Alexandra Ledermann 4 : Aventures au Haras

Alexandra Ledermann 4 : Aventures au Haras

Autant vous le dire tout de suite, le bilan est encore une fois en dents de scie pour Alexandra Ledermann 4 : Aventures au Haras. Même si le jeu s'adresse toujours à un public jeune et majoritairement féminin, ça n'était pas une raison pour faire preuve d'autant de laisser-aller dans la réalisation du soft. Et je ne parle pas seulement de l'aspect graphique d'Alexandra Ledermann 4, car c'est aussi toute l'architecture du jeu qui serait globalement à revoir. Rassurez-vous, je ne serai pas aussi méchante que la dernière fois, dans la mesure où contrairement au troisième opus, cet épisode n'est pas un calvaire à jouer. Le personnage et le cheval bougent presque normalement, et la progression plaira certainement aux jeunes passionnés d'équitation.

Pourtant, quand on repense aux bonnes idées présentes dans les premiers opus, on se demande pourquoi les concepteurs du jeu n'ont pas cherché à les améliorer plutôt que de limiter le jeu à des épreuves qui n'ont jamais été aussi limitées que dans ce quatrième volet. Ainsi, ne cherchez pas d'épreuve de dressage et de grande originalité dans le gameplay. La série atteint d'ailleurs cette fois des sommets en termes de simplicité, et le niveau de difficulté est quasiment inexistant.

Test Alexandra Ledermann 4 : Aventures Au Haras PC - Screenshot 11Mieux vaut ne pas voir l'animation du saut.

Le jeu se découpe donc en deux parties distinctes mais qui s'enchaînent néanmoins tout au long du mode Aventure. On y joue le rôle de Lucy, une jeune fille qui vient d'intégrer le haras d'Alexandra Ledermann et qui doit faire ses preuves au sein de son équipe. Responsable au début du jeu d'un seul cheval nommé Tempête, elle devra s'occuper de lui et remporter différentes épreuves tout en menant une enquête sur une personne qui menace l'avenir du haras. On a donc affaire à deux types de gameplay. D'une part, les phases où on contrôle Lucy dans le domaine, et d'autre part les phases d'équitation pure.

Test Alexandra Ledermann 4 : Aventures Au Haras PC - Screenshot 12Attention à ne pas viser la tête...

Concernant les phases dites d'aventure, on ne s'éternisera pas sur la qualité de ce qui nous est proposé. L'espace du domaine est très limité, tout comme les possibilités d'action, et il suffit généralement d'enchaîner les allers-retours d'une pièce à l'autre pour interroger les résidents, récupérer des documents et soigner son cheval. Pour cette dernière étape, les fans de la série retrouveront avec plaisir le traditionnel toilettage qui passe par le curage des sabots, la douche, le brossage et l'indispensable nettoyage de l'écurie. Passionnant ! Le pire est de devoir recommencer toutes ces tâches ingrates et totalement sans intérêt dans un jeu vidéo à chaque nouveau jour qui commence...

Test Alexandra Ledermann 4 : Aventures Au Haras PC - Screenshot 13Vous en rêviez !

Plus sérieusement, un fois le cheval scellé, on peut partir explorer les allées du domaine pour se lancer sur les différents parcours en forêt ou carrément sur la plage. Sympathique, mais les choses deviennent plus intéressantes en compétition. Il s'agit alors de faire de son mieux sur les parcours de cross et de saut, ce qui n'est pas chose bien ardue compte tenu de la simplicité des contrôles et de la tolérance du jeu par rapport aux approximations de direction. Ainsi, les contrôles se limitent aux flèches de direction qui permettent de contrôler très simplement l'allure du cheval (pas, trot, galop), tandis qu'il suffit de calculer un minimum son timing pour sauter les obstacles avec la touche Espace. Si en saut, le contrôle de l'allure est tout aussi important que la trajectoire, en cross, il faut aussi prendre en compte la fatigue du cheval qui croit plus vite à vive allure.

Après, on peut aussi bien passer ces épreuves au fur et à mesure qu'elles apparaissent dans le mode Aventure, entrecoupées parfois de petits événements, ou bien personnaliser ses propres championnats. Magré tout, les habitués de la série ne seront pas surpris de faire le tour du soft très rapidement, et si l'on prend en compte l'exaspération que génère le rythme très mou du mode Aventure, on ne conseillera ce titre qu'aux plus inconditionnels des inconditionnels de ce genre trop peu représenté qu'est l'équitation sur PC.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site