Battle Isle : The Andosia War

Battle Isle : The Andosia War

Nous sommes en l'an 345 sur la planète Chromos, et la paix n'est plus qu'un mythe oublié par les autochtones. Car la secte des «enfants d'Haris» vient d'entrer en conflit avec le gouvernement en place et s'appuie sur l'Andosia, une substance mystérieuse qui assure sa puissance et qu'elle utilise en secret, pour mettre fin à la dictature de la grande prêtresse. Véritable «simulation de conflit» si l'on reprend le terme utilisé par Blue Byte, Andosia War serait le précurseur d'un nouveau genre, combinant jeu au tour par tour et stratégie temps-réel. C'est en 1991 que la série des Battle Isle a vu le jour, et les suites se sont succédées jusqu'à ce cinquième opus (si l'on compte Incubation), très attendu par les fans. Ce qui a fait le succès de la série : un aspect stratégique très poussé, un scénario riche et des graphismes détaillés qui ont subi le passage à la 3D avec brio pour Incubation, un titre à part dans la longue saga des Battle Isle.

Test Battle Isle : The Andosia War PC - Screenshot 3Ces solides guerriers n'attendent plus que vos ordres.

Ici, Blue Byte nous propose un véritable opus de Battle Isle avec un univers intégralement en 3D, où stratégie économique et militaire vont de paire. C'est là qu'intervient l'originalité du soft, puisque le jeu mélange à la fois tour par tour et jeu en temps-réel. Les tours sont chronométrés et vous devrez patienter quelques minutes lors du tour de votre adversaire en développant votre économie et en construisant divers bâtiments nécessaires à l'exploitation des ressources. Evidemment, certains penseront à juste titre que cela casse un peu le rythme à chaque nouveau tour sachant qu'il est impossible de zapper le tour de l'adversaire, et dans la pratique on ne peut pas vraiment en profiter pour suivre les mouvements de l'ennemi et anticiper sa stratégie de combat. Il ne reste plus alors qu'à jouer le jeu et optimiser sa stratégie économique en faisant appel à toute l'expérience que vous devriez avoir acquise en bon maire de Sim City. Quand vient votre tour, il s'agit d'utiliser un certain nombre de points attribués à chaque unité pour les répartir judicieusement entre les déplacements et les diverses manoeuvres d'attaque.

Test Battle Isle : The Andosia War PC - Screenshot 4Des cinématiques très inspirées des comics.

Pour varier les plaisirs, vous aurez droit à toutes sortes d'engins militaires, véhicules, bâtiments et bien sûr armement avec des missiles plus destructeurs les uns que les autres et donnant de très belles explosions. Il faudra également collecter certaines ressources puis les relier via des tubes de transport jusqu'au QG, et construire des usines pour les exploiter et faire avancer la recherche afin de mettre en place de nouvelles technologies. Les vues sont multiples, avec la possibilité de zoomer sur l'action, de faire tourner la caméra au mieux, et surtout de passer d'une île à l'autre au moyen d'un simple bouton. En effet, dans le monde de Battle Isle, certaines îles sont consacrées à l'économie alors que d'autres constituent les terrains d'affrontements entre les forces en présence, d'où la nécessité de déplacer vos unités juste sorties des usines vers le champ de bataille. De plus, vous devrez surveiller les conditions atmosphériques qui évoluent en temps-réel et qui jouent ici un rôle non négligeable, tout en proposant de multiples effets : variation de lumière, changement de saison, déclin de la marée. Les terrains sont variés et présentent des reliefs intéressants qui vous obligeront à adapter votre stratégie pour coller au mieux avec l'environnement, et essayer d'en tirer profit pour placer des embuscades.

Test Battle Isle : The Andosia War PC - Screenshot 5Allez ! Go, go, go !

On le voit, ce nouvel opus de Battle Isle s'avère plutôt complexe sur bien des points, et sa prise en main assez délicate demandera aux moins assidus des STR plus d'une heure de pratique avant de pouvoir se sentir à l'aise, d'autant que le mode Tutorial est beaucoup trop court et ne permet pas réellement d'acquérir les bases suffisantes pour entrer sans problème dans le jeu. Et puis le soft n'est pas exempt de petits défauts de gameplay et d'approximations, comme lorsqu'une usine ne fonctionne pas sans aucune raison valable, ou que la caméra change brusquement d'axe sans que l'on sache pourquoi. Il faut bien reconnaître aussi que les déplacements des unités en plusieurs étapes ne sont pas toujours très ergonomiques, et l'aspect temps-réel est un peu limité et ne vaut pas celui d'un Starcraft, il est vrai. Pour les adeptes du jeu en réseau, Battle Isle propose tout de même un serveur internet gratuit et la possibilité de jouer jusqu'à 8 (en formant seulement 2 équipes), pour des parties proposant des challenges plus relevés ; car il faut bien admettre que l'IA des troupes ennemies est guère exceptionnelle. Au final, ce cinquième opus ne présente pas de véritable originalité mais devrait satisfaire les initiés qui entreront rapidement dans l'esprit assez particulier des Battle Isle et son univers extrêmement complexe.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×