Blazing Angels 2 : Secret Missions of WW II

Blazing Angels 2 : Secret Missions of WW II

Retour dans les cieux encombrés de la Seconde Guerre mondiale, toujours à bord de ces vieux coucous qui ont fait la gloire de l'aviation militaire. Si tout ceci sonne comme un vieux souvenir, c'est probablement parce que Blazing Angels 2 a de faux airs d'add-on et non de suite. On renoue donc rapidement avec le gameplay du jeu qui compte toujours autant sur l'action au détriment de toute forme de réalisme complexe, une approche purement arcade qui colle de toutes façons fort bien au jeu. Pour rappel, toutes les acrobaties les plus folles sont possibles sans avoir à craindre de décrocher et de s'écraser comme un flan. Quant à la fonction de lock qui verrouille la caméra sur la cible la plus proche ou la plus importante (selon le jeu) elle vient comme autrefois accentuer ce caractère spectaculaire en engendrant des prises de vue cinématographiques. Que l'on nettoie le ciel de chasseurs ennemis ou que l'on parte bombarder des unités au sol, l'effet se veut saisissant.

Test Blazing Angels II : Secret Missions Of WWII PC - Screenshot 1Vous aurez même l'occasion de vous essayer à l'avionique russe.

Autre héritage du volet original, l'assistance des ailiers que l'on contrôle à l'aide de la croix directionnelle, couverture, attaque, provocation ou mode « Je suis un dingue j'vais tous vous exploser » sont donc des ordres qu'il faudra parfois penser à employer afin de mener à bien nos objectifs. Des objectifs un peu plus variés que dans le précédent volet il est vrai. Certes, on mitraille encore à tout va de façon classique mais certaines missions tentent de nous surprendre, exigeant de nous d'attaquer des points très précis sur un dirigeable ou de faire feu sur du matériel parachuté. On citera l'infiltration dans le ciel de Paris à bord d'un avion ennemi avec pour premier objectif la neutralisation des patrouilleurs à l'abri des regards indiscrets. Il arrivera même que l'on se retrouve simplement aux commandes des mitrailleuses d'un bombardier. De bonnes idées, bien que parfois un peu surprenantes voire carrément perturbantes (l'infiltration de Paris notamment) mais qui ne sont que de petites variantes sur le thème de Blazing Angels. Les nouveautés et évolutions sont en effet bien rares.

Test Blazing Angels II : Secret Missions Of WWII PC - Screenshot 2Un bombardement en piqué renversé de la mort.

C'est bien gentil d'avoir ajouté un système de customisation des avions basés sur l'accumulation de points de prestige mais on aurait sans doute préféré un lifting de l'I.A. Par ailleurs, certains défauts du premier volet n'ont pas été corrigés, comme la longueur qui sépare parfois deux checkpoints en cours de missions, un large fossé qui augmente artificiellement le niveau de difficulté. Pire, certains problèmes inédits font leur apparition, comme le système de lock devenu complètement fou. Ce dernier se permet toutes les libertés, refusant de cibler les objectifs prioritaires pour aller se figer sur des cibles bonus dont on n'a cure ou pire, s'amuse à verrouiller des appareils se trouvant hors de la zone de combat ! On aura beau appuyer sur A pour changer de cible, rien à faire, impossible parfois de pointer une cible pertinente. C'est fort pratique lors des missions d'escortes de constater que le lock refuse de se fermer sur le minuscule danger à 300 mètres pour se focaliser sur un char à 3 kilomètres.

Test Blazing Angels II : Secret Missions Of WWII PC - Screenshot 3Petite promenade à la fraîche

Du coup, Blazing Angels 2, c'est Blazing Angels 1 tout juste remodelé, avec les mêmes qualités et les mêmes défauts. On mentionnera toutefois quelques évolutions esthétiques, au niveau du sol en particulier où les environnements ont été bien mieux travaillés pour cette suite. Une petite remise à niveau qui entre dans le cadre du minimum syndical pour une suite mais qui reste la bienvenue. D'autant que le reste de la réalisation n'a pas subi de grosses modifications. On conserve donc des éléments d'ambiance visuelle et sonore encore perfectibles mais qui suffisent à plonger dans l'action. En somme, si vous avez apprécié le premier, vous devriez accrocher cette fois encore, comme on peut accrocher à un add-on sans surprise.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×