Chrome Specforce

Chrome Specforce

Si vous avez joué à Chrome premier du nom (je vous plains), vous savez déjà à quoi ressemble Specforce tant celui-ci évoque un add-on plus qu'une suite ou une évolution. Comme je le disais dans la preview, la première grosse nouveauté de ce FPS futuriste se trouve dans l'arrivée des équipiers. Equipiers qui ne servent à rien. Voilà, comme ça je fais court et on ne perd pas de temps en fioriture. Vos petits camarades sont en effet bêtes comme des balais sans manches et leur présence à vos côté consiste plus à pouponner des enfants que de la mission de commandos surentraînés. Voici déjà un point écarté, celui qui voulait améliorer la dimension tactique de Chrome. Oui, il faut savoir que Specforce essaie, comme l'avait fait Chrome, de se faire passer pour un titre tactique. Dans la pratique, il ne faut pas une demi-heure avant qu'on ne se mette à courir dans tous les sens, fonçant directement vers les ennemis pour leur faire sauter le casque. Croyez-moi, être bourrin, c'est ce qui marche le mieux. Et quand je dis bourrin, il faut comprendre foncer droit devant, même si c'est pour faire face à un véhicule blindé. Sérieusement.

Test Chrome Specforce PC - Screenshot 44Le système de piratage est un jeu de mémoire, c'est pas bon pour moi ça.

Pas tactique pour deux sous, Specforce est de plus totalement linéaire et ne vous laisse pas vous écarter du droit chemin. Ne serait-ce que par l'obligation qui vous est faite de veiller sur vos équipiers quand vous êtes avec eux. De plus, les missions répondent à un schéma simpliste qui vous verra enchaîner les objectifs, sans poser de question et en faisant un joli massacre au passage. Et tout cela est d'une fadeur que l'on peine à imaginer. Le jeu n'a pas l'ombre d'une mise en scène et sa banalité force le respect. Resterait alors l'immersion, mais rein à faire, tout concorde à décrédibiliser l'expérience. En premier lieu, l'action est molle comme une vieille figue avec des armes qui n'ont aucune patate. Même le lance-roquette ne donne aucun sentiment de puissance. Autant dire que le gameplay prend un sacré coup dans l'aile, et encore, je reste poli là. Un gameplay qui ne réussit même pas à décoller par l'usage des aptitudes physiques conférées au héros par son armure. Un bouclier qui protège (un peu) des balles, un mode boost qui fait office de bullet time ou l'accélération de votre vitesse de déplacement, pratique pour aller se mettre à couvert. C'est cependant la dernière aptitude qui reste la plus intéressante, le camouflage optique. Enfin, en théorie, dans la mesure ou pour être efficace, on doit adopter une démarche plutôt furtive, chose qu'on ne fait, en pratique, jamais. Du coup, ces 4 décorations ne servent à rien ou presque et le gameplay, on a beau secouer, il reste en bas.

Test Chrome Specforce PC - Screenshot 45Ouais ! Je suis invisible, trop de la balle, je l'avais jamais fait dans un jeu vidéo.

Rien à faire, on arrive pas à entrer dans le jeu, trop mou, résolument pas immersif, avec ses missions trop longues - en tout cas c'est comme ça qu'on les vit -, son action plate, son manque de punch et, accessoirement, sa réalisation datée. Si à sa sortie, Chrome faisait illusion avec ses vastes décors campagnards, il a bien du mal aujourd'hui à tenir tête à un Far Cry. Tout a l'air cheap dans le jeu, avec une palme pour les fleurs en textures 2D assez pathétiques. Les intérieurs, pour leur part, souffrent de textures grossières et surtout d'un design pauvrissime aussi bien esthétique qu'architectural. Et je ne parle pas des portes rouges ou bleues qui nous renvoient à la protohistoire du FPS. Le summum résidant dans ce genre de phrase "Il doit y avoir une clé quelque part, allez fouiller les corps des gardes dans le bâtiments". Trop-de-bon-heur !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×