Cinema Empire

Cinema Empire

Cinema Empire est donc un des rares titres (le seul ?) qui nous mette aux commandes d'un cinéma. Comme dans la réalité, le boulot consiste à bien choisir les films que vous allez projeter, à vérifier que vous ayez assez de pop-corn et de limonade pour que vos clients puissent en acheter, à faire quelques campagnes de publicité pour promouvoir votre programme et enfin, le plus important, à veiller à ce que vos ressources couvrent vos dépenses (de personnel, d'investissement...). A priori, tout cela paraît intéressant, surtout que le jeu n'est pas dénué d'humour car il détourne allègrement les noms d'acteurs et des films. On se retrouve ainsi à projeter Star Deck : The Beginning, ou encore Robin du Bois. Hélas, le principal problème apparaît au bout de seulement une petite heure de jeu : le gameplay est désespérément creux.

Test Cinema Empire PC - Screenshot 9Les graphismes sont constituées presque exclusivement de plans fixes.

Tout commence lorsque votre parrain vous lègue son petit cinéma assez minable, ne comportant qu'une seule salle de 100 places dans laquelle les films sont diffusés sur un simple téléviseur. En gagnant de l'argent, il vous sera évidemment possible d'améliorer la situation en agrandissant la salle, en achetant un véritable écran, un système sonore digne de ce nom... Mais avant tout, il faut avoir les moyens de ses ambitions et les débuts risquent d'être un peu laborieux. La première chose à faire est de louer un film pour le diffuser. C'est évidemment payant. Une grosse partie de vos revenus viendra de la publicité qui sera diffusée avant chaque séance. Plusieurs contrats publicitaires sont proposés, et chacun a des conditions pour être valable. Ainsi, si un annonceur vous demande d'atteindre 5000 spectateurs, il vous faudra vous efforcer de remplir cet objectif, car sinon, des pénalités vous seront appliquées.

Test Cinema Empire PC - Screenshot 10Il est possible de modifier les prix des denrées que vous vendez.

Le principe de ce jeu de gestion est donc très simple à comprendre, le problème, c'est le manque flagrant de profondeur. L'aspect répétitif prend beaucoup trop vite le dessus à cause du manque de possibilités. On passe en effet tout son temps à renouveler ses films et à gérer les contrats publicitaires. Enfin, gérer est un bien grand mot car il suffit juste de choisir de nouveaux films et de nouveaux contrats lorsque ceux que l'on a en cours arrivent à terme. Une activité qui, vous en conviendrez, n'est pas des plus passionnantes. Ah si, on doit aussi réapprovisionner périodiquement le stock de chocolats et de glaces et régler les prix, mais ces différentes fonctionnalités n'arrivent pas à relancer l'intérêt pour ce jeu qui s'émousse bien vite. On aurait vraiment voulu pouvoir personnaliser ses salles de manière plus poussée, agencer son cinéma, choisir la décoration, avoir des concurrents... Hélas, les développeurs ont choisi la facilité en se limitant au strict minimum, et au final, c'est le joueur qui en pâtit.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site