Airport Inc.

Airport Inc.

Un simulateur de gestion d’Aéroport ! On aura tout vu en cet an 2000, alors à quand une simulation de construction de toilettes pour stations services sur les autoroutes du Lichtenstein ? Moi je vous dit que ça va pas tarder. Ok, d’ici là, il y a un pas assez important à franchir, mais il suffirait que l’on tombe sur des développeurs un peu timbrés et un peu scato aussi, et on se prendra la tête pour savoir s’il faut accrocher le papier hygiénique sur la gauche ou sur la droite du trône…

Test Airport Inc. PC - Screenshot 1

Mais cessons ces considérations douteuses pour nous occuper enfin de ce qui était initialement l’objet de cet article : Airport Inc. Le but du jeu est donc de construire et de gérer le meilleur aéroport possible, que ce soit l’aéroport central et internationnal le plus immense et le plus rentable ayant jamais existé, ou pourquoi pas un aéroport local plus modeste, servant au transport de marchandises. Alors que de prime abord le jeu peut paraître effrayant et sophistiqué (voire professionnel), on se rend très vite compte que son utilisation est assez claire et simple, grâce à une interface et une ergonomie des menus on ne peut plus dépouillées.

Test Airport Inc. PC - Screenshot 2

Airport Inc. vous demandera de construire votre ouvrage de A à Z. Dans un premier temps, il vous faut choisir la ville, la plupart des capitales du monde sont là, ainsi que quelques grosses villes du type Lyon. Une fois le lieu localisé, il faut acheter le terrain : deux ou trois possibilités sont proposées, se présentant sous la forme d’un tableau incrusté dans un décor de plaine, sur lequel vous devez, à l’aide de la souris, sélectionner la surface dont vous aurez besoin. Première anomalie, aucune échelle n’est proposée, un comble. Ensuite, il faut construire un terminal, le relier aux routes, puis viennent les pistes etc. etc. Une fois que le tout est en place, vous pouvez vous amuser à aménager les lieux, intérieurs et extérieur, le mobilier est au choix.

Vient à présent le gros du boulot : la gestion. Le jeu prend en compte la plupart des éléments inhérents à la vie d’une telle structure, ce qui laisse pas mal de possibilités au patron que vou êtes. A vous de signer les contrats avec les compagnies, de vous occuper de la grille des vols, de faire face aux catastrophes naturelles, aux accidents, de contracter avec les commerces pour qu’ils s’installent dans les terminaux etc. etc.

Malgré tout, en jouant à Airport, on fait assez rapidement le tour de la question et on se rend compte que la stratégie va se résumer à quelques paramètres de base sur lesquels on aura tendance à focaliser. Au final, le jeu plaira par sa relative originalité, mais décevra peut-être les fous de gestion, qui ne retrouveront pas même la profondeur de Theme Hospital ou Pizza Tycoon, plus marrants par dessus le marché.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site