Catz

Catz

Vous l'aurez peut-être remarqué grâce au Z présent dans le nom du jeu mais ce titre fait partie de la grande famille des Petz, une série de jeux dans la lignée de Nintendogs qui vous proposent d'adopter un animal virtuel. Disponible sur plusieurs supports, et notamment sur DS et PC, la série se décline en plusieurs variantes dédiées respectivement aux chiots (Dogz), aux chatons (Catz), aux chevaux (Horsez) et même aux hamsters (Hamsterz Life). Le concept étant à peu de choses près le même dans chacun des cas, on peut désapprouver la démarche de l'éditeur qui, au lieu de regrouper tous ces titres en un seul, a préféré les distribuer séparément pour des raisons faciles à imaginer. C'est d'autant plus gênant en ce qui concerne Dogz et Catz, deux softs exactement similaires qui se distinguent uniquement par la nature des animaux proposés. Il faut espérer que les plus jeunes ne se baseront pas sur les réactions de ces boules de poils virtuelles pour apprendre à élever leurs futurs compagnons de jeu, car ils pourraient croire que les chats raffolent des bains moussants et exécutent des tours aussi volontiers que leurs amis canins. Non, les animaux ne sont pas des peluches qu'on lave et qu'on habille selon notre bon vouloir et auxquels on apprend des tours savants, et c'est un peu dommage que le jeu se focalise uniquement sur cet aspect-là.

Test Catz PC - Screenshot 1Les tours définitivement acquis s'affichent en bas de l'écran.

Ces titres n'ont, de toute façon, pas été conçus dans un but didactique mais uniquement pour amuser les joueurs de façon simple, immédiate et intuitive. L'accès au jeu n'implique ainsi qu'une rapide sélection de l'animal à adopter, un seul parmi les cinq races de chatons mâles et femelles proposées dans Catz : l'Abyssin, le Bengal, le Burmese, le Maine Coon et le Siamois. Vous avez ensuite le choix entre trois types de pelage et trois colliers de départ, mais dites-vous bien que vous ne pourrez pas débloquer de nouveaux chatons en avançant dans le jeu. Qui plus est, les différentes races ne se démarquent que par l'apparence de l'animal, ce qui ne motive pas vraiment à relancer une partie avec un tout nouveau chat. Car même si leurs caractéristiques en matière d'obéissance, d'intelligence, d'agilité et d'endurance diffèrent un peu, c'est avant tout votre manière de les éduquer qui influera sur ces facteurs par la suite.

Test Catz PC - Screenshot 2Je croyais que les chats n'aimaient pas l'eau.

La gestion de l'animal passe déjà par le suivi des besoins naturels. Vous devrez donc surveiller régulièrement son hygiène, lui assurer une bonne nutrition et lui prodiguer une multitude de caresses pour répondre à ses besoins affectifs. Pour cela, il vous faudra vous approvisionner dans la boutique pour dépenser votre argent dans l'achat de rations diverses, de shampoings ou d'accessoires purement décoratifs. Ne soyez pas trop économe car l'argent s'obtient très facilement ici, notamment à chaque fois que votre compagnon accomplira le tour demandé avec succès. La technique d'apprentissage est assez simple puisqu'il s'agit de cliquer d'une certaine façon sur le chiot pour qu'il réalise un mouvement bien précis. Selon l'endroit et la façon dont vous utiliserez la souris, vous pourrez par exemple l'inciter à se coucher, à donner la patte ou à faire le beau. Après avoir répété le même geste quatre ou cinq fois, l'animal mémorisera définitivement l'ordre et vous n'aurez plus ensuite qu'à cliquer sur l'icône associée pour lui faire exécuter le tour à volonté. L'apprentissage pourra d'ailleurs se faire plus rapidement si vous le bourrez de friandises ou, à défaut, de compliments.

Test Catz PC - Screenshot 3Quand on n'a pas les moyens, on investit dans les accessoires les moins top.

Des livres sont d'ailleurs disponibles dans la boutique pour savoir quels types d'interactions vous permettront de lui apprendre de nouveaux tours. S'ils sont suffisamment nombreux pour que votre chat puisse se présenter à un concours, vous n'aurez qu'à cliquer sur les icônes demandées pour lui faire accomplir les figures imposées en un minimum de temps. Ces compétitions n'ont donc vraiment pas grand intérêt, d'autant qu'il n'y a aucun concours d'agility pour compléter le dressage. Et s'il vous prend l'envie de lancer le frisbee, vous serez obligé de le faire de manière officieuse dans le jardin, sans récompense à la clé. D'autres types de jeux sont accessibles dans la boutique, mais ceux-ci restent beaucoup moins inspirés que dans Nintendogs. L'absence d'activités vraiment pertinentes ou même de promenades rend l'expérience de jeu rapidement ennuyeuse, malgré le renouvellement des défis qui se traduisent généralement par la prise de quelques photos. L'approche réduite du titre et le manque de choses à débloquer risquent donc de lasser le joueur dès le premier jour, c'est pourquoi on ne conseillera celui-ci que pour les cas les plus désespérés.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×