Bionic Commando Rearmed

Bionic Commando Rearmed

Votre mission, si vous l'acceptez (et dieu seul sait que vous avez intérêt à l'accepter) sera de sauver le dénommé Super Jo (ahhh, magie des années 80) en forçant les lignes ennemies de l'armée impérialiste pour le compte des Etats fédéraux d'Amérique. Si ce début d'ébauche de commencent d'histoire sonne comme le pitch d'un Delta Force 18, ce n'est pas bien grave d'autant que dans l'absolu, Bionic Commando Rearmed a parfois des allures d'un chef-d'oeuvre made in Chuck Norris Family. Vous aurez donc compris qu'il ne s'agit pas ici de macramé mais bel et bien d'action, de la grosse, de la qui tache ! Il ne vous en faudra pas plus pour écumer les niveaux de ce remake de haute volée, monnayé à dix euros. Pour ce prix, Grin a réussi à nous concocter un jeu d'action au gameplay old school tout en passant un énorme coup de polish sur tout ce qui concerne la partie artistique.

Tout d'abord, si vous jetez un oeil aux screens ornant ce test, vous serez ravis de voir que la qualité graphique est au rendez-vous. C'est d'autant plus flagrant lorsqu'on compare ce remake et l'original. A ce titre, il est d'ailleurs dommage de ne pas retrouver le jeu d'origine en bonus. D'autant plus préjudiciable que la durée de vie n'excédera pas 5 heures en mode Normal. Pour autant, rien ne vous empêchera d'écumer les niveaux pour trouver des secrets ou simplement de rechercher le contact avec les forces ennemies patrouillant sur la map d'entre-missions. Dans ce cas, un bref combat s'engagera en vue de dessus, l'objectif étant alors de terminer le niveau en détruisant un véhicule militaire bloquant le passage afin que votre hélico puisse venir vous récupérer. En parlant de difficulté, on sera tout de même ravi de voir que le titre est bien plus abordable que son aïeul. Notre héros dispose désormais d'une jauge de vie, qu'il est possible de remplir en récoltant des orbes d'énergie après avoir éliminer certains ennemis, et on retrouve toujours les Vies supplémentaires disséminées un peu partout.

De plus, en piratant les systèmes informatiques ennemis, vous pourrez récolter des informations sur les boss de fin de niveaux ainsi que des items de soins. Néanmoins, ces phases de piratage associées à un mini-jeu nous demandant de bouger une boule dans un environnement 3D, deviennent vite lassantes. Heureusement qu'elles ne constituent pas le gros du jeu qui se résume bien sûr à tirer sur tout ce qui bouge. Toutefois, ceux qui n'ont jamais touché à un Bionic Commando risquent d'être surpris par la jouabilité. Ainsi, notre personnage ne saute pas à proprement parlé puisque pour évoluer dans les stages, il faudra utiliser un bras bionique synonyme de grappin ultra puissant vous permettant de vous prendre pour un véritable tarzan. Vous pourrez alors vous balancer de prise en prise et ce jusqu'à arriver à la fin du stage, généralement basé sur une verticalité.

En sus, ce bras vous permettra également de détruire des éléments du décor ou d'attraper des ennemis afin de leur donner des coups de pied dans la gueule une fois récupérées les bottes en fer. A ce sujet, sachez que divers items, comme des cartes magnétiques, seront obligatoires pour atteindre certains niveaux. C'est généralement dans les bases de la FSA que vous les trouverez, les nouvelles armes, elles, s'obtenant après avoir battu un boss. Du coup, si vous débutez l'aventure avec un simple revolver, vous ne tarderez pas à obtenir un bazooka, un fusil laser, un fusil à pompe, des grenades, etc, une simple pression sur un bouton proposant de passer de l'une à l'autre en pleine action.Mais le plus dur restera bien évidemment à dompter la maniabilité qui semble parfois un peu récalcitrante surtout lorsqu'on doit se retaper tout le chemin après un saut manqué. Passez donc un peu de temps dans le tutorial ou les missions bonus réclamant de vous vitesse et doigté. Un bon moyen également pour prolonger l'expérience surtout qu'il est possible d'avoir accès aux classements mondiaux. En conclusion, Bionic Commando Rearmed s'avère un excellent titre qui a su trouver le juste milieu entre l'hommage et l'émancipation. Beau tour de force en tout cas qui ne laissera pas indifférent ceux qui ont eu le loisir de s'arracher les cheveux sur l'opus original.

Test Bionic Commando Rearmed Playstation 3 - Screenshot 33Le bazooka est puissant mais faites attention à ne pas tirer trop près d'un ennemi.

Test Bionic Commando Rearmed Playstation 3 - Screenshot 32Votre inventaire vous renseignera sur les items et armes en votre possession.

Difficulté Super Hard

Terminer le jeu dans n'importe quel niveau de difficulté.

Salles de défis cachées

Ces codes sont à entrer rapidement depuis l'écran "Press Start".

Salle de défi : Aaron Sedillo

Droite, Bas, Gauche, Haut, L1, R1, TRIANGLE, TRIANGLE, CROIX, CROIX, Start.

Salle de défi : GamesRadar

R1, TRIANGLE, CARRE, CARRE, Haut, Bas, L1, L1, Haut, Bas, Start.

Salle de défi : Eurogamer

Bas, Haut, Bas, Haut, Gauche, L1, CARRE, L1, CARRE, TRIANGLE, Start.

Salle de défi : IGN

Haut, Bas, TRIANGLE, CARRE, CARRE, TRIANGLE, Bas, Haut, L1, L1, Start.

Salle de défi : Major Nelson

L1, CROIX, CROIX, CROIX, Droite, Bas, L1, Gauche, TRIANGLE, Bas, Start.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×