Anna Liberty : Operation Jean Bonnot

Anna Liberty : Operation Jean Bonnot

Le nom d'Anna Liberty ne vous rappelle rien ? Les plus courageux d'entre vous ont pourtant parcouru le test d'Anna Liberty : Descente aux Enfers. Ce jeu d'action russe sans queue ni tête vous mettait dans la peau d'une jeune chanteuse qui prenait les armes pour défendre son pays. En l'occurrence le danger venait d'une armée de porcs manipulés par des vampires, eux-mêmes dirigés par une puissance obscure. Le titre original du jeu nous permet de comprendre que ce scénario digne des plus mauvaises séries B ne sort pas de nulle part : il s'agit d'une référence à l'univers des clips de la chanteuse russe Gluk'Oza. Opération Jean Bonnot continue sur la route tracée par son aîné : il sera toujours question d'invasion de cochons nazis et de résistance à l'oppression. Notez d'ailleurs qu'Anna Liberty sera plusieurs fois appelée Glukoza au long de l'aventure et qu'il n'est jamais fait mention d'un certain Jean Bonnot mais seulement de Swin'oze qui est un clone porcin d'Hitler... On passera donc rapidement sur le fait que le contenu du jeu ne corresponde qu'en partie au descriptif de la jaquette.

Test Anna Liberty : Opération Jean Bonnot PC - Screenshot 39Il est possible de zoomer sur les unités histoire de se moquer de leur look.

Les quelques fans de la chanteuse russe qui ont apprécié sa Descente aux Enfers risquent d'être un peu surpris par cette Opération Jean Bonnot. En effet, il n'est plus question pour Anna Liberty de se tailler des côtes de porc en solitaire, elle devra désormais diriger une armée d'animaux qui veulent retrouver leurs terres. Vous débutez avec des chèvres équipées de mitraillettes à maïs, avant de débloquer des poulets mitraillant des œufs ou des pingouins munis de rayons réfrigérants. Toute cette petite ménagerie ne sera pas de trop pour faire face aux cochons ennemis qui disposent de lance-flammes, de bombes ou de tanks. Vous l'aurez compris, ce second opus d'Anna Liberty se présente comme un jeu de stratégie, et autant le dire franchement, ce n'est pas une grande réussite. Les différentes unités possèdent bien des capacités qui leurs sont propres et qui les rendent plus ou moins vulnérables mais n'espérez pas échafauder de réelles stratégies. Vous ne disposez pas de base à défendre et aucun bâtiment ne vous permettra de recruter des troupes. On choisit ses unités en début de partie et avec un peu de chance on retrouve des renforts au cours de la mission. Il s'agit donc de ne pas oublier de soigner ses troupes, quitte à dépenser un peu d'or pour les ressusciter petit à petit.

Test Anna Liberty : Opération Jean Bonnot PC - Screenshot 40C'est la croix et la bannière de faire passer ses troupes par un pont.

Dans ces conditions, le mode campagne se limite à la succession de neuf missions toutes plus barbantes les unes que les autres : dites adieu à la moindre dimension stratégique, il s'agira invariablement de se rendre jusqu'à un point donné en gardant autant que possible ses troupes en vie. Ne comptez pas non plus sur l'originalité du jeu, tous les aspects de cette Opération Jean Bonnot ont déjà été vus mille fois dans les autres STR. Anna Liberty et les membres de son groupe de musique sont par exemple des héros, des unités particulièrement fortes qui disposent d'aptitudes spécifiques. Ce n'est pas comme si on retrouvait le même concept il y a plus de 10 ans dans l'extension de Warcraft II... On aurait au moins espéré que le jeu nous gratifie de quelques morceaux de la chanteuse Gluk'Oza puisqu'elle en est le personnage principal, mais là encore on devra se contenter d'une musique insipide couverte la plupart du temps par d'affreux bruitages. Ce jeu n'a décidément pas grand-chose pour lui, tout juste peut-on reconnaître que les graphismes sont plutôt corrects et que la fonction zoom fonctionne à merveille. Ces deux bons points ne suffiront pas à nous faire oublier la difficulté de déplacer ses unités de manière coordonnée, le manque d'originalité et l'aspect horriblement répétitif du titre. Au final on voit mal qui pourrait prendre plaisir à découvrir Opération Jean Bonnot ; il ne nous reste plus qu'à espérer qu'il s'agisse bien de la dernière fois que l'univers de Gluk'Oza soit adapté en jeu vidéo.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site