Campus

Campus

On ne va pas faire durer le suspens, Campus n'est pas un bon jeu. C'est même un très mauvais titre, qui nous livre une copie peu soignée, truffée de bugs et assommante d'ennui. Mais c'est aussi une copie que l'on a du mal à saquer sans préciser qu'il paraît évident que le studio Numlock Software y est allé de toute sa bonne volonté pour réaliser son jeu. Pour le prouver, il n'y a qu'à jeter un oeil aux aspects de la vie étudiante qui ont pratiquement tous été pris en compte. Les cours, bien sûr, mais aussi les petits boulots à trouver, les amitiés à entretenir, les problèmes de logement sans oublier les tracas du quotidien sur un campus tels que les factures ou les amendes à payer ainsi qu'un emploi du temps à surveiller. Même si on finira inévitablement par s'enfermer dans une routine journalière, Campus a au moins le mérite de se montrer très riche sur le papier. Le jeu offre même la possibilité de quitter le campus pour découvrir d'autres pays (billet d'avion à acheter, bien sûr) ou de s'occuper avec quelques mini-jeux pour faire passer le temps (sudoku, échecs, fléchettes, etc.).

Test Campus PC - Screenshot 27Première mission : retrouver votre sac perdu.

Le revers de la médaille, c'est que le gameplay part dans tous les sens sans jamais parvenir à se canaliser pour former un tout cohérent. L'expérience de jeu se montre alors très désagréable, plus particulièrement dans les premières minutes lorsque le joueur est abruptement lâché au milieu du campus sans qu'on lui ait au préalable expliqué ce que l'on attend de lui. Cet apprentissage se fera petit à petit en essuyant les plâtres et en faisant face à de nombreux bugs qui se dressent comme autant de barrières à la découverte. Il est en effet difficile de comprendre qu'il faut insister et parler à telle personne, lorsque les deux ou trois tentatives de discussion précédentes avec le même individu n'ont abouti à rien. On apprend donc sur le tas en faisant soi-même le tri entre les véritables bugs et ce qui apparaît comme tel mais qui se révèle juste être le fruit d'un gameplay douteux. Par exemple, à la moindre erreur de savoir-vivre, vous serez jeté en prison. Seul dans votre cellule, vous attendez alors que l'on vous libère. Et il faudra prendre votre mal en patience car même en accélérant le temps, rien ne se passera au bout de 10 minutes d'attente réelle. On en vient à se demander si le jeu a planté, mais non, il suffit juste d'attendre un peu plus pour que l'officier finisse par vous rendre votre liberté. Résultat : plus de 10 minutes de non-jeu passées à regarder son personnage mourir de faim et de soif dans sa cellule. Si Numlock Software a pensé à inclure de nombreuses choses pour simuler la vie d'un étudiant, aucune d'elles n'a été creusées suffisamment loin en terme de jeu pour aboutir à quelque chose d'amusant. Le simple fait de devoir gérer les besoins vitaux de son personnage (santé, soif, WC, endurance, etc.) devient rapidement une plaie. Il faut sans cesse courir trouver une couchette, une fontaine ou quoi que ce soit d'autre pour éviter de tomber dans les pommes, être amené à l'hôpital et se retrouver avec une facture sur les bras.

Test Campus PC - Screenshot 28La prison vous volera une journée dans le jeu, et plus de 10 minutes de la vie réelle.

La réalisation est aussi un facteur déterminant dans l'appréciation négative du titre. Côté son, lorsque les musiques daignent se lancer, on a généralement droit à des repompes plus ou moins évidentes de thèmes connus, mais là non plus sans grande cohérence dans la tracklist (on passe par exemple de pop sucrée à Pink Floyd). Graphiquement, Campus nous fait faire un bon en arrière d'une bonne dizaine d'années avec des décors immenses dans lesquels se baladent de minuscules personnages. Un instant, on repense aux Voyageurs du Temps, c'est dire ! A cela, il faut ajouter des éléments graphiques qui disparaissent parfois de l'écran, ainsi qu'une visibilité catastrophique. Rien à faire, malgré sa bonne volonté évidente, Campus tombe à plat. Le meilleur conseil que l'on puisse vous donner sera donc de vous en tenir éloigné, vous économiserez et votre temps, et votre argent.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×