Chaser

Chaser

C'est de cette manière que tout commence dans Chaser, et on ne peut pas dire que le soft ait loupé son côté immersif. L'histoire s'imbrique dans une vaste campagne solo qui démarre de façon carrément brutale. Le joueur se retrouve projeté dans la peau de Chaser, un agent de sécurité amnésique, traqué pour d'obscures raisons par des soldats d'élite, et qui doit s'évader coûte que coûte d'une station spatiale qui tombe en ruines. Vulnérable et totalement perdu dans cet environnement qu'il ne connaît pas, Chaser n'a plus d'autre alternative, alors que les hommes tombent comme des mouches tout autour de lui, que de se résoudre à ramasser l'arme d'un soldat mort pour éliminer ses poursuivants et trouver une issue à ce cauchemar.

A ce niveau-là, Chaser propose une vingtaine d'armes qui constituent l'arsenal du soft et se répartissent en deux groupes : les armes plutôt modernes et pour la plupart bien connues, et les armes futuristes et fictives. N'oublions pas que l'action se passe tout de même la veille du 22ème siècle, quelque part entre la Terre et Mars, et que l'humanité dispose à cette époque d'armes de destructions parfaitement efficaces. Le premier instant de surprise passé, on se retrouve finalement dans une campagne qui devient on ne peut plus classique, et même parfois laborieuse.

Test Chaser PC - Screenshot 3Une campagne solo bien scénarisée.

La progression a d'ailleurs bien du mal à relancer l'intérêt, malgré quelques phases de jeu plus originales mais à l'intérêt finalement limité. On se lasse de parcourir des environnements immenses et labyrinthiques, mais en même temps très linéaires et sans surprise. Le problème majeur vient surtout du QI lamentable des ennemis qui ne tentent aucune manoeuvre d'approche, mais foncent tête baissée même s'ils sont plusieurs à vous assaillir. Autant dire que les pros du genre n'auront pas vraiment l'occasion de faire leurs preuves avec Chaser. Car même si l'endurance du personnage principal est plutôt limitée, on meurt parfois en un éclair alors qu'on se trouvait au niveau de santé maximum, on n'aura aucun mal à aligner ses adversaires dans la mesure où ils sont incapables de nous surprendre.

Test Chaser PC - Screenshot 4Le moteur de jeu se révèle plutôt efficace pour la gestion des effets.

Maintenant, si l'on poursuit le jeu dans une optique moins exigeante, en ayant bien conscience des ambiance du soft, Chaser offre une expérience de jeu classique, accessible et finalement plutôt sympa, mais clairement pas destinée aux spécialistes du genre. La longueur de la campagne solo, plutôt bien scénarisée et qui convainc par la variété des lieux proposés, devrait suffire à rentabiliser l'achat d'un titre qui fait tout de même pâle figure à côté des meilleurs FPS du moment. Une impression confortée par le manque d'originalité et d'efficacité du mode multijoueur qui ne laissera pas une empreinte indélébile dans le coeur des passionnés de jeux en réseau. A vous de voir ce que vous recherchez le plus dans un FPS et si les critères évoqués sur Chaser y correspondent.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site