Aquanox 2 : Revelation

Aquanox 2 : Revelation

A l'instar de son aîné qui était déjà relativement novateur à ce niveau-là, Aquanox 2 : Revelation se présente comme un shoot sous-marin que les développeurs se plaisent à qualifier de FSS, First Submarine Shooter. A mille lieues d'un simulateur de sous-marin style Silent Hunter 2 ou Sub Command, le titre de Massive Entertainment se donne davantage des airs de Quake-like subaquatique avec un gameplay assez similaire aux shoots spatiaux et des missions du même type. Malgré tout, le jeu comporte tout de même un mode simulation qui rajoute différents paramètres, comme la correction du roulis ou l'intensité de déportement, dans le but de rapprocher davantage le gameplay des simulateurs spatiaux. Tout ça reste tout de même très arcade, et donc complètement abordable pour n'importe quel type de joueurs.

On peut d'ailleurs à juste titre se demander pourquoi les concepteurs du jeu n'ont pas prévu de mode multijoueur pour Aquanox 2, dans la mesure où le soft semble s'y prêter à merveille. Le fait est que l'on n'a en tout et pour tout que les missions solo, certes nombreuses et relativement corsées, ainsi que les challenges proposés en mode de combat immédiat pour prolonger le plaisir de jeu. C'est un peu maigre, à partir du moment où le joueur lambda n'aura plus beaucoup d'alternatives s'il se retrouve bloqué à une mission précise de la campagne solo.

Test Aquanox 2 : Revelation PC - Screenshot 26William Drake fonce droit dans un piège, mais il ne le sait pas.

Mais revenons quelques minutes sur le scénario justement. Car bien que résolument arcade au demeurant, Aquanox 2 n'en bénéficie pas moins d'une véritable trame scénaristique, dans laquelle il vaudra d'ailleurs mieux s'investir rapidement pour ne pas s'ennuyer ferme. Les phases de dialogue sont en effet assez nombreuses et surtout imposées entre les missions, mais elles ont le mérite d'être entièrement doublées en français et de faire intervenir des personnages dont on devine facilement qu'ils ne dévoileront tous les aspects de leur personnalité que petit à petit, réservant quelques surprises et retournements de situation. Les choses commencent pourtant relativement mal pour William Drake, l'homme que vous incarnez, pilote inexpérimenté qui va se laisser piéger par un signal de SOS malhonnête. Alors qu'une poignée de mercenaires prend possession de son vaisseau, le voilà projeté dans une spirale qui le conduira à mener à bien un bon nombre de missions pour une cause dont il ne perçoit ni l'envergure ni les véritables motivations. Maintenant, rien ne vous empêche de zapper complètement ce scénario pour foncer tête baissée dans les missions, étant donné que les objectifs sont toujours relativement classiques et surtout listés avec précision.

Test Aquanox 2 : Revelation PC - Screenshot 27Les missions sont entrecoupées de nombreux dialogues.

Si vous imaginiez les profondeurs océanes paisibles et enchanteresses, détrompez-vous. Si ce n'étaient cette impression d'inertie omniprésente et ces jets de bulles qui remontent parfois à la surface, on oublierait facilement que l'on agit en milieu sous-marin tant le déroulement du jeu rappelle bon nombre de shoots spatiaux. Autant dire qu'on aurait souhaité que les concepteurs fassent preuve d'un peu plus d'imagination pour se démarquer, d'autant que l'évolution en milieu liquide n'apporte pas que des avantages. Le maniement du vaisseau affiche une certaine lenteur et l'on a bien du mal à trouver un moyen d'esquiver les attaques ennemies. Les seules solutions sont de tirer partie au maximum de l'environnement pour y trouver des cachettes et de choisir le bon arsenal pour ne pas s'exposer au feu ennemi inconsidérément. Les quatre vaisseaux disponibles successivement au cours de l'aventure disposent de différents armements, d'autant plus efficaces qu'ils sont souvent fantaisistes, le jeu se passant dans un contexte futuriste. Cela ne suffit pas toutefois à relancer l'intérêt du jeu sur le long terme, ce dernier se classant finalement dans la catégorie des softs immersifs et très fun à jouer, mais dont on se lasse trop rapidement.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×