NHL 2K9

NHL 2K9

Habitués que nous sommes à devoir déceler les moindres distinctions significatives entre deux opus successifs d'une même série, la ressemblance frappante entre cet épisode et le précédent n'a rien d'une surprise. Solidement installée en tête d'une hiérarchie qui la voit partager la vedette avec le concurrent direct, la série de 2K Sports continue de s'affiner et de gagner en qualité par de subtiles ajouts. Quelque peu chahutés par certains joueurs qui n'ont pas favorablement accueilli les dernières innovations en termes de contrôles, les développeurs du jeu ont répondu par l'exhaustivité. En effet, pour qu'un maximum de monde s'y retrouve, le titre propose trois configurations de touche. Une première classique, une seconde utilisant largement le stick analogique et une dernière dite "hybride", mêlant un peu des deux. A chaque joueur de faire son choix, en fonction de ses habitudes mais aussi de son niveau. Car shooter en ne s'aidant que du stick pour choisir la puissance et la précision du tir nécessite une certaine maîtrise.

Mais ceci n'étant pas véritablement une nouveauté, il faut commencer à naviguer dans les menus pour découvrir un nouvel habillage qui cache habilement le manque de fraîcheur intrinsèque du titre. Des menus aux intros de matches en passant par les manifestations de la foule, de nombreux changements ont été opérés pour faire monter la sauce. Au niveau sonore, on note également une mini-révolution avec l'arrivée de Randy Hahn et Drew Remenda aux commandes, en lieu et place de MM. Bob Cole et Harry Neale. Précisons d'ailleurs que ce duo n'est pas forcément plus convaincant et à l'aise que la paire précédente mais assure tout de même l'essentiel, en anglais évidemment. Graphiquement, la bête tient évidemment la route et s'avère très efficace puisque fluide à tout moment, même lorsque les deux tiers des acteurs se ruent autour d'une cage de but. D'ailleurs, de nouvelles animations, notamment lors des chutes ou des contacts rugueux, insistent sur la violence des chocs. Des effets plus souvent employés dans des jeux arcade, comme le tremblement de l'écran au moment d'un choc, contribuent également à animer le titre, ponctuellement.

Comme nous le précisions, en dehors d'un gameplay plus accessible, les nouveautés ne sautent pas véritablement aux yeux. Il faut aller chercher parmi les petites broutilles, comme la possibilité de refaire la glace avec une Zamboni, à travers un mini-jeu, ou le fait de voir la barbe se développer sur le visage des joueurs pendant les dures phases de playoffs. La belle affaire ! Les combats ont eux aussi connu quelques ajustements via un nouveau gestionnaire qui offre toujours la possibilité de rouster un adversaire que l'on ne peut pas encadrer. Il faut aller chercher du côté du jeu en ligne pour trouver de véritables plus. On pense en priorité au mode qui permet de jouer à 12, en six contre six, via des matches où chaque utilisateur est noté sur sa prestation. Cette notion de "à chacun son joueur" se démocratise d'ailleurs de plus en plus dans les simulations sportives. Une connexion Internet vous permet également de partager des replays que vous aurez sauvegardés et même modifiés à votre guise grâce au "Reel Maker". Quoi qu'il en soit, tout ceci est bien maigre, d'autant que les différents modes de jeu (Franchise, Saison, Hockey sur Lac, Mini-Patinoire, Tirs au but et Entraînement) sont des copies conformes de leurs ainés.

Test NHL 2K9 Playstation 3 - Screenshot 45L'ambiance des patinoires est très crédible, bien qu'assez classique.

Test NHL 2K9 Playstation 3 - Screenshot 46Les amoureux de la nature pourront même jouer sur un lac gelé.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×