Aquadelic GT

Aquadelic GT

Totalement inconnu il y a encore quelques années, le studio tchèque Hammerware est animé par une petite équipe de développeurs qui ne manquent pas de talent. A l'origine, Aquadelic GT n'était qu'un simple projet présenté au Game Festival de Berechovka en 2005. Après avoir décroché le premier prix dans la catégorie "simulation", la joyeuse bande d'Hammerware décida alors, dans l'euphorie, d'en faire un jeu à part entière. Deux ans plus tard, une version commerciale d'Aquadelic GT sortait dans les bacs grâce à Jowood. Vu le résultat, on ne peut que s'en réjouir.

Test Aquadelic GT PC - Screenshot 4Les eaux turquoises des Caraïbes pour un dépaysement garanti.

Aquadelic GT, en effet, est typiquement l'un de ces titres sans prétention qui compense son manque de publicité par le soin qui a été apporté à sa réalisation. Planqué en bas du rayon informatique du supermarché du coin, entre un simulateur de trottinette et un élevage d'huîtres interactif, Aquadelic GT n'attire pourtant pas forcément le regard. A 15 euros à peine, on se dit que l'on va encore tomber sur un produit pas fini, truffé de bugs et en retard de 10 ans au niveau des graphismes. Que nenni ! Aquadelic GT en met au contraire plein la vue. Les effets aquatiques sont de toute beauté. Que l'on navigue sur une rivière ou sur la mer, le réalisme est saisissant. On pourrait presque sentir les embruns fouetter son visage. Même au bout de trois heures de jeu, on s'émerveille encore devant les reflets chatoyants des étendues d'eau dansant sous la brise marine. Et comme les environnements ouverts permettent de se balader à son rythme, on a tout le temps d'admirer le paysage.

Test Aquadelic GT PC - Screenshot 5Une course endiablée dans les îles grecques.

L'aventure commence sur un rafiot poussif qui ne semble se maintenir à flot que par la volonté du Saint-Esprit. Peinture écaillée, moteur asthmatique, on rougit de honte à l'idée de piloter cette ruine flottante en public. Pourtant, c'est grâce à elle que l'on va faire nos premières armes. Dans chaque environnement (Grèce, Russie, Caraïbes...), plusieurs courses de longueurs différentes sont proposées. Nos performances déterminent le montant que l'on touche à la fin de chaque compétition et la réputation gagnée. Bien entendu, l'argent sert principalement à améliorer notre hors-bord ou à en acheter de nouveaux. La réputation, elle, est utile pour se faire remarquer par les sponsors. Une fois que l'on signe avec l'un d'eux, les récompenses obtenues sont multipliées par un pourcentage variable. En marge de la compétition, il est possible de remplir tout un tas de missions annexes disponibles directement à partir du décor. Transporter des passagers, partir à la chasse aux trésors ou même piloter un hydravion permettent non seulement de gagner de l'argent mais aussi de varier les plaisirs. Néanmoins, pour avoir accès à de nouvelles îles ou de nouvelles rivières, on n'a pas d'autre choix que de remporter des courses.

Test Aquadelic GT PC - Screenshot 6L'hydravion permet de contempler de haut la nature sauvage.

Fans de Mario Kart ou simplement malins, les développeurs d'Aquadelic GT se sont dits que les courses de hors-bord seraient sans doute infiniment plus fun si on disposait sur les parcours toute une tripotée d'armes et de boosters. Bien leur en a pris puisque ces bonus, équilibrés en termes de puissance et de fréquence, pimentent vraiment des compétitions qui se seraient sans doute avérées un peu fades sans cela. On trouve pêle-mêle des bombes sous-marines, des grenouilles explosives, des filets ralentisseurs, etc. Une simple pression sur la barre d'espace suffit à utiliser ces gadgets glanés au fil du parcours tandis que la touche Maj nous propulse sur l'eau comme des fusées pour peu que l'on ait récupéré de la nitro. Au début, le pilotage est très basique (et vite ennuyeux d'ailleurs) mais au fur et à mesure que l'on achète des hors-bord plus performants, il devient de plus en plus technique. Les accidents surviennent à la moindre fausse manoeuvre. Heureusement, jeu d'arcade oblige, on peut se remettre en piste automatiquement sans trop se faire distancer par les adversaires. Il faut dire que ces derniers sont impitoyables et, à hors-bord égal, le challenge est relevé. Mais les pilotes ingénieux que nous sommes aurons tôt fait d'exploiter les nombreux raccourcis et les tremplins disposés tout au long des pistes aquatiques pour les mener à la victoire.

En guise de conclusion, on peut dire qu'Aquadelic GT réussit le pari ambitieux de proposer des courses nerveuses et suffisamment réalistes tout en offrant la possibilité aux joueurs de se détendre lors de missions annexes plus bucoliques. La qualité de sa réalisation et la richesse du contenu convaincront les plus réticents qu'ils ont affaire à un excellent titre. Malgré quelques petits défauts (collisions approximatives, cartes un peu limitées), force est de reconnaître que pour 15 euros, on en a vraiment pour son argent.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site