Baldur's Gate 2:Shadows of Amn

Baldur's Gate 2 : Shadows of Amn

On ne peut pas le nier, Baldur's Gate, premier du nom, a fait un véritable tabac dès sa sortie grâce à son mélange de RPG, d'aventure et de stratégie (pour mener à bien les combats sans trop de casse). Une petite révolution dans le monde du jeu de rôles (qui a bien entendu fait des émules, comme Pool of Radiance et quelques autres) et aussi une nouvelle référence pour le genre. Voilà donc le successeur tant attendu du «maître», un véritable succès annoncé (depuis longtemps) à qui on ne pardonnera donc pas grand chose tant les attentes sont grandes. C'est le problème avec les jeux dont on dit du bien depuis des mois (voire des années), il y a parfois de grosses déceptions ... Mais ce n'est certainement pas le cas avec Baldur's Gate 2.

Test Baldur's Gate 2 : Shadows Of Amn PC - Screenshot 12Les décors sont très jolis et très variés

L'histoire commence dans le royaume de Amn, au sud de la côte des épée (au sud aussi par rapport au premier épisode), au coeur du royaume des marchands. Le scénario a été particulièrement travaillé et ses intrigues tortueuses vous tiendront en haleine de (très) longues heures durant. Et comme le monde et le background du jeu sont toujours aussi réalistes et remplis de détails, tout joueur doté d'une once d'imagination sera plongé dans l'ambiance instantanément. Pour ceux qui ne le savent pas, les Royaumes Oubliés (le monde dans lequel se déroule le jeu) est un monde qui avait été originellement crée pour le jeu de rôle Advanced Dungeons & Dragons il y a de nombreuses années, et qui reste encore aujourd'hui très utilisé dans le jeu de rôles sur table. Ajoutons aussi que le système de jeu de Baldur's Gate 2 est tiré de celui d'AD&D, et que ceux qui ont joué au jeu de rôle seront en terrain connu. Le système a fait ses preuves et est particulièrement adapté à une univers médiéval fantastique, notamment grâce au grand nombre de classes disponibles et à la variété des sorts et des objets magiques déjà disponibles.

Test Baldur's Gate 2 : Shadows Of Amn PC - Screenshot 13L'interface n'a pas beaucoup changé

Si vous ne connaissez pas le premier Baldur's Gate, sachez que vous ne contrôlerez qu'un personnage au début de l'aventure, et que d'autres viendront s'ajouter à votre troupe au fil de vos découvertes (jusqu'à 6 au total), que la vue est isométrique, et que vous pouvez à tout moment mettre le jeu en pause pour donner des ordres à vos aventuriers. La gestion des sorts et des combats est très simple tout en restant dynamique et très prenante et de nombreuses améliorations ont d'ailleurs été apportées à la version précédente. En vrac, 15 nouveaux personnages pourront rejoindre votre groupe, 20 nouvelles classes seront disponibles (moine, barbare...), 30 nouveaux sorts ont été ajoutés ainsi qu'une centaine d'objets magiques, et le niveau maximum de vos personnages à été augmenté afin qu'ils puissent obtenir de nouvelles capacités. Les règles de la nouvelle édition d'AD&D ont aussi été ajoutées au jeu, ce qui permet encore plus de diversité dans les personnages et dans leur gestion (style de combat à 2 armes...) mais qui risque aussi de causer quelques maux de tête à ceux qui n'ont pas joué à la première version du jeu (ou au RPG sur table).

Test Baldur's Gate 2 : Shadows Of Amn PC - Screenshot 14Admirez la qualité des effets de lumière

Enfin, côté réalisation, le moteur Infinity du premier Baldur's Gate a été amélioré pour supporter de meilleures résolutions graphiques. Le jeu utilise l'Open GL, et vous pourrez maintenant faire disparaître l'interface du jeu pour mieux profiter des paysages. Les graphismes sont d'ailleurs encore plus beaux que ceux du premier épisode et certains décors sont tout simplement renversant tant ils fourmillent de détails et couleurs (des oiseaux passent dans le ciel, les conditions météorologiques sont prises en compte...). Bref, on s'y croirait. D'autant que la bande son n'est pas en reste avec des bruitages de qualité et des musiques qui sont de véritables chef-d'oeuvres. Un mot sur le gameplay pour finir, une fois passée la période de prise en main, la maniabilité est un véritable régal, surtout grâce à l'interface simple et efficace qui vous permet d'avoir toutes commandes importantes à portée de la main. Seule ombre au tableau, les problèmes de pathing du premier épisode qui faisaient que vos aventuriers se bloquaient mutuellement le passage sont malheureusement toujours présents, et il arrivera de temps en temps que vos guerriers frappent dans le vide pendant que vos magiciens se font dévorer par des monstres plus rapides. Enfin, c'est tant mieux, sinon je n'aurai rien eu de mal à dire sur ce jeu :).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site