Aliens versus Predator 2 : Primal Hunt

Aliens versus Predator 2 : Primal Hunt

Dans un futur plus ou moins proche, la découverte d'un artefact va entraîner une série d'événements d'une rare violence. L'artefact en question intéresse bien du monde. Les humains le veulent parce qu'ils se demandent bien ce que c'est, les predators parce qu'il est à eux et les aliens simplement parce que tout ça, ça fait de la bonne nourriture. Les fans ont dû sauter de joie en apprenant la sortie proche d'un add-on pour un titre qui reste une référence en matière de shooter, tant solo que multijoueur, tout comme moi-même j'ai exulté à l'idée du test. La déception fut difficile à admettre mais l'évidence est bien là.

Test Aliens Vs Predator 2 : Primal Hunt PC - Screenshot 1Un bon coup de lance-flammes et c'est déjà plus propre.

Pourtant, en terme de contenu, AvP 2 : Primal Hunt s'en tire relativement bien. On commence par trouver 3 nouvelles campagnes, soit 9 missions, à raison de 3 par race. Viennent ensuite les ajouts matériels. Ce sont clairement les humains qui s'en sortent le mieux et qui récupèrent au passage des mitrailleuses sur tourelles, des sentinelles déployables et la possibilité d'utiliser deux pistolets en même temps, ce qui est beaucoup plus efficace qu'on ne pourrait le croire. Côté Predator, peu de nouveautés, deux pour être exact. D'abord l'arrivée d'un lance-fléchettes energétiques mais surtout l'auto-destruction en multi pour faire comme dans le film. Ah je vais crever hein ? Ben pas tout seul. Il me reste à vous signaler 4 nouvelles maps multi et le fait que le titre est fourni avec l'intégralité des patchs sortis à ce jour.

Test Aliens Vs Predator 2 : Primal Hunt PC - Screenshot 25 min à flinguer des aliens, le doigt scotché sur le bouton de la souris. Notez le double gun au passage.

Bon mais sinon, les nouvelles campagnes que valent-elles ? Revoyons d'abord rapidement ce qui faisait le charme du jeu original. Vous êtes un marine, équipé d'un malheureux détecteur de mouvements, au sein d'environnements tortueux. Des scripts vous plongent dans une mise en scène horrifique, on vous mène par le bout du nez et avant même de croiser une bestiole vous flippez déjà. Alors quand elles surgissent... En gros, AvP 2, c'était une question d'ambiance, un peu comme Alien, le film. Et ici ? Ici, on évolue dans des couloirs mais d'une manière bien linéaire et on shoote des aliens à la pelle. Dès le début, on campe 5 minutes devant l'entrée d'une grotte et on dégomme une trentaine de bestioles sans viser, on clique simplement comme un malade. Voilà, c'est le gameplay de cet add-on. Bon j'en rajoute un peu et il vrai qu'il arrive que des aliens vous tombent dessus par surprise, mais c'est très mal fait. Tout d'abord, ils surgissent de nulle part et d'une manière totalement absurde. Les effets de surprise moi je veux bien, mais faudra tout de même voir à travailler la chose et à la rendre un peu crédible. Vous contrôlez un mur, vous faites 3 pas, ce qui déclenche le script et hop, le mur est couvert de créatures, comme par magie. Et c'est réparti pour une vague de shoot qui n'en finit plus. Oubliez les éléments du décor qui s'effondre en vous provoquant une crise cardiaque. C'est finit la mise en condition, l'ambiance, place au bourinage intensif. Sans oublier que le réflexe Quick save/Quick Load va être mis à contribution. La progression dans le jeu se faisant par vagues d'assaut successives, soit vous en sortez vivants et vous continuez (quick save) soit vous crevez (quick load ou quit the game, à voir).

Test Aliens Vs Predator 2 : Primal Hunt PC - Screenshot 3"T'as pas une gueule de porte-bonheur toi."

Bien sûr il reste les autres campagnes, mais le problème demeure le même dans le cas du Predator et on se sent bien peu stimulé. L'Alien rampe toujours au mur et saute sur tout ce qui passe à notre portée. Finalement cet add-on est loin d'apporter un « plus » quelconque au jeu, il le ferait même régresser, au contraire. Ceci dit, on n'ira pas jusqu'à dire que nous sommes en présence d'une sombre daube, non. Mais il est regrettable qu'avec une telle base, Primal Hunt fasse figure de simple et très bête shoot finalement primaire. Si le jeu original avait été de cet acabit, personne ne s'en souviendrait aujourd'hui.

Techniquement parlant, on aurait aussi apprécié une petite mise à jour du moteur. Pas grand chose, juste de quoi avoir des textures un peu plus fines et un peu plus détaillées. Tant pis, le jeu n'en reste pas moins très honnête pour son âge (et oui, un an ça fait vieux dans ce monde de sauvage) si même sur une machine moyenne gamme. Tout cela est bien triste, camarades shooters.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site