32nd America's Cup

32nd America's Cup

Autant vous l'avouer tout de suite, je ne suis pas un grand amateur de voile et de tels jeux ne me sont donc, a priori, pas destinés. Et pourtant, j'avais bien aimé Virtual Skipper 4 et j'ai encore replongé (si l'on peut dire) avec 32nd America's Cup. En effet, pas besoin d'avoir les connaissances d'un barreur pour s'amuser puisqu'un excellent tutorial est disponible et vous explique pas à pas tout ce que vous devez savoir pour ne pas être perdu. En plus, trois modes de réalisme sont disponibles. Les puristes pourront choisir d'emblée le mode simulation dans lequel vous ne disposez que des instruments de bord et de votre talent pour progresser. Quant aux novices (comme moi), ils opteront pour le mode arcade qui propose une prise en main plus simple. Néanmoins, vous devrez quand même choisir la voile la mieux adaptée à la situation, et surtout, vous jouer des caprices du vent en manoeuvrant habilement pour maintenir une vitesse assez élevée pour arriver premier.

Test 32nd America's Cup PC - Screenshot 19L'eau et les reflets du soleil sont très bien réalisés.

La grosse nouveauté comparé à Virtual Skipper 4, c'est donc la possibilité de participer à cette fameuse coupe de l'America. Organisée cette année à Valence, elle fait entrer en compétition pas moins de 11 monocoques prototypes qui doivent s'affronter en duel sur un parcours prédéterminé. La première phase s'appelle la Coupe Louis Vuitton. Chaque challenger y rencontre une fois tous les autres. Un duel fait remporter des points à l'équipe victorieuse et les quatre bateaux qui disposent du plus grand nombre de points pourront passer en demi-finale. Ensuite, une finale est organisée entre les deux équipes gagnantes et le vainqueur de la Coupe Louis Vuitton pourra affronter le détenteur du trophée de la précédente coupe de l'America : les Suisses de chez Alinghi. Dans le jeu, la pression est de tous les instants puisque les sauvegardes s'effectuent de manière automatique entre chaque duel. Cela signifie que vous ne pourrez pas recharger une partie pour tenter de refaire un duel que vous venez de perdre. Ce serait trop facile !

Test 32nd America's Cup PC - Screenshot 20Vous pouvez paramétrer l'heure du jour et même les conditions météorologiques.

L'essentiel pour arriver à battre son adversaire tient en un principe simple : l'anticipation ! Il faut en effet tout faire pour bien choisir sa voile en fonction de la direction du vent que l'on va rencontrer. En effet, hisser telle ou telle voile prend quelques secondes, un temps qui peut être fatal si vous changez de voile trop tard, seulement lorsque vous vous êtes aperçu que celle qui est en fonction est inadaptée. De plus, le vent peut très bien tourner brutalement, vous obligeant à revoir votre trajectoire. Dans 32nd America's Cup le chemin le plus court vers une bouée que vous devez atteindre n'est en effet pas forcément le plus rapide. Il faut tout faire pour profiter au maximum des vents ce qui peut vous pousser à faire de gros détours pour atteindre l'objectif. Cela donne au jeu une dimension tactique que n'ont pas forcément les jeux de courses "classiques" se déroulant sur circuits avec des voitures. Ici, il faut choisir son chemin puisqu'il n'est pas tout tracé : vous n'avez que des points à atteindre et libre à vous de prendre n'importe quelle trajectoire pour y arriver.

Test 32nd America's Cup PC - Screenshot 21Il est possible de créer ses propres parcours grâce à l'éditeur inclus.

Pour varier les plaisirs, 32nd America's Cup ne propose pas seulement un mode permettant de participer à la célèbre compétition puisque des courses simples et autres trophées fictifs sont de la partie. Vous pourrez y barrer non seulement les bateaux de classe ACC qui sont utilisés pour la Coupe de l'America, mais aussi des Melges 24, des Offshore racers et des Trimarans Open 60. Le maniement de chacun d'entre eux est vraiment très particulier et on ne contrôle pas du tout un Melges comme on dirige un ACC. Cette variété est aussi valable pour les plans d'eau qui se situent aux quatre coins du monde. A Valence évidemment, mais aussi dans 13 autres lieux : Marseille, San Francisco, baie de Rio... Tous ces lieux ont été modélisés à partir de photos satellites pour coller au mieux à la réalité. Et si tous les parcours inclus ne vous suffisent pas, vous avez toujours la possibilité de faire les vôtres grâce à l'éditeur inclus. Comme dans Trackmania en quelques sortes. Et d'ailleurs, le multijoueur de 32nd America's Cup fait très fortement penser à celui de Trackmania United : même interface, classement par pays, présence du mediatracker pour faire ses propres vidéos... Au niveau des modes, vous pouvez jouer en duel, mais aussi sous forme de flottes chacun pour soi ou en équipe. Bref, c'est très complet et on prend très vite goût à ces courses des mers.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site