Arena Wars

Arena Wars

Derrière le titre d'Arena Wars, se cache un certain Webwars Arena, qui n'est autre que l'appellation première du soft dont il est question ici. Dans les deux cas, on perçoit bien la volonté des développeurs de proposer un jeu dédié principalement aux parties online en multijoueur. En résulte un titre qui ne dévoile toute sa saveur qu'en compagnie d'adversaires connectés aux quatre coins de la planète dans une seule et même ambition : conquérir les territoires très disputés d'Arena Wars.

Le terme d'Arena Wars désigne en fait une simulation d'entraînement militaire qui, en l'an 2137, est devenue un véritable sport. Pour on ne sait quelle raison, vous faites partie des concurrents inscrits aux différents tournois d'Arena Wars, et la présence réelle d'un classement mondial sur le web se chargera de vous faire un nom si vos performances sont à la hauteur.

Test Arena Wars PC - Screenshot 15La base et la centrale sont les seuls bâtiments du jeu.

Le soft se présente donc comme un jeu de stratégie en 3D temps réel, mais ne comportant pas d'aspect construction de base. Chaque joueur ne dispose en effet que de deux types de bâtiments au total, la base et la centrale, qui sont en place dès le départ. Les participants bénéficient également d'un capital de 1000 € à utiliser à bon escient dans l'achat des unités de combat, sachant que le soft n'en compte que six au total. On trouve ainsi le buggy, rapide mais peu puissant, l'araignée qui dispose d'une bonne portée de tir, le marcheur qui profite d'un blindage moyen, le destructeur, puissant mais lent, le berzerker, capable de frapper plusieurs cibles en même temps, et l'artillerie qui excelle dans les attaques à distance. On constate que chaque unité dispose d'un point fort et d'un point faible qui la rend forcément vulnérable contre un autre type d'unité. De plus, celles-ci possèdent toutes une compétence spéciale souvent très efficace, comme l'autodestruction ou la téléportation.

Test Arena Wars PC - Screenshot 16A droite, vous voyez la liste des six unités d'Arena Wars.

Si les bâtiments ne sont pas nombreux, leur rôle s'avère d'une importance cruciale dans le jeu. Ainsi, la base se contente toujours de produire les unités voulues et de les envoyer vers un point précis, tandis que la centrale fournit l'énergie indispensable à l'accomplissement des objectifs. Les maps comportent généralement un certain nombre de power-ups qui confèrent aux unités qui les récupèrent des améliorations telles qu'un gain de vitesse ou de blindage. A l'inverse, on peut aussi récupérer des items qui infligent des malus aux unités adverses. Dans le même ordre d'idées, il peut être intéressant de mettre à contribution les téléporteurs présents dans la zone de jeu, la plupart ne fonctionnant toutefois que dans un seul sens. Notez que le soft comporte un éditeur de maps, ainsi qu'une option permettant de visionner à nouveau les parties déjà jouées.

Test Arena Wars PC - Screenshot 17La "zone à piéger" de l'adversaire vient d'exploser.

On pourrait croire que les modes de jeu se passent d'explication, pourtant les particularités d'Arena Wars font que ceux-ci diffèrent assez des modes vus dans d'autres titres du genre. Par exemple, le mode Capture The Flag, où le but du jeu consiste à s'emparer du drapeau ennemi tout en protégeant le sien, fait intervenir la notion d'énergie liée à une centrale qui peut être prise comme cible. En mode Raid, l'objectif est de s'emparer d'une bombe neutre pour se l'approprier afin de faire sauter la base ennemie, sachant qu'elle n'explose qu'au bout de vingt secondes et que, dans l'intervalle, elle peut passer de main en main alors que le compte à rebours continue de descendre. Enfin, le mode Double Domination fait intervenir des points stratégiques mis en évidence sur la map qu'il faut conquérir avant le joueur adverse en récupérant la clé associée. Le plus difficile étant de conserver la domination suffisamment longtemps pour marquer un point, et de détruire la centrale ennemie si celui-ci reprend le contrôle des points stratégiques.

Test Arena Wars PC - Screenshot 18Protégez à tout prix votre centrale.

En marge des parties multijoueurs qui permettent vraiment d'exploiter le potentiel d'Arena Wars, on trouve tout de même la possibilité de jouer en solo pour participer à des tournois contre l'ordinateur, de créer des parties personnalisées ou encore de se familiariser avec les principes du titre via le didacticiel. Enfin, Arena Wars est aussi compatible avec un micro et une webcam afin de mettre en évidence les réactions de chaque joueur. Pour 30 euros, les amateurs de confrontations stratégiques sur le web trouveront sans doute matière à s'amuser quelques temps avant de passer à quelque chose d'un peu plus ambitieux.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×