Half-Life 2 : Episode Two

Half-Life 2 : Episode Two

Il a beau avoir 3 ans, disposer d'un moteur qui commence à montrer des signes de vieillesse ou offrir des mécaniques qui peinent à se renouveler, Half-Life 2 dégage toujours une aura bien à lui qui pousse à lui pardonner bien des lacunes. Après un Episode One assez convenu qui nous donnait l'occasion de visiter la Citadelle, Valve nous emmène cette fois-ci prendre l'air et explorer un peu les abords de City 17 pour un chapitre très champêtre se déroulant presque intégralement en extérieur. Néanmoins, tout comme dans Episode One, n'attendez pas ici de grandes révolutions ni d'énormes nouveautés. On ne trouvera dans Episode Two aucune nouvelle arme et les mécaniques de base du gameplay sont inchangées. Le Gravity Gun sera du coup souvent votre meilleur allié dans la résolution d'énigmes à base de physique. En revanche, on notera l'apparition de nouveaux ennemis dont une nouvelle espèce de Fourmillon cracheur d'acide ou de multiples rencontres avec les Chasseurs, modèles réduits des gigantesques Stryders.

Pour le reste, la plus grosse innovation tient aux décors visités puisqu'on passera le plus clair de son temps en pleine campagne dans des environnements donnant l'illusion de l'ouverture. Illusion seulement car n'oublions pas que nous parlons d'Half-Life 2, pas question de vadrouiller où bon nous semble et malgré d'habiles et agréables apparences, le joueur reste scotché sur des rails qui ont simplement le bon goût d'être plus discrets qu'une suite de couloirs et de portes. Du coup, avec des espaces ouverts et vastes, il était à prévoir que Valve réintègre les passages en véhicules vivement critiqués dans HL 2 et abandonnés dans Episode One. On accueille alors dans Episode Two une Dodge transformée en buggy survolté pour des phases de conduite finalement plus agréables qu'on le craignait. Si elles traînent parfois un poil en longueur, il faut reconnaître qu'une ou deux séquences de poursuite savent adopter un rythme efficace, nerveux mais sans longueurs inutiles.

Car, comme on commence à s'y habituer, Half-Life 2 : Episode Two dévoile son caractère accrocheur par un savant dosage de moments intenses et de phases plus tranquilles. Si certaines situations dans lesquelles on nous plongera auront sans doute un air de déjà-vu – tel ce combat contre un hélico - elles n'en perdent pas pour autant leur petite saveur et viennent de toutes façons seconder d'autres temps forts plus inattendus, notamment la sympathique (bien qu'un brin longuette) traversée d'un nid de Fourmillon ou la rencontre dont on ne parlera pas trop avec une grosse, très grosse bande de Stryders. Malheureusement, comme toute médaille a son revers, ces bons moments seront inévitablement accompagnés de mauvais, ou disons de moins bons moments, quelques longueurs dispensables venant de temps à autre perturber un rythme de progression par ailleurs bien maîtrisé de manière générale. Ca n'a l'air de rien mais c'est plutôt rageant. Tout autant que l'est le fait d'affronter une horde de Fourmillon ou de zombies pour ne voir qu'une poignée d'ennemis doués d'un cerveau, les soldats du Cartel étant quasiment absents du jeu.

Si les mécaniques sont huilées et pas très novatrices dans la série, on se rabattra sur l'ambiance évidemment, qui reste l'un des aspects les plus attractifs de la saga, mais également sur quelques petites touches de légèreté auxquelles Valve ne nous avait pas habitués. Très rarement seul, Freeman provoquera quelques réactions inattendues chez ses camarades de jeu. On ne peut s'empêcher de sourire la première fois qu'on nous demande d'empiler des caisses sur une balance, lorsque notre allié Vortigaunt exprime son intérêt à observer le Freeman résoudre une situation énigmatique et épineuse comme il les aime. L'autodérision ça marche toujours, même si on aurait probablement préféré que Valve se renouvelle. De plus, on retrouvera un personnage emblématique de la série en la personne de Magnusson, scientifique irritable rescapé de Black Mesa dans le tout premier HL. De petits détails viennent ajouter un peu de vie à l'ensemble, notamment dans la complicité entre Gordon et Alyx. Enfin, sachez qu'en terme de scénario, le G-Man fera également son come-back. Ceci dit ne rêvez pas, elle sera aussi absconse que d'habitude. Et, bien sûr, préparez-vous pour un final en points de suspension, histoire de vous faire attendre Episode Three.

Séquences un peu inégales, alternant le chaud et le tiède, peu si ce n'est pas de nouveautés, Episode Two joue la carte des valeurs sûres, un peu comme avait pu le faire son prédécesseur. Si la qualité a donc augmenté d'un cran depuis Episode One, on reste pourtant un peu déçu que trois ans après HL2, Valve ne nous offre pas quelque chose en plus et nous laisse donc un arrière-goût de frustration en livrant un volet qui compte sur les charmes bien rodés de la série.

Test Half-Life 2 : Episode Two Playstation 3 - Screenshot 1Dites bonjour au Chasseur, une sacrée saleté.

Test Half-Life 2 : Episode Two Playstation 3 - Screenshot 2Après le buggy et l'hydroglisseur, HL accueille la Dodge surboostée.

Test Half-Life 2 : Episode Two Playstation 3 - Screenshot 3Ca doit être super pratique d'avoir un pote Vortigaunt en hiver.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site