City Life

City Life

Contrairement au soft de Maxis, City Life n'aborde que très peu les questions financières. A ce titre, il est impossible de régler le niveau d'imposition (il est défini par défaut). Autre grosse différence, vous n'avez pas à placer les réseaux d'eau et d'électricité. En fait, le seul réseau que vous aurez à gérer est le réseau routier pour veiller à ce que les bouchons ne paralysent pas votre commune. Ainsi, vous pouvez placer des autoroutes pour fluidifier le trafic sur les axes trop chargés. Vous pouvez aussi mettre en place des arrêts de bus, de taxis ou de métro pour désengorger le centre ville. Les types de bâtiments à construire sont d'ailleurs assez peu nombreux et se débloquent progressivement à mesure que votre ville croît.

Test City Life PC - Screenshot 91Il est possible de se balader dans sa ville.

Bref, le jeu est globalement moins riche qu'un Sim City mais il se rattrape grâce à une toute nouvelle fonctionnalité très bien pensée : les communautés. En fait, le jeu part du principe que tous les habitants d'une ville ne sont pas identiques : ils ne peuvent pas tous travailler aux mêmes postes et n'ont pas les mêmes besoins. C'est ainsi que les développeurs ont scindé la population en six catégories distinctes : les démunis, les alters, les cols bleus, les bobos, les cols blancs et l'élite. Si les cols blancs sont amis avec l'élite et les cols bleus, ils ne supportent pas les alters. Bref, pour éviter les affrontements, il faut tout faire pour organiser la ville en quartiers bien distincts où vous rassemblerez dans un même endroit les démunis avec leurs entreprises spécifiques et leurs lieux de loisirs, les alter ailleurs... Mais ce n'est pas toujours possible car certaines entreprises ont besoin de plusieurs types de mains d'oeuvre pour fonctionner. Il vaut mieux placer ces dernières entre les quartiers où habitent les différentes populations voulues car sinon, l'entreprise en question ne pourra pas tourner à plein régime s'il lui manque des employés de telle ou telle communauté.

Test City Life PC - Screenshot 92Un embouteillage. Je ferais mieux d'agrandir les routes.

Pour décider qu'un endroit sera un quartier dédié à un type de communauté, il faut modeler les lieux à l'image de ce que souhaitent les gens que vous voulez attirer. En l'occurrence, il faut leur bâtir des entreprises où ils pourront trouver du boulot et leur fournir les services qu'ils désirent. L'élite par exemple, est très exigeante et demande des produits culturels très chers. Cependant, l'enjeu en vaut la peine car les impôts versés par cette population aisée sont beaucoup plus importants que ceux que vous récolterez si votre ville se compose essentiellement de démunis. Car l'argent est bien évidemment le nerf de la guerre dans City Life et il faut veiller à ne pas mettre son compte en banque dans le rouge sous peine de ne plus pouvoir rien faire. L'équilibre doit donc être trouvé entre les entreprises procurant des revenus et les services qui vous en font perdre (écoles...) mais qui sont néanmoins indispensables pour contenter tout le monde.

Test City Life PC - Screenshot 93Lorsqu'on construit un immeuble, un camembert apparaît pour nous dire quelle population y habitera.

Côté terrain de jeu, on ne peut qu'être satisfait. En effet, ce ne sont pas moins de 22 cartes qui s'offrent à vous et qui sont situées dans cinq environnements spécifiques (tropical, tempéré, ensoleillé, canyons et montagneux). Chacune des cartes a un niveau de difficulté propre. Par exemple, en zone de montagne, il vous faudra composer avec le dénivelé qui interdira certaines constructions ou les rendra plus onéreuses. Au début, vous n'aurez accès qu'à certaines maps faciles et vous en débloquerez d'autres en gagnant des médailles. Ces médailles s'obtiennent en remplissant certains objectifs (atteindre 25000 habitants...). Si cela ne vous suffit pas, vous pourrez toujours faire de nouvelles cartes grâce à l'éditeur inclus et gageons que l'on trouve très vite sur le net des maps créées par les joueurs. Au final, City Life est certes nettement moins riche que Sim City 4 mais il est plus facile à prendre en main et se révèle accrocheur grâce au principe des communautés très original et bien réglé.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site