Alpha Prime

Alpha Prime

Alpha Prime, c'est avant tout une leçon de langue grâce à sa localisation absolument délicieuse, à tel point que je ne peux faire autrement que de commencer par en parler. Si l'on sourit d'abord des multiples fautes de frappe qui inondent les sous-titres français de la bande-son originale, on finit par rester perplexe face à des tournures de phrases hasardeuses pour ne pas dire carrément aventureuses qui ne peuvent résulter que d'un sérieux problème de traduction littérale d'expressions anglaises. Une aventure linguistique qui atteint son paroxysme lorsque vos oreilles entendront l'expression "for Christ's Sake" pendant que vos yeux incrédules, que dis-je, stupéfaits, liront un détonant et fulgurant "par Chrissakes" ! Alors je dis bravo, "houi salioute you" les gars de la localisation, des VF moisies on en voit souvent, mais là vous allez rester dans les mémoires. On félicite la classe de quatrième du collège machin pour son travail exceptionnel qui n'a pas dû coûter très cher. Quoi qu'il en soit, comme les doublages originaux sont mauvais, ça ne gâche rien et au moins ça permet de faire rigoler les copains tout en témoignant du souci de qualité qui entoure le titre.

Test Alpha Prime PC - Screenshot 12Le snipe n'est pas terrible, mais il peut se montrer utile.

Titre qui pèche de toutes façons par son ambiance sur laquelle il semblait compter mais qui coule faute de cut-scenes réussies. Les dialogues sont mauvais, les animations saccadées et le scénario évoque un mélange courageux mais pas trop de clichés du genre SF. Alpha Prime, exploitation minière spatiale, emploie des mineurs chargés d'extraire un minerai que certains soupçonnent de provenir d'une source vivante, badaboum la catastrophe, le minerai rend les mineurs fous furieux, les robots d'entretien tirent sur tout ce qui bouge et la Compagnie minière décide de venir tuer tout le monde pour étouffer l'affaire. Vous, vous êtes au milieu avec un objectif : tuer tout ce qui gigote. Fort d'un scénario en polystyrène, Alpha Prime peine à passionner par sa narration poussive et un sérieux manque de patate, en clair, on ne comptera pas trop sur l'ambiance tant in-game que dans les cinématiques pour prendre son pied.

Test Alpha Prime PC - Screenshot 13Après, le Cédérom, le Chrissakes ! Toi aussi, découvre la joie des langues vivantes.

Il reste alors à se rabattre sur l'action, qui après tout prime sur toute autre considération dans un shooter. Le hic, c'est que là aussi, on manque de tout, sauf de couloirs et de portes verrouillées. Alpha Prime est un de ces FPS ultra linéaires qui vous confient des tâches qui ne sont que de simples prétextes à l'avancée d'un point à un autre ; ou plus précisément, à la traversée d'un couloir donnant sur une pièce remplie au choix de mutants, de robots ou d'unités d'élite. Des ennemis à l'I.A. assez déplorable, les robots ne cherchant jamais à se mettre à couvert mais comptant sur leur résistance aux balles assez injuste (il est fréquent d'avoir à vider un chargeur sur eux pendant qu'ils vous dégomment en quelques tirs) et des soldats d'élite sous speed qui courent dans tous les sens. L'exercice pourrait pourtant vaguement distraire l'amateur en manque, comme un mot croisé force 2 pourrait occuper un cruciverbiste chevronné dans une salle d'attente, si au moins les armes n'étaient pas si mal conçues. Pas originales pour deux sous, elles sont de plus peu nombreuses et peu efficaces. Du coup, on en vient rapidement à n'en utiliser que deux, le fusil à pompe qui une fois de plus surclasse largement les autres, ou la mitrailleuse qui se prend pour une Gatling, au cas où on se trouve hors de portée du fusil. De temps à autre, un passage par le fusil de snipe viendra éventuellement rendre service. Quant aux grenades, leurs rebonds délirants et leur manque de puissance les rendent parfaitement inutiles. L'autre problème relatif à l'arsenal provient pour sa part d'un gros manque de munitions, en particulier en début de partie, une pénurie agaçante dans un jeu qui penche pourtant du côté du gros shooter qui tache que vers le shoot tactique.

Difficile donc de trouver son compte dans ce titre sans ambiance percutante, pourvu d'armes peu satisfaisantes et d'ennemis plus rigolos qu'autre chose. Pourtant, on avance, sans grande conviction certes, mais on avance. Jouer à Alpha Prime, c'est un peu comme regarder un téléfilm débile le soir quand on est claqué, on sait que c'est pas terrible, mais pfff, on sait pas quoi faire d'autre alors...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site