7 Wonders II

7 Wonders II

S'il n'est pas le puzzle-game le plus inventif que l'on ait vu ces dernières années, 7 Wonders peut tout de même compter sur un principe potentiellement addictif, s'inscrivant dans la lignée de Bejeweled. Dans sa nouvelle formule, le soft revient avec davantage d'atouts dans sa besace, et une volonté clairement affichée de se réconcilier avec ceux qui s'étaient lassés un peu vite du premier volet.

Test 7 Wonders II PC - Screenshot 1Chaque merveille possède sa rune de prédilection.

Le concept de base est toujours le même puisqu'il nous place dans la peau d'un architecte ayant la lourde tâche de bâtir les plus belles merveilles du monde, celles-là même que nous ont léguées les anciennes civilisations. De Stonehenge au Taj Mahal en passant par la Grande Muraille de Chine, les destinations ont été renouvelées et servent surtout de prétexte à un changement régulier des arrière-plans. La carte du monde regroupe ainsi l'ensemble de ces sites prestigieux, mais le système de progression nous impose de terminer complètement un site avant de pouvoir passer au suivant. La construction d'une merveille ne se fait d'ailleurs pas en 5 minutes et il vous faudra du temps avant d'avoir fait le tour de l'ensemble des destinations du jeu. 7 Wonders II peut donc compter sur une durée de vie plutôt solide malgré le manque de diversité de ses modes de jeu et l'impossibilité d'y jouer à plusieurs. On regrettera, par ailleurs, que le gameplay ne se renouvelle pas du tout au fil du jeu, si ce n'est via l'obtention de nouveaux bonus, ce qui rend l'expérience de jeu un peu répétitive et renforce la dimension casual de ce puzzle-game.

Test 7 Wonders II PC - Screenshot 2Une fois terminées, toutes les destinations deviennent disponibles en mode Libre.

La particularité de 7 Wonders, reprise dans ce second volet, est qu'il ne suffit pas d'associer des runes de même couleur pour passer au niveau suivant. Chaque bloc qui disparaît est automatiquement remplacé par d'autres, ce qui fait que la grille ne peut jamais être dégagée. En revanche, les dalles qui apparaissent derrière les runes se détruisent dès que ces derniers explosent et disparaissent définitivement. L'un des objectifs consiste donc à débarrasser la grille de toutes ces dalles de pierre en formant des groupements de runes de même couleur, par trois, par quatre, ou par cinq dans la mesure du possible. Plus l'assemblage est important, plus vous allez pouvoir bénéficier de bonus intéressants. Le power-up de glace a, par exemple, la capacité d'éliminer toute une ligne de blocs, tandis que le power-up de feu détruit à la fois une ligne et une colonne. Leur utilisation répétée peut ensuite faire apparaître un bloc dé qui élimine aléatoirement un grand nombre de runes disséminées n'importe où sur l'écran. La fréquence d'apparition de ces bonus dynamise les parties, la principale difficulté étant de balayer la grille avant la fin du temps imparti. Mais la réussite d'un tableau passe aussi par la prise en compte d'un objet qu'on peut considérer comme la pierre angulaire de la construction, et qu'il faut faire glisser tout en bas de l'écran en faisant disparaître les pièces situées en dessous. Une fois ces conditions réussies, le puzzle est validé et on est confronté à une nouvelle grille.

Test 7 Wonders II PC - Screenshot 3Les défis secrets sont accessibles dès que vous complétez une carte cachée.

Dans 7 Wonders II, plusieurs ajouts intéressants ont été introduits pour relancer un petit peu le plaisir de jeu. Par exemple, la façon dont vous complétez un tableau influe sur les bonus spéciaux que vous recevrez à la fin du niveau. Plus vous obtiendrez de pierres d'assemblage, plus vous pourrez déverrouiller de cases associées à l'image de la merveille que vous construisez. L'intérêt de la chose est que ces cases peuvent dissimuler des bonus très utiles puisque vous pourrez les conserver pour la suite du jeu. On peut trouver par exemple un multiplicateur de score, une bombe, un pouvoir qui détruit les blocs suivant une déflagration en forme de croix ou un autre qui stoppe le chrono pendant plusieurs secondes. Bien que vous ne puissiez en choisir qu'un à chaque stage, l'utilisation de ces bonus pourra vous sauver la mise plus d'une fois. Mais ce n'est pas la seule nouveauté de cet épisode. De temps en temps, durant la partie, vous pourrez apercevoir des cases ayant une forme et une couleur particulières. Si vous parvenez à former un groupement d'au moins trois blocs sur cette case en respectant sa couleur, vous débloquerez le fragment d'une carte cachée qui, une fois complétée, donne accès à des puzzles spéciaux. Il s'agit en fait de défis à résoudre en utilisant le moins de coups possible pour recevoir un maximum de points en plus. Enfin, n'oublions pas que chaque assemblage constitué a pour effet de faire tomber des pierres que vos ouvriers vont utiliser pour bâtir votre édifice. Dans 7 Wonders II, à chaque stage est associé une rune de prédilection qui favorise la production des ressources par vos ouvriers. Vous devez donc autant que possible traiter ces runes en priorité avant de chercher d'autres groupements. Et si vous n'êtes pas assez productif, vos ouvriers finiront par se mettre en grève et quitteront le site. Plus riche que son aîné, ce deuxième opus se révèle finalement bien sympathique pour le prix auquel il est proposé.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×