Audiosurf

Audiosurf

Audiosurf est donc un jeu musical, vous vous en seriez douté. Son nom est d'ailleurs assez explicite : il s'agit de "surfer" sur le son. Ou plus précisément, comme l'indique le slogan du jeu, de "rider" votre propre musique. C'est ça qui rend le concept d'Audiosurf si génial : on ne vous impose pas une tracklist aussi douteuse que limitée, ce sont vos morceaux favoris qui servent de bande-son. Mais au lieu de les écouter bêtement en jouant au démineur, en faisant la vaisselle ou en vous adonnant à la taxidermie, vous pouvez désormais la vivre de l'intérieur en fonçant dessus à toute vitesse à bord d'un vaisseau.

Test Audiosurf PC - Screenshot 1Le graphique analyse les difficultés. La descente vertigineuse, c'est un solo d'anthologie...

Concrètement, comment ça se passe ? C'est simple, vous parcourez votre ordinateur à la recherche de la chanson de votre choix, vous la sélectionnez, et c'est parti. En quelques secondes, Audiosurf l'analyse puis en tire un circuit composé de montées, de descentes, de virages... Le tout correspondant au rythme et aux harmonies du morceau. Ca fonctionne très bien, la plupart des circuits collant parfaitement à l'ambiance de la musique. Vous avez envie d'une petite ballade reposante ? Choisissez du trip-hop. Vous préférez un challenge costaud, façon Dragonforce dans Guitar Hero III ? Un petit morceau de metal ou un mix drum & bass fera parfaitement l'affaire. J'ai noté une seule fois un comportement étrange, qui a fait se transformer un morceau totalement calme et planant (The Host of Seraphim de Dead Can Dance, pour les connaisseurs) en une piste furieuse exigeant des slaloms démentiels entre des hordes de blocs gris.

Test Audiosurf PC - Screenshot 2Les blocs gris doivent être soigneusement évités.

Car dans Audiosurf, tout est une histoire de blocs. Dans le mode principal, il y a deux types de blocs : les gris et les colorés. Les premiers doivent être soigneusement évités, tandis que les seconds doivent être empilés pour former des amas. Lorsqu'un groupe d'au moins trois blocs adjacents est formé, il se volatilise, comme dans un puzzle-game. Le but étant évidemment de faire disparaître les plus gros groupes possible. Ca paraît facile dit comme ça, mais avec des chansons assez speed ça peut vite devenir épique. Les circuits sont composés de trois voies sur lesquelles passent les blocs, plus deux voies latérales dans les modes pour débutants. Le gameplay consiste alors à zigzaguer d'une voie à l'autre pour prendre un maximum de blocs colorés. Pour vous faire une meilleure idée du fonctionnement d'Audiosurf, je ne peux que vous conseiller de regarder les vidéos ci-contre ou de télécharger la démo, ça vaut mieux qu'un long discours.

Test Audiosurf PC - Screenshot 3Chez Boris, ce soir, c'est soirée disco.

Ce concept peut paraître basique, mais croyez-moi, ça marche à merveille. Audiosurf est incroyablement addictif et seuls vos yeux finiront par vous demander grâce face aux graphismes acidulés qui défilent à toute allure. Et si vous en avez assez du mode principal, il existe un tas de variantes pour renouveler l'intérêt. Avec Eraser par exemple, vous pouvez effacer les blocs d'une certaine couleur, tandis que dans Pointman il est possible de conserver un bloc pour le relâcher dans une autre colonne. Ajoutez à cela quelques bonus et divers mouvements spéciaux comme le saut, et vous obtenez une excellente variété. Il y a même un mode coopératif jouable à deux, uniquement en local sur un seul PC malheureusement. Audiosurf n'est donc pas répétitif comme on pourrait le craindre, et s'avère au contraire presque infini, chaque chanson étant une nouvelle découverte. Bref, vous l'aurez compris, on tient là un grand jeu, inventif, parfois complètement fou, que tous les mélomanes épris de vitesse se doivent d'essayer. En plus, vu le prix affiché (moins de dix petits dollars sur Steam), vous auriez tort de vous en priver.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site