu'offre un MotoGP, pourtant plus arcade. Quoi qu'il en soit, les huit vues (dont trois bulles) permettent, en fonction des préférences, de conduire avec un certain confort puisqu'elles s'avèrent toutes jouables. Cependant, les vues bulles nécessitent une connaissance quasi sans faille des tracés, des zones de freinage et de réaccélération pour éviter d'aller se rouler dans l'herbe fraîche trop souvent.

Test SBK 08 : Superbike World Championship Playstation 3 - Screenshot 42Cet écran résume en quelque sorte votre progression dans SBK 08.

Le contenu du titre est assez classique et ne pouvait guère offrir davantage puisqu'il s'agit d'une simulation dédiée à une seule catégorie deux-roues. On passera très rapidement sur le didacticiel tellement succinct qu'il en est inutile et sur les courses "instantanées" ou "rapides". Plus intéressant, les contre-la-montre et les défis permettent dans un premier temps d'apprendre à connaître sur le bout des doigts un maximum de tracés si ce n'est pas déjà le cas. Ensuite, à vous de vous lancer dans un week-end de courses composé de plusieurs sessions (essais libres, qualifs, superpole, course) ou d'entamer carrément un championnat en suivant scrupuleusement le calendrier officiel. Evidemment, le jeu comprend un mode multijoueur en ligne qui permet de jouer jusqu'à 8 via des courses libres ou des parties avec classement. En revanche, grosse déception pour les amateurs de multi Offline puisqu'il est impossible de joueur à deux ou plus sur la même machine, le titre ne comprenant pas d'écran splitté. Voilà qui devient malheureusement de plus en plus commun et qui participe à encourager les joueurs à se munir d'une connexion Internet et d'un compte PSN pour la version PS3 !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×