Asheron's Call

Asheron's Call

Au début, il y a eu les dinosaures et juste après, il y a eu les MUDs (Multi Users Dunjeons), ces jeux de rôles en mode texte où l’on lisait de longues descriptions et où l’on écrivait right ou left pour se déplacer. Ensuite les graphismes ont fait leur apparition avec Meridian 59 puis Ultima Online qui à crée sa petite révolution à son époque. Et enfin, la 3D est venue mettre son grain de sel dans l’histoire avec Everquest qui a carrément imposé un nouveau standard (comme en témoigne son succès, plus de 250000 abonnés), et c’est sur cette dernière vague que surfe Microsoft avec Asheron’s Call.

Il s’agit donc d’un jeu de rôles uniquement online dont les parties sont hébergées sur les serveurs de la Gaming Zone de Microsoft. Pour participer à l’aventure, vous devrez ouvrir un compte sur la Zone (gratuit), installer le jeu et vous inscrire en tant qu’utilisateur grâce à un numéro de série fourni avec le jeu et à votre numéro de carte bancaire pour vous acquitter des $10 mensuels. Exactement comme chez la concurrence.

Test Asheron's Call PC - Screenshot 1L'écran d'inventaire est tout de même un peu fouilli.

Et pour continuer en terrain connu, vous devrez pour commencer créer votre personnage. Vous aurez à choisir entre 3 races (les Aluvians, des occidentaux en gros, les Gharu’ndim, habitants les déserts et les Sho aux yeux bridés). Rien de très original donc mais des archétypes qui ont fait leurs preuves. Reste à savoir si la majorité des gens ne préfère pas les grands classiques que sont les elfes, nains et autres ogres... En tant que débutant, il vous sera conseillé de choisir une des professions existantes (Blademasters, Archers, Sorcerers, Lifemages...) mais vous pourrez plus tard en créer une de toute pièce qui évoluera selon votre volonté au fil de vos gains d’expérience tout simplement en répartissant des points entre les six caractéristiques de votre personnage.

Test Asheron's Call PC - Screenshot 2Venez tous boire un verre!

Une fois cette étape franchie, il vous faudra découvrir le vaste monde. Le continent de Dereth où se dérouleront vos aventures fait environ 1500 Km² et vous découvrirez vite qu’il est peuplé de dizaines de créatures toutes plus dangereuses les unes que les autres. Cela dit, très peu d’entre elles sont connues et tirées de la mythologie ce qui crée un effet certes original mais aussi quelque peu perturbant et certains joueurs n’hésitent pas à dire qu’ils n’arrivent pas à prendre leurs repères et à « sentir » le monde comme ils le font avec des jeux plus classiques qui fourmillent d’orcs, de morts-vivants et de dragons. Mais c’est là une affaire de goût...

Test Asheron's Call PC - Screenshot 3Combat dans l'obscurité.

Rassurez-vous cependant, vous aurez votre lot de chasses aux trésors, d’objets magiques surpuissants et de batailles effrénées. Le système de combat propose d’ailleurs quelques innovations en vous permettant d’influer sur l’équilibre entre attaque et défense et aussi sur la localisation des coups. Pour la magie, vous devrez aussi rechercher vos sortilèges grâce à divers ingrédients et la découverte de certaines recettes ne sera pas toujours aisée. Vous pourrez bien sûr demander conseil à d’autres personnages plus expérimentés mais sachez que plus un sort est utilisé, plus ses effets diminuent. Ce qui a pour effet de pousser les joueurs à garder jalousement leurs secrets ou à rechercher sans cesse de nouvelles formules magiques.

Test Asheron's Call PC - Screenshot 4Ca m'a tout l'air d'une embuscade bien préparée...

Pour ce qui est de la progression, vous gagnerez de points d’expérience en tuant des monstres et vous pourrez les dépenser à chaque changement de niveau pour améliorer vos caractéristiques, compétences et autres capacités. La mort sera pénalisée par une perte dans les compétences, ce qui revient quasiment au même que la plus classique perte de points d’expérience. Enfin, pour en finir avec les nouveautés, vous aurez à votre disposition un système d’allégeance qui vous permettra de bénéficier de la protection et des conseils d’un personnage expérimenté en échange d’une partie des points d’expérience que vous gagnez. Un système judicieux où tout le monde est gagnant et qui ajoute une dimension roleplay indéniable au jeu.

En revanche, côté réalisation, le jeu souffre malheureusement de nombreux problèmes. Le son d’abord a apparemment été oublié par les développeurs (il est encore moins présent que dans Everquest) et côté graphismes, si les décors sont assez détaillés et les effets du ciel particulièrement beaux, il n’en est pas de même pour les textures qui laisseront vraiment le joueur sur sa faim. Les paysages en général sont peu variés et il manque à ce jeu une certaine cohérence qui lui aurai donné une âme et qui aurai par là même apporté une plus grande implication aux joueurs.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×