Caesar IV

Caesar IV

Pour les rares personnes qui ne connaîtraient pas encore la série des Caesar, rappelons qu'il s'agit en quelque sorte d'un genre de Sim City se déroulant à l'époque de la gloire de Rome. En effet, le jeu consiste à bâtir sa cité en satisfaisant les besoins de ses citoyens en nourriture, eau, vêtements et biens divers. Pour cela, il faut mettre en place toute une série de services qui sont intimement interdépendants. Par exemple, pour avoir une armée capable de défendre votre ville, il vous faudra construire une caserne, mais pas seulement puisqu'il faudra aussi équiper vos hommes d'armes ce qui vous obligera à bâtir une forge. Cette forge elle-même aura besoin de matières premières provenant d'une mine de fer. Bref, il faut vraiment veiller au bon approvisionnement de tous vos services.

Test Caesar 4 PC - Screenshot 87Les premières missions de la campagne vous apprennent à maîtriser l'interface.

Pour que tout fonctionne bien, de la main d'oeuvre est nécessaire. Il en existe de deux types : les plébéiens et les équites, chacun vivant dans un type d'habitation différent. Les premiers travaillent dans tout ce qui concerne la récolte des ressources (sable, bois, nourriture...), leur transformation en biens de consommation dans les industries, les marchés et d'autres services annexes. Les besoins de ce type de population sont très modestes. Il leur suffit d'avoir de l'eau et de la nourriture pour être satisfaits. Le second type de travailleur est un peu plus exigeant et réclame en plus des biens sus-cités de le nourriture plus variée, de l'eau de bonne qualité et quelques autres objets (poterie...). C'est en fait la classe moyenne de votre cité qui travaille dans les domaines de la santé, de l'éducation, de la religion... Bien évidemment, ce sera à vous de payer plébéiens et équites sur les deniers de la ville. Il faut donc bien vous garder de mettre en place des services inutiles qui pourraient coûter cher à vos finances sans vous apporter de bénéfices notables.

Test Caesar 4 PC - Screenshot 88Le cycle jour/nuit est de la partie.

Dès lors, vous vous demandez certainement comment faire pour gagner de l'argent, argent qui, je le rappelle, est indispensable pour construire les bâtiments et payer les travailleurs. Eh bien c'est en accueillant des patriciens, la classe noble. Vivant dans des demeures luxueuses, ils ne travaillent pas mais ils paient un impôt. Evidemment, leurs besoins sont autrement plus importants que ceux de la classe ouvrière et pour qu'ils viennent s'installer dans les villas que vous aurez construites pour eux, il faudra leur fournir du divertissement, des biens de luxe et veiller à ce que leurs habitations soient très bien situées en plaçant des éléments de décoration (arbres, haies, statues...). Si vous ne parvenez pas à satisfaire les demandes de telle ou telle catégorie de population, c'est bien simple, il y aura de l'exode et votre ville pourra littéralement se vider de ses habitants. Le principe de jeu est donc vraiment très classique et ne se démarque en rien des autres titres du genre et c'est bien là le problème : Caesar 4 est loin d'être mauvais, mais il n'a pas beaucoup de personnalité et ressemble à n'importe quel autre city-builder.

Test Caesar 4 PC - Screenshot 89Les fontaines sont indispensables pour fournir de l'eau de bonne qualité aux habitants.

Si au niveau du gameplay, le jeu est d'un classicisme flagrant, c'est un peu la même chose pour ce qui est du contenu. On a droit à une campagne plutôt longue, mais sans grand génie à cause d'objectifs très basiques (atteindre un certain nombre d'habitants, produire telle ou telle ressources en quantité, avoir les faveurs de Rome en obéissant à ses ordres...). Néanmoins, les débutants apprécieront le niveau de difficulté très progressif de l'ensemble qui permet d'apprendre à jouer sans mettre le nez dans le manuel. De plus, on dispose à tout moment de conseillers qui nous disent ce qui ne va pas dans notre ville (par exemple que le chômage est trop élevé). Attention cependant, car le jeu n'est pas si facile que ça passé les missions d'entraînement. Il faut vraiment mettre en place un aménagement de qualité pour remplir ses objectifs et modifier continuellement l'organisation de sa ville pour peaufiner les services apportés à ses citoyens.

Test Caesar 4 PC - Screenshot 90Cette carte permet de commercer avec les autres villes.

Pour ce qui est de l'aspect militaire, Caesar 4 permet de créer plusieurs types d'unités en fonction des forts que vous avez construits. La création est néanmoins automatique, pour peu que vous disposiez d'assez d'armes pour équiper vos troupes. Une armée est très utile pour défendre sa ville contre des envahisseurs potentiels. Les combats se déroulent d'ailleurs à la manière d'un jeu de stratégie en cela que vous pouvez faire sortir manuellement vos troupes de leurs forts et choisir à quel endroit de la carte vous souhaitez qu'ils se rendent. Pour améliorer les compétences de vos hommes, vous pouvez les envoyer dans un centre d'entraînement et ainsi leur faire gagner un peu d'expérience avant le combat. Cependant, il faut rappeler que les batailles sont assez basiques dans leur déroulement et qu'elles ont un aspect tactique quasi nul. Normal, car Caesar 4 est avant tout un jeu de gestion et non pas de stratégie. Pour défendre votre ville bien aimée, vous pouvez aussi construire des fortifications et des tours de défense. Et si vous n'aimez pas les combats, vous avez la possibilité d'acheter la paix. En effet, à chaque attaque de barbare, une fenêtre vous propose d'éviter la bataille en échange d'une certaine somme d'argent.

Test Caesar 4 PC - Screenshot 91Produire suffisamment de nourriture sera l'une de vos préoccupations principales.

A côté de la campagne solo, on retrouve quelques scénarios qui peuvent être joués indépendamment, mais aussi un ersatz de mode multijoueur qui se résume en fait à faire des parties en solo donnant la possibilité de comparer ses scores à ceux d'autres joueurs sur le net. Signalons aussi la possibilité de créer ses propres scénarios grâce à l'éditeur fourni. Un éditeur qui n'est d'ailleurs pas exempt de reproches sur le plan de la stabilité car nous avons eu affaire à quelques bugs et retours Windows. Autre problème de Caesar 4 : il nécessite une configuration musclée pour tourner convenablement. Pour tout vous dire, c'était à la limite du fluide avec une ville de 3000 habitants sur un P4 3,2 GHz, 2 Go de RAM, Geforce 7800 avec les détails élevés, mais pas tout à fait à fond. Evidemment, plus la ville grossit et plus les exigences matérielles augmentent ce qui vous obligera certainement à baisser les détails graphiques pour garder un framerate acceptable. Au final, le bilan général de ce quatrième volet n'est pas aussi bon qu'on aurait pu l'espérer. Certes, son gameplay classique est efficace, mais on aurait aimé que les développeurs innovent un peu plus et donnent une véritable personnalité à leur bébé. En l'espèce, ce n'est pas le cas et on se retrouve avec un bon jeu, mais très loin d'être révolutionnaire.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×