Building & Co : L'Architecte C'Est Vous !

Building & Co : L'Architecte C'Est Vous !

Enfilons donc un casque de chantier et allons voir de plus près de quoi il retourne. Building & Co vous met à la tête d'une entreprise de BTP qui va devoir réaliser divers bâtiments selon des contraintes bien définies, notamment le budget alloué et le temps imparti. Eriger une banque, construire un hôtel, faire sortir un lycée de terre, bâtir un hôpital, édifier un musée sont autant de défis qui attendent le joueur dans Building & Co. Pour cela, il va falloir recruter des ouvriers, commander des machines, se faire livrer des matériaux, etc. En cela, il s'agit finalement d'un jeu de gestion plutôt classique dans ses mécanismes. Voyons en détail comment tout cela fonctionne.

Test Building & Co : L'Architecte C'Est Vous ! PC - Screenshot 14Les Village People à l'assaut du chantier.

La première chose à effectuer lorsqu'on débute un chantier est de faire les raccordements nécessaires : eau, électricité, égouts ou encore téléphone. Ces branchements accordent des points dans les ressources correspondantes, ce qui va nous permettre d'installer les constructions provisoires nécessaires à la bonne marche de notre chantier : bureau, magasin, réfectoire... Ces quelques préfabriqués apportent à leur tour leur lot de points de bureaux, d'outils, de nourriture et autres choses indispensables. Pas de panique toutefois, on peut très bien poser une quinzaine de raccordements de chaque type dès le départ tout le long de la palissade, et ainsi être tranquille par la suite au niveau "économique".

Test Building & Co : L'Architecte C'Est Vous ! PC - Screenshot 15La gestion des équipes est la clef de voûte d'un édifice réussi.

Une fois cette étape réalisée, on peut alors acquérir hommes, véhicules et matériaux. Pour cela, on dispose de plusieurs conseillers, chacun étant responsable d'un secteur : logistique (approvisionnement, déchets), ressources humaines, engins... Par la suite, on pourra même les remplacer par de meilleurs conseillers dotés de capacités spéciales. En cliquant sur l'icône de l'un d'entre eux, on accède aux différentes options, comme le recrutement. Les ouvriers sont divisés en plusieurs catégories : maçons, conducteurs, décorateurs ou encore techniciens. Ils ont différents niveaux de qualification, et surtout un moral qu'il va falloir bichonner pour veiller à l'avancée rapide des travaux. Chaque personne a ses préférences, il faut donc composer les équipes avec soin pour respecter les sensibilités et obtenir un groupe efficace. Enfin, divers bonus peuvent leur être octroyés : rien de tel qu'une paire de chaussures de sécurité pour les protéger ou qu'un imperméable pour ne pas les démoraliser malgré les mauvaises conditions météorologiques. Cette gestion humaine de proximité est une bonne idée et s'avère agréable à l'usage.

Test Building & Co : L'Architecte C'Est Vous ! PC - Screenshot 16Une livraison de béton trop anticipée est vouée à être perdue.

Mais ce n'est pas le seul paramètre à prendre en compte, loin de là. Prenons la construction proprement dite : dès la première étape, les fondations, il va falloir compter avec la profondeur de la nappe phréatique (et éventuellement pomper) ou la couche de roche. Evidemment, plus on veut monter haut et plus il va falloir creuser, histoire d'asseoir notre bâtiment sur de solides bases. Tout ceci dégage pas mal de déblai qu'il va falloir évacuer ou stocker pour une utilisation ultérieure. La zone de stockage n'est pas infinie et il faut conserver de la place pour les matériaux. Mais attention à ne pas trop anticiper les livraisons, car tous n'ont pas une longue durée de vie : du béton non utilisé sèche. Il faut donc également faire la chasse au gaspillage. Bref, je ne vais pas tous les énumérer mais il y a pas mal de paramètres à prendre en compte.

Test Building & Co : L'Architecte C'Est Vous ! PC - Screenshot 17Impossible de valider un plan tout en rondeurs, dommage.

Malheureusement, cette richesse apparente n'est qu'une façade qui finit rapidement par s'effriter comme un mauvais ciment. Le parties sont vite répétitives, et on constate impuissant le manque de liberté dans la conception des bâtiments. Ainsi, seules les formes rectangulaires sont autorisées, les designers en herbe se verront refuser des structures plus audacieuses, toutes en courbes. Dans Building & Co, l'architecture est cubique ou n'est pas. Autre point perfectible, l'interface, assez bien pensée mais incomplète. Il manque par exemple un bouton pour annuler la dernière action, ou une méthode pour désélectionner rapidement (un simple clic droit aurait fait l'affaire). On manque aussi d'informations sur les (trop rares) véhicules, leur cadre restant désespérément vide de texte. Certainement un bug, le jeu n'en manque pas, des collisions aux plantages énigmatiques. Enfin, pour ne rien arranger, la réalisation, sur le plan graphique comme sonore, n'est clairement pas à la hauteur de ce qu'on est en droit d'attendre d'un builder actuel. Au final, même si tout ça ne suffit pas à annihiler totalement l'intérêt de Building & Co, ça nuit quand même pas mal au plaisir de jeu. De bonnes idées mal exploitées donc, qui laissent néanmoins entrevoir un certain potentiel. Au prochain essai peut-être ?

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×