Bionicle

Bionicle

Les jouets Bionicle sont dotés d'un véritable background : Lego a en effet inventé tout un monde, une mythologie mettant en scène les petits robots. Le jeu s'en est évidemment inspiré. Makuta, l'esprit des ténèbres, est de retour avec la ferme intention de conquérir la paisible île de Mata Nui et de gouverner ses habitants, les Matoran. Heureusement, six Toa chargés de protéger chaque région de l'îlot sont là pour affronter les complices du maléfique Makuta. Ce sont eux que vous dirigerez à travers les niveaux du jeu. Mais vous ne pourrez pas sélectionner celui que vous voulez, chacun étant lié à un niveau particulier. Ce sont 6 régions que vous devez visiter : volcanique, montagneuse, lacustre, désertique, souterraine et forestière. La plupart d'entre-elles se parcourent à pied en vue à la troisième personne. Vous verrez donc votre avatar de dos. Enfin, dans le meilleur des cas, car la caméra est un peu capricieuse et à tendance à se mettre de face au plus mauvais moment, c'est-à-dire lorsque vous êtes en plein combat (et vous ne voyez alors plus votre adversaire), ou en plein saut (et c'est alors votre terrain d'atterrissage que vous ne voyez plus). Soit, vous pouvez la recentrer mais ça fait perdre de précieuses secondes, ce qui est souvent fatal contre les boss par exemple.

Test Bionicle PC - Screenshot 1Bon, il va falloir attaquer la descente.

Le jeu fait donc la part belle aux combats et aux phases de plates-formes. Cependant, certains niveaux mettent aussi votre Toa dans la peau d'un surfer qui doit dévaler les pentes enneigées à toute allure, ou dans un wagonnet pour une séance de visite de grotte pas du tout touristique. Mais cela ne nous fait pas oublier que l'on fait un peu toujours la même chose dans ce jeu : on avance, on tire, on bloque un coup pour recharger son énergie élémentaire, on recentre cette satanée caméra, on tire, l'ennemi meurt, on avance, on saute, on avance... Au bout d'un moment, ça devient vraiment lassant. Surtout que vous n'avez que 2 pauvres coups possibles : question variété on repassera. Et tout ça pour quoi ? Pour un jeu qui se termine très rapidement et pour débloquer des bonus comment dire... des bonus qui sentent bon le mercantilisme. Vous pourrez en effet voir une bande annonce du film d'animation Bionicle qui a atterri là par un hasard total, ou des photos des jouets Bionicle. Mais si vous voulez voir tout ça (et si on ne veut pas ?) il faudra le mériter et écumer les niveaux à la recherche des pierres de lumière judicieusement éparpillées aux endroits les plus inaccessibles.

Test Bionicle PC - Screenshot 2Là, je suis en train de recharger mon énergie élémentaire.

Chacun des six Toa que vous contrôlez est équipé d'une arme (épée, hache...), mais, chose étrange, on ne peut pas s'en servir dans des combats au corps à corps. Vous êtes en effet obligé d'utiliser leur tir à distance. Celui-ci se recharge en bloquant les coups adverses grâce à votre bouclier qui absorbe l'énergie élémentaire. Vous pouvez aussi l'absorber dans l'environnement en utilisant une capacité spéciale. Mais vous ne pouvez alors plus bouger et êtes à la merci d'éventuels tirs ennemis. Mais si vous mourrez, ce n'est pas bien grave, puisque vous réapparaîtrez non loin de là avec le plein de santé. Ce qui fait de Bionicle un jeu assez facile, très linéaire et qui se termine beaucoup trop vite.

Ah oui, j'allais oublier de préciser que dans la boîte de Bionicle, se trouve le bâton du Chroniqueur Takua en exclusivité. Enfin moi, ce que je vois, c'est un bout de plastique gris de 4 centimètres de long. Et ce n'est pas tout, puisqu'il y a aussi un autocollant du jeu parfaitement ridicule qui fera marrer tous vos amis et votre famille si vous le collez sur votre PC. Ben oui, si vous achetez un tel navet, mieux vaut ne pas s'en vanter.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×