B Hunter : Chasseur De Primes

B Hunter : Chasseur De Primes

Nous sommes en 2098. La violence et le crime ont pris le pas sur l’ordre public. Les rues sont de véritables coupe gorge. Le pouvoir en place part en miettes et de nouvelles forces se font plus pressantes. Vous vous engagez comme chasseur de prîmes. Votre mission est de débusquer les criminels à bord de votre spatiojet. Les temps sont durs et vos alliés se font rares. La police est rongée par la corruption et les gangsters s’entretuent pour régner en maîtres. Le contrôle de la ville est en jeu, et vous êtes le seul à pouvoir rétablir l’ordre (ben voyons) ! Si vous réussissez, à vous la fortune et les honneurs. Dans le cas contraire, c’est vous qui serez poursuivi par les tueurs à gages…

Test B Hunter PC - Screenshot 1

Le jeu se décompose en une série de missions, quarante, pour être précis. Celles-ci sont réparties dans neuf épisodes. Au cours du jeu, vous aurez à faire des duels, des missions plus spécifiquement de recherche, de destruction lourde, tandis que vous devrez aussi affronter des gangs organisés et vous en sortir comme un grand. Du pain sur la planche, d’autant que vous êtes en solo, un héros des temps modernes à la mad max. Il n’y a que trois véhicules au choix, ce qui est bien peu : évidemment, chacun possède ses propres caractéristiques (vitesse, resistance, puissance…). Vous disposez d’un arsenal d’armes assez complet, avec cinq types différents pour chaque catégorie : pistolet ionique, mittrailleur, canon à laser, missiles… Au cours des combats, vous pourrez également ramasser des objets laissés par vos adversaires, comme des bonue pour regagner de l’energie.

L’environnement de B Hunter, futuriste, cela va sans dire, est assez complexe dans sa modélisation, mais grossier dans ses décors. Plusieurs atmosphères graphiques existent, avec parfois des réseaux de voies et de tunnels complexes, permettant de jouer au chat et à la souris avec ses ennemis, de façon assez trépidante. La maniabilité de son engin est ultra rapide et répond au quart de tour, un peu trop malheureusement, car bien souvent on se prend les murs par trop grande vitesse ou mouvements trop brusques.

A part ça, la technique est bonne, surtout l’animation, rapide et fluide. Le son, lui, est de bonne facture également. Au finish, on pourra s’amuser correctement pendant quelques heures, mais certains pourront être vite lassés…

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site