NBA Live 09

NBA Live 09

S'il fut un temps où l'on tirait à boulets rouges sur EA pour sa forte propension à faire des nouveaux opus de ses séries de vulgaires mises à jour, les itérations 09 apportent au contraire une mine de bonnes idées. NBA Live ne déroge donc pas à cette récente règle et propose son lot d'innovations qui touchent à la fois le gameplay et le contenu, aussi bien offline qu'online. L'objectif est évidemment d'offrir une autre vision du basket professionnel que celle de NBA 2K, assez élitiste. Chahuté sur son terrain, celui du sport, EA se sublime et tente par tous les moyens de nous faire craquer pour sa simulation, forcément plus grand public que celle de 2K Sports. Une accessibilité qui caractérise la série mais qui s'estompe sensiblement au vu du niveau de l'IA de NBA Live 09. Plus efficace et organisée qu'à son habitude, celle-ci offre une résistance qui conduit de plus en plus à construire ses actions plutôt qu'à foncer tête baissée dans une raquette où ce n'est plus portes ouvertes.

La première nouveauté de NBA Live est de proposer une "academy" qui fait office à la fois de tutoriel et d'entraînement. Via une grande salle virtuelle composée de deux parquets accessibles n'importe quand dans les menus du jeu, comme c'est le cas dans FIFA, le joueur peut peaufiner sa technique de deux façons. L'une en enchaînant librement tirs à trois points, à mi-distance, lay-up et dunks et l'autre en sollicitant les quatre entraîneurs qui bordent chaque panier interactif pour accéder à différents ateliers. Ainsi, l'utilisateur peut apprendre à maîtriser les subtilités du gameplay via un certain nombre de défis. Ceux-ci permettent d'apprendre à gérer les rebonds défensifs et offensifs, de travailler sa dextérité, les un contre un, le jeu intérieur, les contre-attaques mais aussi le jeu collectif grâce à des cinq contre cinq. C'est aussi le meilleur moyen d'appréhender l'une des nouveautés, le Pick and Roll. En maintenant une gâchette, le joueur peut en effet demander un écran. L'avantage, c'est que le temps mis pour relâcher le bouton détermine si le poseur d'écran se décale, part au cercle ou s'écarte sur l'extérieur pour un shoot ouvert. On contrôle ainsi deux joueurs à la fois, ce qui permet de décanter une situation souvent figée par un marquage individuel très stricte.

Mais le gameplay offre d'autres perceptives intéressantes. Par exemple, vous pouvez désormais annihiler l'influence du porteur du ballon, souvent le meneur de jeu, en lui collant aux basques. Il suffit tout simplement de diriger votre joueur vers son adversaire direct pour qu'il le prenne en marquage individuel serré. La plupart du temps, cela suffit à décourager le meneur adverse de tenter une percée. Mais si son talent lui permet, il lui sera tout de même capable de vous enrhumer et d'apporter la supériorité numérique immédiatement après dans la raquette. La difficulté se situe donc au niveau de la fréquence d'utilisation de cette défense agressive. Autre plus non négligeable, tant en termes d'immersion que de tactique, le joueur peut, à chaque possession ou à chaque défense, annoncer le système utilisé à ses coéquipiers. Pour cela, il lui suffit d'appuyer sur une touche de tranche pour faire apparaître un menu contextuel composé de 8 stratégies distinctes. Il lui suffit donc d'appuyer sur le bouton correspondant pour entrer dans un système bien précis. En défense, cela permet de passer simplement d'une zone à une individuelle, en 1-4, 2-3 ou 3-2. En attaque, l'option offre de nombreuses possibilités concernant le positionnement, le démarquage ou l'isolement d'un joueur. Un plus absolument énorme pour varier le jeu et changer de stratégie en plein match sans avoir à passer par un quelconque menu en pause.

Un collectif bien huilé est donc essentiel dans NBA Live 09. Mais parfois, il faut aussi savoir s'adapter à la NBA et briller par des actions solistes. Grâce au "Cassage de chevilles", le joueur peut éliminer rapidement un adversaire direct en maintenant une gâchette enfoncée pendant qu'il dribble avec le stick analogique droit pour sélectionner une feinte de démarrage. Au-delà de la forme, le fond du jeu est lui aussi soigné avec l'intronisation des mêmes modes qui font le succès de FIFA. Par exemple, le Deviens Pro permet d'incarner un unique joueur sur le parquet, lequel est évalué en fonction de sa performance tout au long du match, via sa feuille de stats. Le regret qu'on peut avoir concernant ce mode est qu'il n'existe pas de caméra à la troisième personne centrée sur le joueur. Niveau immersion, ce n'est donc pas ça. D'ailleurs, ce mode-là n'est accessible que pour des matches uniques. Une déception assez vite comblée par un jeu en ligne qui propose maintenant des matches sans IA, à 5 contre 5, comme c'est aussi le cas dans NBA 2K9. Un vrai petit bonheur. Toujours à destination des joueurs possédant une connexion internet, le NBA Live 365 met à jour les états de forme des joueurs via des mises à jour qui prennent en compte les résultats des matches de NBA. Voilà qui devrait ravir les fans de basket friands du jeu en ligne.

Test NBA Live 09 Playstation 3 - Screenshot 55Les salles sont vraiment très fouillées et pleine de vie.

Test NBA Live 09 Playstation 3 - Screenshot 56Une salle d'entraînement interactive vous permet de travailler vos gammes.

Test NBA Live 09 Playstation 3 - Screenshot 57Tony Parker au lancer-franc.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×