Agon : Le Mystere du Codex

Agon : Le Mystere du Codex

L'histoire se déroule au début du XXème siècle, en 1903 plus précisément. Le professeur Samuel Hunt du British Museum de Londres reçoit une lettre anonyme faisant état d'une découverte importante, d'un mystérieux artefact qui pourrait se révéler être d'une importance capitale. Piqué par la curiosité, notre éminent chercheur va mener l'enquête. On s'aperçoit d'ailleurs très vite du découpage en trois séquences du jeu qui constituent autant d'étapes du voyage du professeur. La première aura lieu au sein même du British Museum, la deuxième nous emmènera en Laponie et la troisième se déroulera dans des contrées nettement plus exotiques, à Madagascar. Inutile de vous dire qu'on reste un peu sur sa faim au niveau scénaristique puisque l'épilogue n'en est en fait pas vraiment un, vu qu'il aura une suite. En fait, si on était méchant, on pourrait même dire que le jeu se termine au moment où ça commençait à devenir intéressant. Nombre de joueurs risquent donc d'être frustrés de cette "fin" en queue de poisson.

Test Agon : Le Mystere Du Codex PC - Screenshot 1Arrivée en Laponie, dans une région qui est très accueillante comme vous le voyez.

Au niveau du gameplay, on se retrouve en présence d'un très classique jeu d'aventure point & click se déroulant en écran par écran (à la Myst). Il est possible de regarder autour de soi grâce à la prise en charge de la fonction 360 degrés. On pense immédiatement aux vieux jeux Cryo utilisant le moteur Omni 3D. Petite originalité, lors des déplacements entre deux écrans, on a droit à un petit effet qui tente de représenter l'avancée du professeur. Sympathique, même si cela ralentit le rythme du jeu, puisqu'il faut attendre un peu avant que le nouvel écran s'affiche. Tout au long de l'aventure, il va vous falloir ramasser quelques objets pour les utiliser ensuite au bon endroit, mais surtout, résoudre des énigmes qui sont loin d'être à la portée du premier venu. La difficulté est bien au rendez-vous. On serait tenté de dire "heureusement", puisque le jeu se révèle assez court. Les trois lieux ne sont vraiment pas assez vastes. La durée de vie n'est pas formidable. Signalons aussi qu'en plus de l'aventure principale, vous pourrez jouer à deux jeux de plateau.

Test Agon : Le Mystere Du Codex PC - Screenshot 2Voici le lieu le plus réussi du jeu. Les autres décors restent assez ternes.

La progression pendant le jeu ne se fait hélas pas sans heurts et on constate que le gameplay connaît quelques lacunes. Au niveau de la récolte des objets tout d'abord, il faut bien veiller à ne rien laisser passer puisque si vous avez le malheur d'oublier quelque chose et de changer de lieu, vous serez tout simplement bloqué car il vous manquera un item indispensable à la suite de l'aventure. Cela m'est arrivé en Laponie. Alors qu'il s'agissait de guérir un chien malade grâce à un médicament, ce dernier se trouvait dans la gare qu'Hunt venait justement de quitter. Et impossible d'y retourner puisque le traîneau le permettant n'était plus là. Dans ces cas là, les seules solutions sont de reprendre une ancienne sauvegarde, ou de recommencer purement et simplement. Ce genre de bug de progression est vraiment inacceptable dans un jeu d'aventure moderne. Moins grave, mais tout aussi agaçant à la longue, il est impossible de prendre avec soi certains documents pourtant indispensables pour résoudre les énigmes. Il faudra donc vous munir d'un papier et d'un stylo pour noter tous les indices que vous pourriez rencontrer (numéros de téléphone, signification de symboles runiques, langage Morse...). Certainement un artifice pour essayer de faire faire au joueur quelques allers-retours et ainsi augmenter un peu la durée de vie. Personne n'est dupe. Dernier petit reproche à faire : si le jeu est en anglais sous-titré en français, plusieurs textes n'ont tout simplement pas été traduits. C'est le cas de certains livres, non essentiels pour la progression, mais qu'il aurait quand même été sympathique de retrouver dans la langue de Molière. Au final, Agon n'est pas foncièrement un mauvais jeu, mais son manque d'envergure, ses quelques problèmes de gameplay et sa réalisation très moyenne le réserve vraiment aux amateurs du genre en manque.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×