Arcatera : La Confrerie Des Ombres

Arcatera : La Confrerie Des Ombres

Comme souvent, vous voilà plongé dans un monde sans pitié dont la noirceur n’a d’égale que la méchanceté des … méchants :). L’intrigue principale va en effet vous mener sur les traces d’une organisation secrète dont le but et de renverser le souverain de Sérona. Voilà qui n’est pas bien gentil, et comme il se doit, un malheureux innocent va trouver son destin lié à cette machiavélique affaire.

Ne vous inquiétez pas, l’énigme est bien plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord et les nombreuses sous-quêtes présentes permettent de s’y perdre encore un peu plus. Vous commencez donc le jeu dans la peau d’un guerrier, d’un voleur, d’un moine ou d’un sorcier. Vous pouvez définir les caractéristiques de votre personnage (le tirage est aléatoire mais vous pouvez recommencer autant de fois que vous le désirez) et vous devrez bien sur choisir la classe qui vous convient le mieux, car cela aura une influence dans le jeu.

Test Arcatera : La Confrerie Des Ombres PC - Screenshot 1L'univers du jeu reste toujours très sombre.

Sachez d’ailleurs à ce sujet que l’introduction de l’aventure sera différente selon la classe que vous jouez (drame familial pour le voleur, aventure amoureuse pour le guerrier ...) et que les capacités des classes sont très variées, tant est si bien qu’on serait presque tenté de revivre l’aventure avec un autre métier pour la voir d’un autre point de vue. Votre personnage peut aussi évoluer en niveau au cours de l’aventure et le jeu intègre ici toutes les composantes classiques des diablo-like (nouveau sorts, armes plus puissantes ...). La gestion des personnages se fait à travers une interface très simple et très ergonomique, mais ne vous y trompez pas, il s’agit bien d’un jeu d’aventure.

Alors qu’on aurait pu attendre le pire d’un jeu hydride qui mélange deux genres (qui sont pourtant proches), force est de constater qu’Arcatera tire son épingle du jeu avec une grande facilité. La part aventure est bien plus importante que le coté expérience et augmentation du personnage, mais ce dernier apporte une implication étonnante dans le scénario qui manque souvent à de nombreux jeux d’aventure plus classiques. De plus, le scénario est loin d’être linéaire avec ses 10 fins différentes et ses nombreuses quêtes secondaires.

Pour parler du jeu proprement dit, sachez que vous aurez à plus de 200 lieux différents et vous pourrez rencontrer plus d’une centaine de personnages non-joueurs. Tout ça dans des décors médiévaux de toute beauté, que demander de plus ? Une meilleure qualité dans l’animation peut-être ? En effet, sans être ratés, les mouvements des personnages laissent vraiment à désirer et manquent cruellement de réalisme. De même, l’intégration des personnages dans les décors est quelque peu ... particulière et ces imperfections nuisent à l’ambiance par ailleurs fort réussie de ce jeu.

Quoi qu’il en soit, Arcatera reste un très bon jeu, notamment grâce à son scénario très profond et original, et aussi grâce à son ambiance très forte, encore renforcée par des musiques très réussies. Dommage que le coté graphique soit inégal, ce qui nuit quelque peut à l’implication donc au plaisir de jeu mais il n’en reste pas moins que la savante alchimie entre aventure et RPG est parfaitement réussie dans ce très bon titre.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site