Chaos League

Chaos League

Voyons donc ce que propose ce titre. Sur le menu principal, plusieurs modes s'offrent à vous. Il y a bien évidemment une option multijoueur, que nous détaillerons un peu plus tard, et un mode match simple classique. Mais les deux gros morceaux ce sont certainement les scénarios et le championnat. Les premiers offrent la possibilité de jouer un match ayant des paramètres prédéfinis (équipe et terrain imposés...) avec un objectif précis comme marquer un but pendant les trois premières minutes de la partie. Lorsque vous réussissez un scénario, vous débloquez le suivant et ainsi de suite.

Test Chaos League PC - Screenshot 71Lui, il a goutté à mes boules de feu.

Mais le mode qui retiendra l'attention du plus grand nombre d'entre vous c'est certainement le championnat. Là, vous devez choisir plusieurs choses avant de commencer à jouer. Tout d'abord, il faut trouver un nom et un logo à votre équipe, ensuite, il faut sélectionner la race que vous souhaitez : humains, elfes noirs, orques, elfes sylvains, nains, gobelins, barbares, morts-vivants ou prétoriens. Ce choix doit être fait en fonction de votre façon de jouer. En effet, chacune de ces races a ses points forts et ses points faibles : les elfes sylvains sont d'excellents passeurs très doués dans le jeu aérien mais ils ne sont pas très résistants aux coups, ce qui fait que vous devrez éviter au maximum les bagarres avec l'équipe adverse. Au contraire les nains sont faits pour la baston et pas pour les longues passes. Ensuite, il vous faudra acheter vos joueurs. Pour cela, vous disposez d'un petit pécule de départ qui augmentera au fur et à mesure de vos victoires. Plusieurs types de joueurs existent, et là aussi chacun a sa spécialité. Un receveur n'aura ainsi pas les mêmes aptitudes qu'un quaterback. Une fois que ces choix sont faits, vous pourrez lancer un match. Avant que celui-ci ne débute, il est possible de mettre l'arbitre de votre côté en lui donnant un peu d'argent, ou encore doper vos joueurs et de faire venir des hooligans qui pourront perturber le jeu de l'équipe adverse si vous êtes en difficulté. Bref, Chaos League n'est pas un jeu prônant le fair-play.

Test Chaos League PC - Screenshot 72Le brouillard que vous voyez a été lancé par l'autre équipe pour cacher la position des joueurs.

D'ailleurs, vous vous en apercevrez très vite au cours des matches. En effet, les bagarres sont très fréquentes et les coups bas nombreux. Si un lineman adverse s'approche dangereusement du touchdown et qu'aucun défenseur ne peut l'arrêter, pourquoi ne pas lui envoyer un éclair ou une boule de feu ? Ca l'arrêtera certainement. A mesure que vous jouez, chacun des membres de votre équipe gagnera des points d'expérience et deviendra plus fort, plus rapide et aura accès à des sorts supplémentaires. Bref, vous pouvez faire évoluer comme bon vous semble les compétences de chacun. Ce système de progression est un des points forts du jeu, et fait que l'on s'attache vraiment à son équipe car on a véritablement orienté son évolution.

Test Chaos League PC - Screenshot 735-1, je domine cette rencontre et je vais encore marquer !

La principale crainte que j'avais en essayant la version preview était le fait que les matches étaient un peu brouillons en raison du nombre de choses à gérer simultanément. Alors soit, il y avait bien un mode tour par tour, mais celui-ci hachait trop le jeu à mon goût. Finalement, Cyanide a trouvé une solution : la pause active. En mode temps réel vous pouvez la déclencher à tout moment ce qui permet de calmement placer ses troupes sur le terrain, lancer des sorts, bref on peut réellement planifier sa stratégie. Grâce à cette pause active, les matches du championnat sont beaucoup plus intéressants et moins brouillons. Et le mieux, c'est que le jeu est si prenant, qu'il fait vivre quelques émotions fortes.

Test Chaos League PC - Screenshot 74Et voilà ! Un point de plus !

Je me rappelle d'ailleurs d'un match mémorable où je menais 3 à 2 à une minute de la fin. Hélas, je n'avais pas vu le receveur adverse qui se cachait tout près de la ligne de touchdown. Et ce qui devait arriver arriva : le quaterback a fait une passe longue vers le joueur qui s'était fait oubliée dans mon camp et l'équipe adverse a égalisé à 10 secondes de la fin ! J'ai failli balancer mon clavier, et casser ma souris ! Ben oui vous comprenez, on mène pendant tout le match pour finalement obtenir une égalité. C'est plus que rageant ! Tout cela prouve que Chaos League est un jeu vraiment prenant : on est euphorique lorsqu'on marque, on est au bord des larmes lorsqu'on perd (euh, là j'exagère un peu quand même). Et dans mon cas, ce match était capital, puisqu'il m'aurait permis de passer dans la division supérieure (il y a quatre divisions dans Chaos League, plus une coupe avec des matches à élimination directe).

Test Chaos League PC - Screenshot 75Les pom-pom girls sont ravies. Elles ne sont pas jolies ?

Parlons maintenant du mode de jeu qui semble être le plus intéressant : le multijoueur. Vous pourrez jouer jusqu'à 6 en LAN ou sur internet via l'interface Game Center de Cyanide. Il est alors possible de participer à des affrontements en 1 contre 1, 2 contre 2 et 3 contre 3 (chaque joueur dirige alors trois des neuf membres de l'équipe). Vous pouvez évidemment décider de créer une nouvelle équipe, mais il est aussi possible d'importer celle que vous utilisez dans le championnat solo avec toutes ses caractéristiques (sorts...). Les victoires que vous êtes susceptible de remporter en multi bénéficieront à votre équipe qui gagnera de l'expérience, de l'or...

Test Chaos League PC - Screenshot 76Vous pouvez zoomer avec la caméra pour vous approcher ou vous éloigner du terrain.

Côté réalisation, le moins que l'on puisse dire c'est que des efforts ont été faits. Les personnages sont très détaillés et les décors sont réussis. On aurait cependant aimé avoir accès à plus de terrains. Mais bon, ceux que l'on a sont déjà très beaux avec leurs effets de reflet sur l'eau et leurs jolies textures. Quant à l'ambiance sonore, elle n'a pas non plus été bâclée. Les commentaires sont pleins d'humour et le public est très présent. Bref, Chaos League est certainement la surprise de ce début été, un jeu à savourer chez soi, bien au frais avec une bonne glace à la vanille (ou à la fraise, c'est comme vous voulez !) dans une main et la souris dans l'autre. Attention cependant de ne pas tomber de crème glacée sur votre clavier, ils n'apprécient pas trop en général ! Bon, excusez-moi mais la Team Panda (mon équipe d'elfes sylvains) n'attend plus que moi pour passer en deuxième division. Je vous laisse.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×